Crise des « Gilets Jaunes » : Matignon à la manoeuvre

A la recherche d’une sortie de crise, le gouvernement multiplie les annonces. Un communiqué de presse de Matignon publié ce lundi matin les détaille. Consultation des chefs de partis, auditions du ministre de l’Intérieur, réception à Matignon d’une délégation des « gilets jaunes », débats devant le Parlement… Ce qui est prévu.

MISE A JOUR 04.12.18

En réponse à la « grogne » des « gilets jaunes », le Premier ministre, Edouard Philippe a annoncé ce mardi midi lors d’une allocution télévisée, la suspension pour six mois de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier prochain :  la hausse de la taxe carbone sur l’essence, le fioul et le diesel , la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence et la hausse du gazole pour les professionnels.

 

La  consultation des chefs de partis

« A la demande du président de la République, et suite aux événements survenus dans la journée de samedi, le Premier ministre engage dès aujourd’hui la consultation des groupes et partis politiques représentés au Parlement » indique le communiqué de presse de Matignon. Seront entre autres reçus Laurent Wauquiez (LR), Olivier Faure (PS), Benoît Hamon (Génération-s), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Marine Le Pen (RN), Florian Philippot (Patriotes) ou encore Nicolas Dupont-Aignan (DLF). Jean-Luc Mélenchon (LFI) passe son tour mais une délégation de La France insoumise se rendra à Matignon. « L’ensemble de ces consultations, ainsi que celles ayant eu lieu la semaine dernière, conduiront le Premier ministre à annoncer les mesures destinées à permettre le déroulement serein de la concertation décentralisée souhaitée par le président de la République, et à assurer le maintien de l’ordre et le respect de la loi« , conclut le communiqué de presse du gouvernement.

Les réactions des politiques

La réunion entre des représentants des Gilets jaunes et le Premier ministre, annulée

Le chef du gouvernement devait recevoir  mardi 4 décembre, dans l’après-midi, les représentants des « gilets jaunes », dans le cadre des consultations organisées depuis la veille, à la demande d’Emmanuel Macron. Matignon a confirmé dans la matinée l’annulation de cette réunion, faute de participants. Plusieurs participants menacés de mort sur les réseaux sociaux et se méfiant du gouvernement ayant décliné l’invitation. Seul l’un d’eux, David Tan, un chauffeur de taxi nantais, avait expliqué être prêt à se rendre à Matignon.

Christophe Castaner et Laurent Nunez entendus par le Parlement

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et son secrétaire d’Etat, Laurent Nunez, sont entendus ce lundi soir par la commission des lois de l’Assemblée nationale. Cette audition, ouverte à la presse, aura lieu à 20 heures, Elle portera sur « les événements survenus, au cours des dernières semaines, en France hexagonale et dans les Outre-mer, à l’occasion des manifestations dites “des gilets jaunes”, en particulier à Paris les samedis 24 novembre et 1er décembre« . La commission souhaite notamment aborder « les modalités selon lesquelles ces rassemblements ont pu être gérés par les services relevant du ministère de l’Intérieur, les dispositifs juridiques et opérationnels qui ont été mobilisés et les atteintes aux personnes et aux biens qui ont été constatées », selon sa présidente, la députée Yaël Braun-Pivet (LREM). Une audition du ministre de l’intérieur est par ailleurs prévu, mardi 4 décembre à 16h15.

Le gouvernement devant les parlementaires

Mercredi 5 décembre à l’Assemblée nationale, et jeudi 6 au Sénat, le gouvernement proposera la tenue d’un débat « en application de l’article 50-1 de la Constitution« , indique Matignon. Cet article  précise que « le gouvernement peut, de sa propre initiative ou à la demande d’un groupe parlementaire faire, sur un sujet déterminé, une déclaration qui donne lieu à débat et peut, s’il le décide, faire l’objet d’un vote sans engager sa responsabilité ». Le communiqué indique d’ailleurs que des « mesures » seront annoncées par Edouard Philippe. Ce débat sera suivi d’un vote des députés qui n’engagera pas la responsabilité du gouvernement.

EN DIRECT | Déclaration devant l'Assemblée nationale

EN DIRECT | Suivez ma déclaration en direct depuis l’Assemblée nationale.

Publiée par Édouard Philippe sur Mercredi 5 décembre 2018

La déclaration du Premier ministre devant le Sénat

Déclaration du Gouvernement

? [En direct] Suivez la déclaration du Gouvernement, suivie d'un débat, en application de l'article 50-1 de la Constitution sur la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d'achat

Publiée par Sénat sur Jeudi 6 décembre 2018

Posted in Uncategorized and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *