Manifestations du 5 décembre : une mobilisation qui s’annonce très forte

 

Grève massive et manifestations monstres : voici le programme de ce jeudi 5 décembre. Des cortèges défileront un peu partout en France. A Paris, où les gilets jaunes ont appelé à rejoindre la mobilisation de l’intersyndicale, la préfecture de police a annoncé un dispositif renforcé de sécurité. Quelques 6000 policiers et gendarmes déployés, une interdiction de rassemblement dans plusieurs secteurs de la capitale, et une obligation de fermeture pour tous les commerces, débits de boissons et restaurants situés sur le parcours de la manifestation.  

De nombreuses actions sont prévus le 5 décembre contre la réforme des retraites du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a annoncé mardi matin que quelques « 245 rassemblements et manifestations avaient été déclarés dans toute la France » pour la journée de mobilisation de jeudi. Selon une note du renseignement territorial, les autorités s’attendent à une mobilisation de 270 000 personnes en France et un cortège parisien regroupant de 15 000 à 25 000 manifestants.

 

Manifestations dans la capitale

Itinéraire de la manifestation parisienne

A Paris, un rassemblement est prévu à partir de 13 heures, boulevard de Denain (Xe). Le cortège devrait ensuite s’élancer à partir de 14 heures depuis la gare du Nord sur l’axe boulevard de Magenta, avant de rejoindre la place de la République, puis le boulevard Voltaire. La dispersion est envisagée vers 19 heures, place de la Nation (XIIe).

Mobilisation des gilets jaunes

Dans une vidéo mise en ligne mardi 3 décembre sur YouTube, des figures médiatiques des « gilets jaunes » ont lancé un appel à rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites le jeudi 5 décembre, et à faire de cette date « un nouveau moment de l’histoire de notre pays ». Dans la capitale, le mouvement donne rendez-vous à 10 h00, pour un départ à 11h30 de la place de Clichy, direction gare de l’Est, afin de rejoindre le cortège intersyndical.

Dispositif de sécurité

Craignant des « risques de troubles à l’ordre public« , le préfet de police de Paris a pris un arrêté interdisant « tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des gilets jaunes » dans plusieurs secteurs de la capitale pour la journée de jeudi. L’interdiction concerne les Champs-Élysées et le périmètre comprenant le palais de l’Elysée, le ministère de l’Intérieur. Les secteurs de l’Assemblée nationale, de l’Hôtel de Matignon et les abords de la cathédrale Notre-Dame sont aussi compris dans l’arrêté d’interdiction.

Sur l’itinéraire de la manifestation, le stationnement sera interdit dès 6 heures matin, jusqu’à 20 heures, a indiqué la préfecture de police. Les axes « perpendiculaires à ces voies sur une distance de 20 mètres »  sont également concernés. Par ailleurs, en raison d’un contexte social tendu, « qui pourrait générer violences et dégradations« , comme cela avait été le cas lors du 1 er mai dernier, la préfecture de police a demandé à tous les commerces, débits de boissons et restaurants situés sur le parcours de la manifestation de rester fermés, et de mettre en place des moyens de protection contre les dégradations et les pillages. « Au-delà de ces mesures administratives de précaution, il y aura « des contrôles des grands axes de la capitale » et une surveillance de certains endroits de Paris connus pour favoriser des regroupements de manifestants à indiqué la préfecture de police.

Lors d’un point presse donné ce mercredi 4 décembre, le préfet de police de Paris, Didier Lallement a  indiqué que la préfecture de police de Paris a mobilisé 6000 policiers et gendarmes. Par ailleurs 180 motos, « un chiffre maximal dont nous sommes capables« , seront déployées, a précisé Didier Lallement. « Nous serons extrêmement mobiles« , a-t-il déclaré, avant de demander aux manifestants « d’aider » la police, « en dénonçant les casseurs » introduits dans le cortège.

Manifestations et rassemblements en régions

Paris ne sera pas la seule ville de l’Hexagone à se mobiliser ce 5 décembre. À Lyon, Marseille, Nantes, Lille, Toulouse, Montpellier ou encore Rennes, des manifestations sont prévues.

A Lyon, départ de la manifestation du 5 décembre de la manufacture des Tabacs, dans le huitième arrondissement de la ville, à 10h30, comme l’indique le site du Snes, le syndicat des enseignants du second degré

A Marseille : le site de la CGT indique que le cortège s’élancera de la Canebière à 10h30.

A Toulouse :  plusieurs manifestations sont prévues ce jeudi 5 dans la ville rose et dans la région. Le rendez-vous est fixé à 14 heures place Saint-Cyprien. A Albi, c’est à 14h30 place du Vigan que les manifestants s’élanceront. Et  à Montauban, ce sera à 10 heures place des Fontaines.

A Lille : les manifestants partiront à 14h30 de la place Simon Volant, au niveau de la porte de Paris.

A Rennes :  le cortège de la manifestation s’élancera depuis l’esplanade de Gaulle, à 10h30, à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, Solidaires et FSU d’Ile-et-Vilaine.

A Nantes :  le rassemblement débutera au miroir d’eau, près du château des ducs de Bretagne, vers 10h30. 10 000 manifestants sont attendues dans les rues de la ville par la préfecture de police.

La carte des mobilisations en France

Posted in Uncategorized and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *