G7 : ce qu’il faut retenir des déclarations de Macron et Trump

Au sortir de trois jours d’échanges entre les principaux dirigeants de la planète, le président de la République française qui organisait le G7 à Biarritz, et celui des États-Unis, qui l’accueillera l’an prochain, ont évoqué en clôture du sommet les avancées et points de blocage de ce quarante cinquième G7.  Iran, Ukraine-Russie, Climat, taxe sur les gafa…. Ce qu’il faut retenir des déclarations de Macron et de Trump.

Des avancées sur tous les dossiers. Voici en substance ce qu’a annoncé Emmanuel Macron ce lundi 26 août au cours d’une conférence de presse commune avec le président américain, Donald Trump. Les deux chefs d’Etat sont tombés d’accord sur l’intérêt de leurs réunions que tous deux ont décrits, comme très constructives et intéressantes. En introduction de son allocution, le président français a fait part de son intention d’envoyer un “message d’unité” avec “un esprit positif”. “Nous avons tenu à faire cette conférence de presse ensemble […] parce que l’année prochaine ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui organiseront le G7″, a-t-il indiqué, évoquant “un passage de témoins” et expliquant avoir accompli “beaucoup de choses” avec Donald Trump durant “ces deux jours et demi“. Un enthousiasme partagé par le président américain, qui a qualifié ce 45ème G7, de grande réussite.

Le sommet de Biarritz s’est achevé ce lundi par une “déclaration” d’une page portant sur le commerce et les crises internationales, et non par le traditionnel communiqué final pré-négocié auquel la France a renoncé après la volte-face américaine du sommet de 2018.“ Cette page-là je l’ai écrite moi-même, après les séquences de discussions, elle n’a pas été écrite avant, elle a été distribuée aux dirigeants et agréée par les dirigeants”, a souligné M. Macron lors de sa conférence de presse finale.

Iran : un sommet entre Trump et Rohani

Emmanuel Macron a évoqué une convergence du G7 sur le dossier iranien.“ Nous partageons pleinement deux objectifs : faire en sorte que l’Iran ne puisse jamais se doter de l’arme nucléaire, et favoriser la paix et la stabilité dans la région”, a précisé le président français. Rappelant la visite surprise du ministre des Affaires étrangères iranien dimanche à Biarritz, il a estimé que “rien n‘était fait [sur le dossier iranien], mais  qu’il y a des discussions qui se sont amorcées“, à l’occasion de cette venue. ” La venue du ministre iranien, ce n’était pas un coup de poker, mais c’était notre rôle d’essayer”, a t-il commenté ultérieurement dans la soirée, lors d’un entretien avec la journaliste Anne Sophie Lapix, en direct sur France 2.

Je souhaite que nous puissions avoir un entretien au sommet entre les présidents Rohani et Trump […] Si Rohani accepte une rencontre avec le président Trump, un accord peut être trouvé”, a affirmé le président français. En réponse à cette proposition, Donald Trump s’est dit prêt à rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani “quand les circonstances seront réunies”.

Ukraine-Russie : un sommet  en septembre

Le président de la république a annoncé la tenue d’un sommet en septembre entre les dirigeants russes et ukrainiens. “La France et l’Allemagne organiseront un sommet en format Normandie (France, Ukraine, Russie, Allemagne) dans les prochaines semaines, afin d’obtenir des résultats concrets”, a t-il précisé. Pour Emmanuel Macron, les conditions sont réunies pour la tenue d’un sommet “utile” des chefs d’Etat et du gouvernement, pour tenter de résoudre le conflit ukrainien.

Réintégration de la Russie dans le sommet “Aucun n’accord n’a été trouvé”

Aucune unanimité n’a été trouvée lors du sommet du G7 concernant l’éventuelle réintégration de la Russie et le retour à un G8. “Tant que cette crise n’est pas réglée, il n’est pas opportun d’inviter la Russie à la table du G7. Mais tout le monde a acté qu’il est important de parler avec la Russie“, a fait valoir Emmanuel Macron. “La discussion n’a pas permis de dégager un consensus sur le retour de la Russie au G7″, a précisé le président français, alors que, Donald Trump a annoncé qu’il pourrait inviter le président russe Vladimir Poutine au prochain sommet qui aura lieu en 2020 aux Etats-Unis.

 Libye et Syrie : “un accord unanime” et un “message de préoccupation”

Sur le dossier Libyen, les membres du G7 ont soutenu à l’unanimité un accord qui établit le soutien à une trêve dans le pays, et ont appelé une conférence internationale regroupant tous les acteurs associés à ce dossier. “Nous soutenons une trêve en Libye qui puisse donner lieu à un cessez-le-feu durable. Nous considérons que seule une solution politique permettra d’assurer la stabilité de la Libye”, a indiqué M. Macron. “Nous appelons de nos voeux une conférence internationale bien préparée associant toutes les parties prenantes et tous les acteurs régionaux concernés par ce conflit.A cet égard, nous soutenons le travail des Nations Unies et de l’Union africaine afin de mettre en place une conférence inter-libyenne”, a ajouté le président de la république.

Sur la Syrie, il en ressort un message commun de “préoccupation” sur la situation à Idlib. “Nous sommes tous préoccupés de la protection à apporter à la population civile, mais aussi aux travailleurs humanitaires et aux défenseurs des droits”, a dit Emmanuel Macron.

Corée du Nord et Hong-Kong

Concernant la Corée du Nord, le G7 a tenu à rappeler l’attachement à une solution qui inclue la “dénucléarisation de la péninsule”, mais également “le plein respect des droits de l’Homme“.“Les Sept membres du G7 ont par ailleurs réaffirmé l’existence et l’importance de la déclaration sino-britannique de 1984 sur Hong Kong et appelle à éviter les violences. Lors de sa conférence de presse le président français a appelé à “éviter les violences” à Hong Kong.

Guerre commerciale avec la Chine : “Rien n’est fait, les choses sont éminemment fragiles”

Les deux chefs d’État ont également évoqué la question de la guerre commerciale entre la France et la Chine. “Les discussions qui sont en cours entre la Chine et les États-Unis créent de l’incertitude. Mais la vraie question, c’est l’issue de cette discussion. Mon souhait le plus profond, c’est qu’un accord soit trouvé”, a expliqué Emmanuel Macron. “Nous avons créé les conditions d’une rencontre et donc d’un accord”, a t-il ajouté  “Rien n’est fait, les choses sont éminemment fragiles”, a prévenu le chef de l’état au cours de sa conférence de presse de clôture du sommet. Au cours d’une session de questions-réponses avec la presse, Donald Trump a confirmé qu’il était prêt à prendre part à cette rencontre, si les “circonstances” étaient réunies.

Commerce : “changer les règles

Sur fond de guerre commerciale Etats-Unis-Chine, Emmanuel Macron a évoqué la nécessité de “changer les règles du commerce international pour que chacun puisse échanger de manière libre et juste”.“ Le G7 est attaché à un commerce mondial ouvert et juste et à la stabilité de l’économie mondiale”, a indiqué le président français. “Les Sept se sont engagés à ce titre à trouver un accord en 2020 pour simplifier les barrières réglementaires et moderniser la fiscalité internationale dans le cadre de l’OCDE.” Le G7 a par ailleurs demandé aux ministres des Finances “d’assurer un suivi de la situation de l’économie mondiale.

Interrogé  dans la soirée sur le Mercosur [accord commercial de l’Europe avec le Brésil], lors d’un entretien en direct de Biarritz, le chef de l’état a rappelé  “avoir été, pendant des mois, très dur dans les négociations avec l’Europe, pour protéger notre agriculture et le climat”. Emmanuel Macron a notamment évoqué la mise en place de quotas et de clauses de sauvegarde. “Le texte doit être retravaillé. (…) Je n’avais jamais donné mon accord complet”, a t-il indiqué.

GAFA : “On a trouvé un très bon accord” 

Nous avons travaillé de manière bilatérale sur les taxes numériques Etats-Unis-France. Nous avons trouvé un accord bon de part et d’autre “, s’est félicité Emmanuel Macron.“Ce que la France veut, ce n’est pas du tout de mettre en place cette taxe, c’est de moderniser les règles de la fiscalité internationale.” “Les pays du G7 ont convenu de “trouver un accord en 2020 dans le cadre de l’OCDE” concernant une taxe internationale sur les Gafa et le jour où elle sera mise en place, la France “supprimera” sa propre taxe, a précisé le président français devant la presse.

Climat

Au cœur de ce G7 pour les inégalités, il y aura le sujet du climat et de la biodiversité», avait annoncé Emmanuel Macron vendredi. Pourtant, la protection de l’environnement a été reléguée au second plan du sommet, au profit des grands dossiers commerciaux et de l’Iran. Les chefs d’Etat ont toutefois consacré une heure et demie de discussions à l’urgence climatique lors cette dernière journée de G7. Seule avancée réelle, l’engagement des russes dans l’approbation et la ratification de l’accord de Paris.

Et l’Amazonie ? Sujet brûlant , elle a été un peu relégué au second plan de cette conférence. Il est vrai que la décision du G7 de donner 20 millions de dollars pour protéger la forêt primaire avait déjà été annoncée ce lundi midi. La détermination de Donald Trump sur ce dossier a cependant été mise en avant par Emmanuel Macron, qui a souligné que le président américain s’était directement entretenu au téléphone avec son homologue brésilien.

Brexit

Emmanuel Macron a indiqué lors de son entretien sur France 2, que “le Brexit n’a pas été abordé lors du sommet, mais uniquement lors de la venue de Boris Johnson à Paris jeudi”. Il s’est dit “prêt à une sortie sans accord”.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lundi qu’il était à l’issue du sommet du G7 “à peine” plus optimiste sur la possibilité de trouver un accord sur la prochaine sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. “Ca va être difficile... “Il y un désaccord profond” entre Londres et l’UE, a-t-il reconnu.

La conférence de presse commune de Donald Trump et Emmanuel Macron

La conférence de presse d’Emmanuel Macron

EN DIRECT | Conférence de presse à l’issue du G7 Biarritz.

Publiée par Emmanuel Macron sur Lundi 26 août 2019

L’interview d’Emmanuel Macron sur France 2

Posted in Europe/Monde and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *