Voeux du 31 décembre : « Macron attendu au tournant »

Lundi 31 décembre, le chef de l’Etat adressera à 20h00 ses traditionnels vœux aux Français. Message d’apaisement ou signal de fermeté ? La parole du président de la République sera scrutée de près, alors que la mobilisation contre la réforme des retraites s’apprête à battre un record de longévité, en ce 28e jour de grève.

C’est un exercice convenu réputé pour son classicisme, tant sur la forme que sur le fond. Néanmoins, et pour la deuxième année consécutive, les voeux d’Emmanuel Macron revêtent une dimension particulière. Message d’apaisement ou signal de fermeté ? La parole du président de la République sera scrutée de près ce mardi soir, alors que la mobilisation contre la réforme des retraites s’est enlisée. Le ton s’est durci entre la CGT et l’exécutif, et désormais, les regards se tournent vers le discours de vœux. La prise de parole du chef de l’état d’une quinzaine de minutes, pourrait être décisive sur la poursuite de la mobilisation. Elle donnera dans tous les cas le ton pour le début de l’année 2020.

Un message d’apaisement

Peu d’éléments ont filtré sur la teneur de ce discours très attendu par l’opposition comme par les syndicats. A gauche pour demander le retrait du projet, à droite pour réclamer des clarifications. Le chef de l’état ne devrait toutefois pas rentrer dans les arcanes de la réforme. A l’Elysée, on assume : cette allocution n’est pas le bon moment pour faire un discours de la méthode sur les retraites. « Le Président évoquera la situation parce que les Français en souffrent, mais avec une volonté d’apaisement », indique la Présidence de la république.

Emmanuel Macron devra s’attacher ce 31 décembre à rendre son discours crédible, afin de maintenir le contact avec les Français.  Selon Le JDD, il devrait avoir « une pensée particulière pour ceux qui n’ont pas été en mesure de se déplacer et de rejoindre leurs proches pour les fêtes de fin d’année« . Emmanuel Macron, qui avait appelé en vain les ­grévistes à « savoir faire trêve » le 21 ­décembre, devrait redire selon son entourage « son attachement à la liberté d’expression et au droit de grève » tout en rappelant qu’ils « doivent être exercés avec discernement et respect » et en soulignant la « volonté de dialogue du gouvernement ». Tout l’enjeu de ces voeux sera d’une part poursuivre le dialogue, et d’autre part de prouver aux Français qu’il a pris en considération la colère qui s’exprime depuis plusieurs semaines dans le pays.

Le grand débat national au coeur des voeux

Le président de la République est resté quasiment muet sur le conflit depuis des semaines, laissant son Premier ministre Edouard Philippe en première ligne pour défendre le projet de système « universel » de retraite à points. Il s’est contenté depuis la Côte d’Ivoire d’un appel, en vain, à la trêve pour Noël avant de se retirer au fort de Brégançon. Sans pour autant entrer dans le détail, il devrait ce soir réaffirmer son ambition forte pour la réforme, en défendre l’esprit et expliquer ses enjeux.

Emmanuel Macron devra s’attacher à rendre son discours crédible, dans le but de maintenir le contact avec les Français. « Si Macron veut faire encore des réformes, il a besoin de les faire tamponner par la base, par le grand débat national. Ça doit être un outil pour lui, sinon il ira dans le mur« , prévient l’éditorialiste politique, Christophe Barbier. L’organisation de ces débats citoyens sera très vraisemblablement au cœur de ses vœux. Sur quoi vont-ils déboucher? Est-ce que cela vaut vraiment la peine pour les Français d’y participer? Le président va devoir promettre et convaincre que la démocratie peut évoluer et qu’au terme de ces débats citoyens

Mais il n’est pas à exclure que le président choisisse de poursuivre le bras de fer engagé maintenant depuis 28 jours. Inversement, et contrairement aux idées reçues, les vœux du président de la République pourraient conduire à une relance politique, et contenir quelques annonces prenant en compte les demandes des syndicats.

Posted in Uncategorized and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *