La feuille de route du gouvernement pour le premier semestre 2018

 

A l’issue du séminaire de rentrée du gouvernement à l’Elysée, le premier ministre, Edouard Philippe, a dressé ce mercredi, la liste des réformes à venir pour le premier semestre 2018. Retour en infographie sur les principales échéances des six prochains mois.

Réforme de l’assurance-chômage, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, lutte contre la pauvreté, droit d’asile et immigration, réformes de l’État et de la Constitution … Le gouvernement réuni mercredi 3 janvier à l’Élysée en séminaire, a fixé les priorités des six prochains mois. « Il ne s’agit pas de faire une pause, nous avons encore beaucoup de pain sur la planche », a déclaré à la presse le premier ministre, à l’issue de cette rencontre destinée selon lui à « régler la musique gouvernementale. » Présentation, mois par mois des mesures annoncées par le chef de l’exécutif, pour « accélérer la transformation du pays » et « mettre en œuvre le projet de cohésion sociale » annoncée par Emmanuel Macron.

 

 

Sont également programmées dans le courant du premier trimestre, mais pour le moment sans échéance précise :

  • la Présentation du quatrième plan autisme ainsi que la tenue d’une conférence nationale du handicap ;
  • le lancement des travaux sur la réforme des retraites ;
  • les conclusions des Assises des Outre-mer ;
  • la présentation  des plans « Cœur de ville » ;
  • le rendu de la mission confiée à Jean-louis Borloo sur les quartiers prioritaires de la ville ;
  • la présentation du projet de loi portant sur la réforme de la Constitution et la discussion au sein des assemblées ;
  • l’examen des textes législatifs relatifs à la lutte contre les violences, dont celles faites aux femmes.

Aucun calendrier précis n’a également été établi pour la mise en oeuvre des mesures suivantes :

  • l’application après concertations, d’une offre sans reste à charge en matière d’optique, de soins dentaires et d’audio-prothèses ;
  • la revalorisation courant 2018 de la prime d’activité, du minimum vieillesse et de l’allocation adulte handicapé ;
  • la mise en œuvre du plan « Logement d’abord »,

 

 

Posted in Réformes sociales and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.