« Il nous reste 78 jours pour faire triompher l’espérance »

En meeting à Lyon, ce samedi, Emmanuel Macron a égrainé quelques mesures de son programme qu’il devrait présenter à la fin du mois. Dans un palais des sports accueillant quelques 8.000 personnes, avec des milliers d’autres à l’extérieur, le leader d’En Marche a galvanisé ses troupes au cours d’un discours fleuve de près de trois heures. Retour sur les annonces sociales.

C’est sans nul doute un temps fort de la campagne d’Emmanuel Macron. L’ancien ministre de l’économie en a donné cet après-midi le « coup de gong », dans un palais des sports de Lyon bondé : 8.000 personnes dans la salle et autant à l’extérieur, selon l’annonce faite par le candidat lui-même.  Au programme, des thématiques très variés : Europe, Ecologie, Numérique, sécurité, Emploi et bien sur Travail, pour n’en citer que quelques unes.

Sur le plan économique, Emmanuel Macron est resté sur sa ligne et n’a pas fait de pas de réelles annonces : simplification du droit du travail, augmentation du pouvoir d’achat pour les petits revenus, allégement des charges patronales et suppression du RSI. Une proposition de très loin, la plus applaudie de tout le meeting.

➡️ 17h25 : la thématique du travail

Ciblant Benoit Hamon, le tombeur de Manuel Valls, Emmanuel Macron a dénoncé la philosophie qui guide le revenu universel. « Nous serons les défenseurs du travail. « Je m’oppose à un projet qui fait la promesse à chacun de vivre de l’oisiveté subie ou choisie », a déclaré l’ex-locataire de Bercy, qui entend mettre le « travail » au cœur de son programme.

➡️ 17h35 : le RSI et les allègement de charges

« Ils m’ont demandé du travail. La possibilité de vivre, dignement, de leur travail. Alors pour se faire, je veux, dans notre pays, que créer, qu’œuvrer pour son travail, soit plus simple. Et pour cela, je supprimerai le RSI. » « Je simplifierai le droit du travail pour être au plus près du terrain et que la négociation d’entreprise puisse définir les bonnes règles. Je veux un travail moins cher, avec un allègement des charges patronales jusqu’à 2,5 SMIC et un allègement de charges de 10 points au niveau du SMIC. Pour libérer le travail, je veux qu’il paie mieux. Nous devrons financer différemment la maladie et le chômage et alléger les cotisations payées par les salariés. Et tout le monde gagnera en pouvoir d’achat. » « Pour chaque personne qui travaille au Smic, ce seront 100 euros de plus de pouvoir d’achat par mois. »

➡️ 17h50 : la taxe robot

Au sujet de la proposition d’une « taxe robot » formulée par Benoit Hamon afin de financer la protection sociale : « Il faudrait taxer les robots dont nous manquons en France et expliquer que ce qui advient est forcément mauvais », a indiqué l’ex-ministre de l’économie qui a rappelé que la disparition de certains emplois est inhérente à la vie économique. Et d’ironiser :  » Il faudra que des emplois disparaissent, comme les chandeliers, les porteurs d’eau ou les carrossiers ont disparu ».

➡️ 18h08 : le revenu universel

A son concurrent à gauche, Benoît Hamon, qui sera officiellement investi par le PS ce week-end, Emmanuel Macron n’a réservé que des piques. Se définissant en « candidat du travail » contre « l’oisiveté », il a vivement critiqué le revenu universel, qu’il a assimilé au RSA actuel. Alors qu’il évoquait ses rencontres avec des hommes et des femmes en difficulté, Emmanuel Macron a lâché: « Ils ne m’ont pas demandé le revenu universel. Il existe déjà. Cela s’appelle le RSA. Et si on savait le multiplier par deux, j’ose espérer qu’on l’aurait fait depuis longtemps »,  a-t-il insisté.

➡️ 18h20 : « Je compte sur vous »

 » Il nous reste 78 jours pour l’emporter »,  a conclu Emmanuel Macron. « 78 jours pour faire ce qui n’a jamais été fait. 78 jours pour faire triompher l’espérance « . Notre volonté est en Marche ! » Fin du meeting aux cris de « Macron président ! ». Après avoir remercié le public et entonné la Marseillaise, le candidat conclut : « Je compte sur vous « .

 

Posted in Elections 2017 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *