Valls se lance dans la course à la présidentielle

candidature-valls

Ce lundi 5 décembre à 18h30, le Premier ministre, Manuel Valls a officialisé sa candidature à la Présidentielle depuis son fief électoral d’Evry . Dès mardi, il démissionnera de ses fonctions de Premier ministre, a-t-il annoncé.

La nouvelle était attendue : quatre jours seulement après la mort politique de « François Hollande », Manuel Valls  a donc décidé  de se lancer dans la course à la présidentielle. C’est depuis Evry, dont il fut le député-maire pendant onze ans, que le chef du gouvernement a annoncé sa décision de participer à la primaire de gauche. « J’ai cette force en moi, cette volonté de servir mon pays »… « C’est une conviction totale. Je veux tout donner, à la France qui m’a tout donné« . Lire la suite

« LOST » Sarkozy, Juppé, Hollande… La chute des icônes

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé sortis du jeu politique lors de la primaire de la droite, François Hollande qui après de longues  semaines d’hésitation renonce à un deuxième mandat, Cécile Dufflot, éliminée dès le 1er tour de la primaire d’Europe-Ecologie-les Verts.  Il y a encore quelques mois, nul n’aurait pu imaginer que ces quatre là seraient les grands absents du premier tour de la présidentielle en avril 2017. Oraison funèbre des disparus de la politique en 2016.

François Hollande renonce à briguer un second mandat

François Hollande a annoncé ce jeudi lors d’une allocution en direct de l’Élysée, préparée dans le plus grand secret, qu’il ne sera pas candidat à sa réélection en mai 2017. Une première dans l’histoire de la cinquième république.

Après avoir dressé un bilan de son quinquennat, le chef de l’état a  mis fin en direct à plusieurs semaines de suspense : il ne briguera pas un second mandat lors de la prochaine présidentielle.Lire la suite

Primaire de gauche : Arnaud Montebourg lance le « top départ » de sa candidature

candidaturemontebourg

En ce jeudi 1er décembre qui marque l’ouverture du dépôt des candidatures à la primaire de gauche, Arnaud Montebourg a officialisé la sienne auprès du PS, après avoir prononcé un discours d’une vingtaine de minutes, dans lequel il a durement attaqué François Hollande, son potentiel rival.

Ouvrant le bal des candidatures, Arnaud Montebourg a dès ce matin déposé ses parrainages auprès du PS, rue de Solférino. L’ancien ministre de l’Économie annonce 100 parrains, parmi lesquels les députés frondeurs, Laurent Baumel, Christian Paul, Patrice Prat ou encore Aurélie Fillipetti, sa compagne.Lire la suite

Primaire de droite : la déferlante Fillon

Sans surprise, François Fillon remporte la primaire de la Droite et du Centre à une majorité écrasante : 66,5% des voix, contre 33,5% pour son challenger, Alain Juppé. Une victoire à la Pyrrhus pour celui qui il y a encore quelques semaines, faisait figure d’outsider. Pour le maire de Bordeaux, c’est en revanche la fin d’un rêve : conquérir l’Élysée… Retour sur les déclarations des candidats, quelques instants après l’annonce des résultats.

François Fillon

« La victoire me revient, et c’est une victoire de fond bâtie sur des convictions« … « J’aurai besoin de tout le monde. Cette victoire est celle des valeurs françaises », lance François Fillon depuis son QG de campagne, à Paris.

Alain Juppé

« Je termine cette campagne, comme je l’ai commencé, en homme libre, qui n’aura transigé, ni avec ce qu’il est, ni avec ce qu’il pense… Comme je m’y étais engagé, j’apporte dès ce soir mon soutien à François Fillon ».

 

 

Les adieux à la politique de Nicolas Sarkozy

Largement battu lors du premier tour de la primaire de la Droite, Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite lors d’un discours d’adieu. Calme et apaisé malgré un échec particulièrement rude, l’ancien président de la république a livré son testament politique en direct. Il choisit François Fillon. Son ancien Premier ministre… Un scénario en forme de revanche, pour celui qui était désigné comme un outsider, il y a encore quelques semaines.

Primaire de la Droite : un ultime oral particulièrement électrique, mais sans relief

A trois jours du premier tour, les sept candidats à la primaire de la Droite se sont affrontés jeudi soir sur France 2 et Europe 1 lors d’un dernier débat. Un échange de deux heures plutôt technique, ponctué de quelques passes d’armes et coups de gueule.  Europe, Macron, éducation, Trump, politique sociale et tensions avec les journalistes. Sans oublier la colère froide de Nicolas Sarkozy, interrogé sur un possible financement libyen de sa campagne de 2007. Replay intégral.

Emmanuel Macron : « Je suis candidat à la présidence de la république »

Après un suspense prolongé, Emmanuel Macron a déclaré ce mercredi sa candidature à la présidentielle de 2017, lors d’une visite dans un centre de formation d’apprentis à Bobigny. « Je suis candidat à la présidence de la République parce que je crois plus que tout que nous pouvons réussir, que la France peut réussir », a lancé le fondateur du mouvement « En Marche ».

 

Primaire de la droite : revivez le deuxième débat

Les sept candidats en lice pour l’investiture de la droite et du centre pour la #Presidentielle2017 s’affrontaient ce jeudi 3 novembre dans un deuxième débat. Plus punchy que le premier, ce second round a donné lieu a des passes d’armes musclées. En particulier, de nombreuses punchlines en direction de Nicolas Sarkozy. Retour sur l’intégralité des échanges.