Charbon, investissements, fermeture des ports : le point sur les sanctions visant l’économie russe

Embargo sur le charbon, nouveaux investissements interdits, ports européens fermés aux navires russes : le point sur les sanctions économiques prises par les Européens et les Américains contre la Russie depuis le 24 février, début du l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

En amorçant des opérations militaires sur le sol ukrainien, la Russie se voit frapper par les Etats-Unis mais aussi l’Europe d’une pluie de sanctions économiques très lourdes.Lire la suite

Ukraine : Jour 2 du sommet européen

Au deuxième jour de leur sommet à Bruxelles sur l’agression militaire russe contre l’Ukraine, les dirigeants européens se concentrent vendredi sur la flambée des prix de l’énergie, exacerbée par le conflit russo-ukrainien.

Après avoir évoqué l’invasion russe de l’Ukraine jusqu’à 1h30 du matin, et avoir écouté le président ukrainien américain Joe Biden et le président Volodymyr Zelensky, les chefs d’état et des gouvernements de l’UE poursuivent leurs discussions aujourd’hui à Bruxelles sur le chapitre le plus épineux : les mesures pour enrayer l’augmentation des prix de l’énergie. Hier soir, ils se sont mis d’accord sur une déclaration où ils réaffirment leur soutien à l’Ukraine et condamnent une nouvelle fois l’action de la Russie. Washington a pour sa part, renforcé son paquet de sanctions à l’encontre de Moscou.Lire la suite

“On n’en parle pas, mais…“

A force d’être repoussée, la déclaration de candidature d’Emmanuel Macron ressemble à un tour de “passe-passe“ : on la pense imminente, mais elle s’évapore lorsqu’on s’en approche. Et pourtant “le maître des horloges“ à qui le contexte international profite, ne pourra pas continuer à jouer éternellement contre la montre.

Si le conflit Ukraine-Russie accapare l’agenda du président de la République, il n’en finit pas non plus de bousculer les plans du futur candidat Macron. Hier soir, plusieurs rouages de la campagne  assuraient que les options sur un évènement au cours du week-end, n’étaient, à ce stade, plus d’actualité, en raison de la situation sur le front ukrainien. Comprendre : il n’y aura pas de meeting d’ici à dimanche, à Marseille ou ailleurs, des images de liesse étant inenvisageables au sixième jour d’un conflit dont personne ne peut prévoir l’issue. Un peu plus tôt dans la journée, l’équipe de campagne avait d’ailleurs fait savoir que le grand raout imaginé à Marseille, samedi 5 mars, n’aurait finalement pas lieu.Lire la suite

Le doublement du montant des titres-restaurant prolongé jusqu’à fin juin

Nous avons pris la décision de prolonger jusqu’à l’été 2022, jusqu’à fin juin, le doublement du plafond du ticket-restaurant“, maintenu à 38 euros “jusqu’à la fin juin, et ils pourront être utilisés le week-end“, a déclaré Bruno Le Maire ce mardi sur RMC/BFMTV. “Je pense que nos amis restaurateurs le méritent bien“ a estimé le ministre de l’Économie.Lire la suite

Présidentielle 2022 : 5086 parrainages validés

Le Conseil constitutionnel a validé ce mardi 8 février, 3017 nouveaux parrainages. Après Emmanuel Macron, Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, obtiennent à leur tour les 500 parrainages. Les candidats à l’élection présidentielle, qui se tiendra en avril prochain, ont jusqu’au 4 mars prochain pour obtenir le soutien nécessaire de 500 élus.

5086, c’est  le nombre total de parrainages de candidats validés par le Conseil constitutionnel depuis le 1er février 2022. Ce mardi à 17 heures, l’instance a validé  3017 nouveaux parrainages.  Après Emmanuel Macron jeudi 3 février, c’est au tour de la candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, et de celle du parti socialiste, Anne Hidalgo de passer le seuil fatidique des 500 signatures requises pour se présenter à l’élection présidentielle. Des chiffres qui doivent encore recevoir une validation définitive, les parrainages devant provenir d’au moins 30 départements différents.Lire la suite

L’Arménie s’invite dans la campagne présidentielle

A 60 jours du premier tour, trois des candidats majeurs de la Présidentielle sont les invités ce mardi soir de la réception annuelle des arméniens de France. Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Anne Hidalgo sont attendus au dîner annuel CCAF. Une affiche qui  s’invite en pleine campagne, alors que la question arménienne et le sort des chrétiens d’Orient ont été placés au cœur du débat.

C’est l’un de ces dîners qui prennent toute leur saveur en pleine année électorale. Annulé l’an dernier pour cause de crise sanitaire, il se tiendra ce mardi à l’Hôtel du Collectionneur, dans le très chic 8e arrondissement de Paris. Valérie Pécresse, Anne Hidalgo et Emmanuel Macron ont tous trois rendez-vous ce soir “à la table des arméniens“,  pour le dîner annuel du CCAF. Chacun d’entre eux prononcera un discours devant le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF). Et ce grâce à un heureux hasard, puisqu’ils s’exprimeront au titre de leurs fonctions respectives de présidente de région, de maire de Paris et de chef de l’Etat.Lire la suite

Pass vaccinal : le “couac“ en commission mixte paritaire

Alors que députés et sénateurs semblaient sur le point de trouver un compromis, un tweet du patron du groupe LR au Sénat, Bruno Retailleau, a semé la zizanie, faisant vaciller les négociations sur le pass vaccinal en Commission mixte paritaire (CMP), jeudi soir. On vous raconte l’histoire.

Le Sénat avait voté dans la nuit de mercredi à jeudi une version sensiblement modifiée du projet de loi sanitaire. Députés et sénateurs s’étaient donc réunis ce jeudi en début d’après-midi au Palais Bourbon. Objectif : tenter de s’accorder sur une version commune du texte en commission mixte paritaire (CMP). Après quatre heures de réunion, rythmées par plusieurs suspensions et conciliabules, les élus des deux chambres paraissaient sur le point de s’accorder sur un texte commun. Lire la suite

Covid-19 : les pistes sur la table du conseil de défense sanitaire

Dans un contexte de forte reprise épidémique, le gouvernement fera des annonces ce mercredi, alors que se tient dans la matinée un conseil de défense sanitaire. Plusieurs pistes sont à l’étude, tandis que les contaminations repartent à la hausse. Parmi les enjeux de ce conseil, la dose de rappel du vaccin. Pour qui et quand ? L’exécutif devrait apporter des réponses à cette question.

La 5ème vague de l’épidémie, tant redoutée, “fait une progression fulgurante en France“,  a averti ce dimanche le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Jusqu’alors épargné, comparé à ses voisins européens, l’hexagone est lui aussi désormais dans le “coeur du cyclone“. Tous les signaux épidémiques sont au rouge. Selon les autorités sanitaires, dimanche 21 octobre, les cas positifs ont augmenté de 82% sur une semaine. 19 749 cas ont été recensés en 24 heures, contre 12 496 le dimanche précédent. Une telle hausse n’avait été enregistrée qu’une seule fois en juillet dernier.Lire la suite

COP 26 : dernière ligne droite

Alors que la vingt-sixième conférence pour le Climat doit s’achever ce vendredi, la présidence britannique a présenté à quelques heures de la fin, un nouveau projet de déclaration finale comportant des avancées. Mais, nombre  sujets restent sur la table lors de cette dernière ligne droite.

Au terme de 15 jours de négociations, la vingt-sixième conférence pour le Climat doit prendre fin ce soir. C’est l’heure des ultimes tractations à Glasgow pour parvenir à un accord. Mais l’adoption d’une déclaration finale pourrait prolonger les débats bien plus tard que prévu. “Il reste beaucoup de travail“ ! indiquait jeudi soir, à la veille de la clôture théorique de la 26e conférence pour le Climat, son président britannique Alok Sharma, préparant les esprits à une prolongation des travaux. Lire la suite

Cinquième vague de Covid : quelles annonces peut-on attendre ce soir d’Emmanuel Macron ?

Quatre mois après sa dernière allocution, Emmanuel Macron va prendre la parole ce mardi 9 novembre, à 20 heures, depuis l’Élysée. Une prise de parole attendue axée sur la troisième dose du vaccin, mais aussi la relance économique et les réformes. A cinq mois de la présidentielle, cette adresse aux français est aussi l’occasion pour le locataire de l’Elysée, de se replacer au centre du jeu.

Il avait annonçait dès cet été qu’il le ferait. Après plusieurs mois de silence et alors qu’un doute subsiste sur l’ampleur de la cinquième vague de covid, Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce soir à 20 heures, dans la foulée d’un Conseil de défense sanitaire dans la matinée. Une prise de parole qui  à cinq mois de la présidentielle, qui permettra au président d’amorcer la fin du quinquennat, mais aussi de ne pas laisser ses adversaires seuls en scène.Lire la suite