L’Emission politique : premier débat des Européennes

Quand :
04/04/2019 Jour entier
2019-04-04T00:00:00+02:00
2019-04-05T00:00:00+02:00
Où :
Studio Le Franay
48 Quai du Président Carnot
92210 Saint-Cloud
France

Jeudi 4 avril, en direct, et à partir de 21 heures, France 2 organise en partenariat avec France Inter, le premier grand débat de la campagne des Européennes, avec les têtes de liste des principales formations politiques en lice. Une émission « spéciale » présentée par Thomas Sotto et Alexandra Bensaid, entièrement consacrée aux enjeux majeurs du scrutin du 26 mai prochain.

France Inter prendra l’antenne dès 20h avec Fabienne Sintès et les éditorialistes politiques de la rédaction, pour un avant-débat.

Quels participants ?

A l’origine, la chaine n’avait convié que sept têtes d’affiche. Après que le PCF et l’UDI aient forcé la portée d’entrée, trois autres candidats, Benoît Hamon (Génération. s), Florian Philippot (Les Patriotes) et François Asselineau (UPR), ont saisi la justice et obtenu gain de cause. Le tribunal administratif de Paris a en effet ordonné lundi à France Télévisions d’inviter ces trois là au débat télévisé ou à une autre émission sur le sujet avant le 23 avril. France Télévisions a fait néanmoins appel de ces décisions. Le groupe estime dans un communiqué que cette décision « d’une juridiction administrative, portant ainsi sur le contenu éditorial et la programmation d’une émission d’information, qui plus est en-dehors de la période de campagne électorale définie par les règles du CSA [qui démarre le 15 avril], porte une atteinte grave à la liberté de la presse ».

A quelques heures du débat, le Conseil d’Etat a annulé, jeudi 4 avril, les décisions du tribunal administratif obligeant la chaîne publique à inviter Benoît Hamon, François Asselineau et Florian Philippot. France Télévisions a cependant assuré qu’elle maintenait la présence des trois hommes politiques.

La soirée réunira donc douze représentants de formations politiques. Ce sera la première fois qu’un débat télévisé électoral compte autant de participants. La chaîne s’est d’ailleurs donnée davantage de temps : jusqu’à 3h30 de direct ! « Le débat prendra si les débatteurs en ont envie. On fera preuve d’autorité pour ne pas se laisser déborder. Je ne pars pas avec une présomption de bazar ! » assure Thomas Sotto.

Les invités 

François Asselineau (UPR)

Manon Aubry (LFI)

Jordan Bardella (RN)

François-Xavier Bellamy (LR)

Ian Brossat (PCF)

Nicolas Dupont-Aignan (DLF)

Raphaël Glucksmann (liste commune Place Publique et PS)

Benoît Hamon (Génération-s)

Yannick Jadot (EELV)

Jean-Christophe Lagarde (UDI)

Nathalie Loiseau (LREM)

Florian Philippot (Les Patriotes)

Quelle organisation ?

France 2 a procédé par tirage au sort pour déterminer l’emplacement des douze invités et leur ordre de parole. Disposés en arc de cercle et débout derrière les pupitres, ils seront séparés de 32 centimètres. Manon Aubry (LFI) sera la première et Raphaël Glucksmann (Place publique, PS) fermera la marche. Nathalie Loiseau (LREM), qui a déclaré sa candidature dans l’émission le 14 mars, au terme d’un duel tendu face à Marine Le Pen, sera coincée entre Jordan Bardella(Rassemblement national) et Florian Philippot (Les Patriotes).

Chaque invité aura une minute d’introduction pour se présenter. Au jeu du hasard, François Asselineau (UPR) ouvrira le bal, Jean-Christophe Lagarde (UDI) le fermera. Quand un candidat sera pris à partie nommément par un autre, il ou elle disposera d’un droit de réponse de 30 secondes. Mais il lui faudra attendre la fin de l’intervention en cours, afin de ne pas se couper la parole.  En fin d’émission, les participants disposeront à nouveau chacun d’une minute pour conclure. Là encore, l’ordre de passage a été tiré au sort. Le plateau prendra aussi des airs de Parlement européen, puisque chacun devra voter, via son écran tactile, sur quatre questions d’avenir.

Quels sujets seront débattus ?

La première partie du débat sera consacrée à « l’Europe des frontières » : la gouvernance, les institutions, la règle de l’unanimité, la question de l’immigration avec notamment les accords de Schengen. Puis, dans un deuxième temps, les candidats seront interrogés sur les questions sociales, de fiscalité et d’environnement. Il s’agit notamment de connaître leurs propositions pour harmoniser la politique de l’Union Européenne en la matière, ou encore de faire de la lutte contre la pollution un sujet qui transcende les frontières nationales, détaille le rédacteur en chef.

A Suivre en Direct à partir de 21h00?

Posted in .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *