François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement

L’annonce est tombée ce mercredi matin : le ministre de la Justice François Bayrou et Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaire européennes démissionnent du gouvernement. Le président du MoDem doit donner une conférence de presse à 17 heures.

Après Richard Ferrand, un des piliers de La République en Marche (REM) écarté de son poste de ministre par Emmanuel Macron, pour devenir le patron du groupe REM à l’Assemblée, puis la démission mardi de Sylvie Goulard, ministre des Armées, en raison de l’affaire des assistants parlementaire du Modem, la « saignée » se poursuit au sein du  gouvernement d’Édouard Philippe.

Le ministre de la Justice François Bayrou a à son tour annoncé ce mercredi matin à l’AFP son départ du gouvernement, ajoutant qu’il s’en expliquerait dans une conférence de presse à 17H00. Son « bras droit », Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, ne fera pas non plus partie du nouveau gouvernement d’Édouard Philippe qui doit être annoncé avant 18 h00.

L’Élysée se refuse à tout commentaire, laissant au Garde des sceaux démissionnaire « le soin de s’exprimer » lors de la conférence de presse convoquée en fin d’après-midi. Édouard Philippe a pris acte ce mercredi de la décision de François Bayrou de quitter le gouvernement et la « respecte », a affirmé son entourage à l’AFP.

Est-ce la disparition « pure et simple » du Modem dans l’équipe d’Édouard Philippe ? « Je ne le souhaite pas » déclare ce matin, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. « Le Modem a encore toute sa place dans la majorité présidentielle et à l’Assemblée« . Et d’ajouter : « Mais ce soir, le remaniement portera aussi sur des noms nouveaux, qui viennent d’horizons différents« .

Un remaniement plus important que prévu

Malgré cette série de démissions, l’objectif est maintenu d’annoncer le gouvernement Philippe 2 d’ici 18H00, comme l’ont indiqué conjointement l »Élysée et Matignon. Annoncé comme une simple formalité après le scrutin législatif, ce remaniement ministériel sera d’une ampleur plus importante que prévu. Après ces départs successifs, Matignon se retrouve en effet à devoir pourvoir au moins trois « gros » ministères : la Justice, la Défense et la Cohésion des territoires. Édouard Philippe a laissé entendre qu’il pourrait à nouveau piocher parmi Les Républicains (LR) pour former son gouvernement. De quoi faire grincer des dents à gauche et accentuer les fractures au sein de la Droite, première force d’opposition à l’Assemblée.

Les raisons du départ

Lors d’une conférence de presse, ce mercredi en fin d’après-midi, François Bayrou a expliqué les raisons de sa démission du gouvernement. L’ancien garde des Sceaux dénonce une « campagne mensongère » contre le MoDem, dont il était la « véritable cible« . « Nous n’avons jamais eu d’emplois fictifs « , assure l’ancien ministre, avant de certifier qu’il sera aisé de trouver les « contrats de travail et fiches de paie » de « tous ceux qui ont travaillé au Modem ».

 

François Bayrou a par ailleurs renouvelé son soutien à Emmanuel Macron, indiquant : « Ma certitude est qu’il est à la hauteur de la fonction« .« L’élection d’Emmanuel Macron est une chance pour l’Europe et pour le monde », a poursuivi le garde des Sceaux démissionnaire, ajoutant que le président avait besoin d’une « forte majorité ». « Je serai aux côtés du président de la République pour l’aider et le soutenir. »

   

Interrogé enfin sur la présence de membres du Modem, au sein du nouveau gouvernement, le maire de Pau a indiqué qu’il lui semblerait « logique » que des membres de sa formation soient présents dans le gouvernement Édouard Philippe 2. L’ancien ministre s’est également dit favorable à l’élargissement de la majorité présidentielle.  » La constitution de la majorité, par une alliance explicite entre En Marche et le MoDem, a précédé l’élection présidentielle« , a-t-il rappelé. « Que d’autres personnalités viennent la rejoindre c’est tant mieux« , a-t-il estimé.

Posted in Politique française and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *