11.812 parrainages validés par le Conseil constitutionnel au 14 mars

Le conseil constitutionnel a validé ce mardi 7 mars, 4.626 nouveaux parrainages qui viennent s’ajouter à la première liste communiquée au début du mois. Une nouvelle liste publiée le mardi 14 mars porte à huit le nombre de candidats ayant désormais le nombre de signatures requises pour se présenter à l’élection Présidentielle.

MISE A JOUR 15/03/2017 : Selon la nouvelle liste diffusée mardi 14 mars par le Conseil constitutionnel, deux nouveaux candidats obtiennent le précieux sésame pour se présenter à l’élection présidentielle. Le candidat de la France Insoumise, Jean Luc Mélenchon, qui totalise 666 signatures d’élus et, pour le Front national, Marine Le Pen, qui en compte 618.

Huit candidats ont donc désormais le nombre de signatures requis  : Emmanuel Macron (En marche !), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti socialiste), Marine Le Pen (Front national), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), François Asselineau (Union populaire républicaine) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France),

Jacques Cheminade et Jean Lassalle ne sont plus très loin des 500 signatures requises, avec respectivement 469 et 453 parrainages. Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, ne réunit en revanche pour le moment que 357 signatures d’élus.  Ce décompte pourrait encore encore évoluer d’ici le décompte final, samedi 18 mars au matin (voir après)

 

Emmanuel Macron et Benoît franchissent ainsi largement la barre officielle des  500 parrainages requis pour se présenter à l’élection présidentielle. Le leader du parti En Marche totalise en effet  1.074 parrainages et  1.039, pour le candidat de la gauche, vainqueur de la primaire. Parmi les autres challengers, deux autres candidats réunissent également le nombre de soutiens requis : Nathalie Arthaud (557) et Nicolas Dupont-Aignan (559). Ils viennent s’ajouter à François Fillon qui avait validé dès le 1er mars, ses signatures.

Le suspense reste entier pour Marine Le Pen, bien que celle-ci ait quasiment rempli l’objectif, avec 483 signatures, ainsi que pour Jean-Luc Mélenchon, encore à la peine avec 356 parrainages reçus.
Pour rappel, le fait pour les candidats en lisse d’avoir atteint le seuil de 500 parrainages n’est toutefois pas une garantie certaine de pouvoir se qualifier. Leur candidature ne sera en effet retenue que si :
  • pas plus d’un dixième des 500 parrainages nécessaires, c’est-à-dire 50 au maximum, émanent d’un même département ou collectivité d’outre-mer ;
  • et, que ces parrainages sont signés par des élus d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer.

Précisons enfin qu’il ne s’agit pas d’un décompte définitif, les élus ayant jusqu’au vendredi 17 mars, 18 heures, pour parrainer le candidat de leur choix. A partir de cette date et de cette heure, tout parrainage qui parviendra au Conseil constitutionnel sera considéré comme invalide. Un cachet postal apposé avant le vendredi 17 mars à 18 heures ne modifiera pas l’application de cette règle : la limite fixée par la loi (loi du 6 novembre 1962, art. 3) concerne en effet la date de réception des parrainages au Conseil et non la date d’envoi.

Le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, annoncera la liste officielle des candidats ors d’un point presse samedi 18 mars à 11 h 30.

Décision n° 2017-162 PDR du 14 mars 2017 du Conseil Constitutionnel.

Liste consolidée des parrainages au 14 mars 2017

Décision n° 2017-160 PDR du 7 mars 2017

Posted in Elections 2017 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.