Déclaration de politique générale du gouvernement

Quand :
12/06/2019 Jour entier
2019-06-12T00:00:00+02:00
2019-06-13T00:00:00+02:00
Où :
Assemblée nationale
126 Rue de l'Université
75007 Paris
France

Le premier ministre, Edouard Philippe, prononcera un discours de politique générale, mercredi 12 juin, à 15h00. La déclaration du chef du gouvernement sera suivie, comme il est de tradition, d’un vote de confiance de l’Assemblée, a précisé Matignon. Selon l’article 49 alinéa 1 de la Constitution, le Premier ministre peut engager la responsabilité du gouvernement après une déclaration de politique générale, sans obligation. La prééminence du groupe La République en marche, associé au MoDem, avec plus de 350 députés sur 577, fait cependant courir très peu de risque de vote négatif.

Le Sénat se prononcera aussi ce mercredi sur ce discours de politique générale, mais sans que son vote ne puisse engager la responsabilité du gouvernement, contrairement au vote de l’Assemblée.

Cette déclaration sera “ l’occasion pour le premier ministre à la fois de fixer le calendrier politique mais également les chantiers législatifs” pour atteindre les objectifs de l’exécutif, a précisé la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye le 29 mai, à l’issue du conseil des ministres. Selon le chef du groupe LaRem à l’Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, il s’agit de transformer les “grandes lignes” en “quelque chose de concret, d’opérationnel“. Et également de renouveler la confiance au gouvernement, affaibli après la crise des Gilets jaunes et la deuxième place de la liste de la majorité aux élections européennes.

Emmanuel Macron laisse à son chef de gouvernement la charge d’un nouveau discours engageant sa responsabilité, après avoir annulé la tenue d’un Congrès à Versailles début juillet. Le chef de l’état avait fait savoir en juillet 2018 qu’il s’adresserait aux parlementaires réunis en Congrès à Versailles chaque année, en 2019. “Ce ne sera pas en juillet” mais plutôt à une “date ultérieure”, a annoncé la porte-parole. “Ca n’est qu’un report“, a-t-elle souligné. “Ca peut être plus tard dans l’année.

Quels seront les thèmes abordés ?

Tout d’abord, Edouard Philippe précisera quelle sera la nouvelle méthode du gouvernement pour mener ses réformes. Il en détaillera ensuite l’agenda. D’ici la fin du quinquennat, l’exécutif doit travailler sur l’assurance chômage, la réforme des retraites, le plan Pauvreté, le revenu universel d’activité ou encore la réforme constitutionnelle, le statut des élus et la loi de bioéthique. Mais dans quel ordre mener ces chantiers ? L’exécutif doit décider quel sujet présenter en priorité. L’automne étant consacré à l’étude des textes budgétaires, seule une poignée de projets de loi, sans doute deux ou trois, pourront trouver leur place en 2019. D’autres devront attendre 2020. A moins qu’une session extraordinaire ne soit instaurée en juillet.

Mais c’est avant tout la transition écologique qui devrait être au coeur du discours du Premier ministre. Le très bon score d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) aux élections européennes a en effet accru la pression sur les enjeux climatiques pour le gouvernement, qui dit vouloir “aller plus loin“.  L’exécutif,  accusé par les oppositions  “d’opportunisme écologique” avant les européennes, se sait plus que jamais attendu au tournant. La transition écologique, promet ainsi Matignon, sera au coeur du  discours de politique générale du Premier ministre le 12 juin. “Le grand enjeu”, martèle l’entourage d’Edouard Philippe, c’est “de montrer que l’écologie est au coeur de notre action politique, comme la baisse des impôts ou la tenue des comptes .” “On doit montrer que c’est désormais un élément très structurant de toute notre politique”, a ainsi expliqué un conseiller du chef de gouvernement au Parisien.

 

 

 

 

Posted in .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *