Primaire de gauche : Arnaud Montebourg lance le « top départ » de sa candidature

candidaturemontebourg

En ce jeudi 1er décembre qui marque l’ouverture du dépôt des candidatures à la primaire de gauche, Arnaud Montebourg a officialisé la sienne auprès du PS, après avoir prononcé un discours d’une vingtaine de minutes, dans lequel il a durement attaqué François Hollande, son potentiel rival.

Ouvrant le bal des candidatures, Arnaud Montebourg a dès ce matin déposé ses parrainages auprès du PS, rue de Solférino. L’ancien ministre de l’Économie annonce 100 parrains, parmi lesquels les députés frondeurs, Laurent Baumel, Christian Paul, Patrice Prat ou encore Aurélie Fillipetti, sa compagne.

S’exprimant au préalable devant ses soutiens, à quelques encablures du siège du PS, le fondateur du mouvement « Le Projet France », a une nouvelle fois défendu le principe d’une primaire, qualifiant ce scrutin, d' »outil de démocratie » pour les français qui leur permettrait de faire un « autre choix » et de se « libérer des visages imposés » de la politique« . « Face au changement venu d’en haut, je vous propose une vague venue d’en bas« , a lancé Arnaud Montebourg.

Bien que concentrant ses attaques politiques sur le candidat de la droite, François Fillon dont il dénonce le programme brutal, Arnaud Montebourg a durement attaqué le président de la république : « Si François Hollande décide d’outrepasser la primaire, ce sera la destruction finale du PS, le parti de Jean Jaurès », a-t-il averti, prédisant même un « champ de ruines ». Avant de s’en prendre, sous les applaudissements, à son slogan de campagne  : « Souvenez-vous, le changement devait être maintenant ».

Concluant son discours, Arnaud Montebourg a appelé le « peuple de gauche » à se déplacer en masse pour venir voter en janvier et ainsi donner « un coup d’épaule à l’Histoire ».

Posted in Elections 2017 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.