Réforme des retraites : une semaine décisive

Face à la pression de la rue, le président de la République et le Premier ministre accélèrent le rythme. Tout au long de la semaine, se succéderont des échéances cruciales, marquées mercredi 11 décembre par la présentation de l’intégralité du projet de réforme des retraites par Edouard Philippe. Le calendrier d’une semaine décisive.

Le calendrier vient de se resserrer. Mis sous pression par le mouvement social interprofessionnel du jeudi 5 décembre qui a mobilisé 806.000 personnes en France, le gouvernement accélère le “tempo”. Tout au long de la semaine, vont se succéder des rendez-vous décisifs, avant la présentation ce mercredi par le Premier ministre, de l’intégralité du projet du gouvernement visant à mettre en place un système universel en lieu et place des 42 régimes de retraite. Lire la suite

Manifestations du 5 décembre : une mobilisation qui s’annonce très forte

 

Grève massive et manifestations monstres : voici le programme de ce jeudi 5 décembre. Des cortèges défileront un peu partout en France. A Paris, où les gilets jaunes ont appelé à rejoindre la mobilisation de l’intersyndicale, la préfecture de police a annoncé un dispositif renforcé de sécurité. Quelques 6000 policiers et gendarmes déployés, une interdiction de rassemblement dans plusieurs secteurs de la capitale, et une obligation de fermeture pour tous les commerces, débits de boissons et restaurants situés sur le parcours de la manifestation.  

De nombreuses actions sont prévus le 5 décembre contre la réforme des retraites du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a annoncé mardi matin que quelques “245 rassemblements et manifestations avaient été déclarés dans toute la France” pour la journée de mobilisation de jeudi. Selon une note du renseignement territorial, les autorités s’attendent à une mobilisation de 270 000 personnes en France et un cortège parisien regroupant de 15 000 à 25 000 manifestants.Lire la suite

Grève du 5 décembre : les prévisions de trafic

Comme annoncé par les syndicats, la journée de grève du 5 décembre, sera bien un “jeudi noir”. Lors d’un point presse ce 3 décembre, la SNCF annonce un trafic quasi nul, avec 90% des trains annulés le 5 décembre. Guère mieux à la RATP qui prévoit la fermeture à Paris de 11 lignes de métro et un trafic partiel pour les RER et nul pour la ligne D. Côté aérien, environ 20% des vols seront annulés selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Métros, RER, bus, TGV, intercités… Le détail des prévisions.

SNCF : 90 % des trains annulés

Lors d’un point presse qui s’est tenu ce mardi, la SNCF a fait le point sur le trafic prévu ce jeudi. 90 % des trains sont annulés, et globalement 10 % des trains circuleront dans l’Hexagone. La direction de la communication de la SNCF précise que des disparités s’observeront suivant les territoires.Lire la suite

Les vingt-sept visages de la Commission von der Leyen

Un bon équilibre politique, une parité jusqu’alors jamais atteinte, un benjamin de 29 ans, dix-neuf nouveaux venus et de fortes personnalités. Qui sont les vingt-sept visages de la nouvelle Commission européenne ? Quel est leur parcours, leurs missions ? Tour d’horizon de l’équipe dirigée par l’Allemande Ursula von der Leyen, qui prend ses fonctions dimanche.

Mission accomplie pour Ursula von der Leyen. Mettant fin à des semaines de tractations et d’auditions souvent houleuses, le Parlement européen a approuvé mercredi 27 novembre la nouvelle Commission à une large majorité (461 voix sur 707 votants). Pour obtenir un consensus le plus large, la nouvelle présidente de l’exécutif européen, qui prendra ses fonctions ce dimanche, a procédé jusqu’à la dernière minute à des ajustements. Au final, le résultat est intéressant, avec une Commission plutôt équilibrée. D’abord sur le plan politique, grâce à un triumvirat des trois grands partis. Au sein de cette nouvelle commission, siègeront en effet dix membres du Parti Populaire Européen (PPE) de centre-droit, neuf du groupe des sociaux démocrates (S&D) et six centristes libéraux du groupe Renew Europe (auxquels il faut ajouter un du groupe souverainiste ECR). Lire la suite

Le Parlement européen confirme la commission von der Leyen

Le parlement européen a confirmé ce mercredi Ursula von der Leyen et son équipe de 15 hommes et 11 femmes. La nouvelle commission européenne qui entrera en fonction le 1er décembre, a été approuvée par 461 voix contre 157 et 89 abstentions. Une large victoire, mais qui n’est pas un “blanc seing”. Plusieurs groupes, dont les Verts, ont refusé de signer un “chèque en blanc” à la nouvelle présidente.

La nouvelle équipe dirigeante de l’UE est enfin dans les “starting-blocks”. Mercredi 27 novembre, le collège de commissaires européens, présidé par l’allemande Ursula von der Leyen, a obtenu l’approbation à une large majorité du Parlement à Strasbourg.  Âgée de 61 ans, cette proche d’Angela Merkel est la première femme à accéder à la présidence de la Commission européenne. Investie très largement, par 461 voix “pour”, 157 voix “contre” et 89 “abstentions”, la nouvelle commission succédera à celle de Jean-Claude Juncker le 1er décembre.

Lire la suite

Violences conjugales : les annonces du gouvernement à l’issue du “Grenelle”

 

Après plus de deux mois et demi de consultation, le Premier ministre a présenté ce matin une série de mesures destinées à répondre au fléau des violences conjugales. Certaines pourront prendre effet immédiatement, quand d’autres nécessitent encore une inscription dans la loi. Levée partielle du secret médical, suspension de l’autorité parentale des pères violents, formations des enseignants à l’égalité… Zoom sur les principales annonces du gouvernement.

Aux côtés de plusieurs ministres et de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, le Premier ministre a clos, ce lundi, le “Grenelle contre les violences conjugales” lancé 3 septembre dernier. Plusieurs des mesures annoncées avaient déjà été dévoilées par le gouvernement au cours des dernières semaines. Édouard Philippe a ainsi confirmé la mise en place du bracelet anti-rapprochement pour le conjoint ou ex-conjoint violent dès 2020, la possibilité de joindre le 3919 24h/24 et 7j/7, la création de 1000 places d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences ou encore la diffusion, dès ce lundi, d’une grille d’évaluation du danger composée de 23 questions dans tous les commissariats et gendarmeries. Le chef du gouvernement a par ailleurs dévoilé de nouvelles mesures.Lire la suite

Hôpitaux : ce que prévoit le “plan d’urgence” du gouvernement

Le gouvernement a dévoilé ce mercredi 20 novembre un plan d’urgence pour répondre à la crise de l’hôpital public. Primes nouvelles, coup de pouce au budget annuel des hôpitaux, reprise d’une partie de la dette hospitalière… Tour d’horizon des principales mesures. 

Le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont présenté dans la matinée les mesures du gouvernement pour répondre au mouvement social de l’hôpital public qui dure maintenant depuis huit mois. Un plan d’urgence qui est censé “renforcer et accélérer” une stratégie annoncée il y a plus d’un an dans le cadre du plan “Ma Santé 2022“. L’idée de ce nouvel arsenal de mesures est “de redonner de l’oxygène à la communauté des soignants“, a indiqué Édouard Philippe qui a annoncé trois axes de mesures : restaurer l’activité de l’hôpital, déverrouiller le fonctionnement des hôpitaux et dégager des moyens supplémentaires.Lire la suite

Assurance chômage : de nouvelles règles à partir de vendredi

Les premières mesures de la réforme de l’assurance chômage, qui modifient notamment les conditions d’accès à l’indemnisation, entrent en vigueur ce vendredi 1er novembre. Critères d’éligibilité, dégressivité, indemnisation des démissionnaires ou des indépendants : tour d’horizon des changements.

Ce 1er novembre 2019 donne le coup d’envoi de la nouvelle réforme de l’assurance chômage. Dès vendredi, le premier volet d’application des mesures adoptées au cours de l’été, entre en vigueur.  La seconde vague de  la réforme  sur le mode de calcul des indemnisations, prendra effet le 1er avril 2020.Lire la suite

Brexit : les députés britanniques compromettent une sortie de l’UE le 31 octobre

A moins de dix jours de la sortie de l’Union Européenne, Boris Johnson a tenté ce mardi d’opérer une percée sur le front du Brexit en lançant les travaux sur l’adoption du WAB, qui transcrit en droit britannique l’accord de divorce conclu avec Bruxelles. La séance était l’occasion pour les parlementaires britanniques de voter sur ce texte ainsi que sur le calendrier de mise en oeuvre proposé par le Premier ministre. Ce qu’il faut savoir. 

Le Parlement britanniques ayant refusé de se prononcer sur l’accord de Brexit arraché à Bruxelles dans son ensemble, Boris Johnson avait choisi de contourner l’obstacle en leur soumettant le Withdrawal Agreement Bill (WAB), qui transcrit en droit britannique l’accord de divorce conclu avec Bruxelles.  C’est une première étape capitale franchie. Les Parlementaires britanniques ont soutenu le texte par 329 pour et 299 contre, soit une confortable majorité.Lire la suite

Brexit : la “course contre la montre” de Boris Johnson

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, va tenter au cours des prochains jours de faire adopter par le parlement britannique les actes législatifs nécessaires à la sortie ordonnée de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne, sous peine de devoir renoncer à sa promesse d’un Brexit le 31 octobre. Vent debout contre une nouvelle prolongation “dommageable”, le locataire de Downing street a assuré samedi, qu’il présenterait au Parlement la législation nécessaire à la mise en œuvre de son accord de Brexit. Deux nouveaux votes déterminants à la Chambre des communes ce mardi diront si il est en mesure de gagner son pari. 

Le Brexit, il le veut, il y tient, et le claironne depuis toujours. Brexiter de la première heure, et porte-parole du Leave (partir) pendant la campagne référendaire de 2016, Boris Johnson continue de marteler, la main sur le coeur, que lui seul est capable de “respecter la volonté du peuple“, et de s’élever contre les turpitudes d’un Parlement qui par trois fois a voté contre un accord de sortie. Et pourtant, ce lundi, le Premier ministre britannique n’a pu une nouvelle fois obtenir un vote des députés sur le nouvel accord de sortie négocié avec Bruxelles. En cause cette fois, une règle de 1608 interdisant de solliciter une nouvelle fois le Parlement sur un sujet qu’il a déjà tranché.Lire la suite