Réforme des retraites : un diner à l’Elysée pour arrêter la méthode

Le ban et l’arrière-ban de la majorité sont conviés ce mercredi soir à l’Élysée, pour décider de la méthode de réforme des retraites : amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale, texte dédié ou troisième voie. Une nouvelle piste sérieuse qui présenterait quelques avantages, mais aussi un inconvénient. Explications.

Tous les regards seront tournés ce soir vers l’Elysée où a lieu ce soir le dîner le plus attendu de la semaine. Alors que l’exécutif décidera “d’ici la fin de la semaine“ s’il inclut ou non la réforme des retraites dans ses les textes budgétaires, présentés lundi en Conseil des ministres, le camp présidentiel se réunit ce mercredi soir, pour décider de la méthode. Lire la suite

L’UE adopte une aide supplémentaire de 5 milliards d’euros à l’Ukraine

Le Conseil de l’UE a formellement adopté ce mardi 20 septembre la décision de fournir d’urgence 5 milliards d’euros d’assistance macrofinancière (AMF) supplémentaire à l’Ukraine. Une assistance financière sous forme de prêts, qui complète d’autres aides de l’UE à l’Ukraine.

Le 9 septembre dernier, les ministres des finances de l’UE réunis à Prague dans le cadre de la réunion informelle du Conseil Ecofin, avaient approuvé une déclaration en faveur d’une aide supplémentaire de 5 milliards d’euros à l’Ukraine. Cette assistance macrofinancière (AMF) a été formellement adoptée ce mardi par le Conseil de l’Union Européenne (UE), après que les étapes formelles nécessaires aient été franchies en un délai record de 11 jours. Cette aide financière, sous forme de prêts, complète d’autres aides de l’UE à l’Ukraine dans les domaines humanitaire, du développement, des douanes et de la défense. Lire la suite

Budget 2023 : un 1er round d’observation, avant la confrontation

Les “Dialogues de Bercy“ initiés en début de mois par le ministre des Comptes publics Gabriel Attal, s’ouvrent ce mardi 13 septembre. Objectif : discuter du budget 2023 en présence de toutes les oppositions, et éviter un recours au 49-3. Un premier round tactique avant la tempête parlementaire, qui conditionnera la suite des débats.

Coup de com ou vraie concertation“ ? Ce mardi 13 septembre à 15 heures, s’ouvrent les “Dialogues de Bercy“. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et Gabriel Attal, ministre délégué en charge des comptes publics, ont convié au ministère des parlementaires de tous bords pour un round d’observation, avant l’examen de l’épineux budget 2023. Ce rendez-vous sera prolongé par trois autres rencontres (les 15, 20 et 21 septembre), avant le Conseil des ministres du 26 septembre, date à laquelle doit être présenté le projet de budget.Lire la suite

Élisabeth II : le jour d’après

Après le décès d’Élisabeth II jeudi, à l’âge de 96 ans, Une période de deuil national d’une dizaine de jours, le day one, s’ouvre dès aujourd’hui  au Royaume-Uni jusqu’aux funérailles de la reine. Hommage au parlement, coups de canon, discours aux Britanniques et proclamation du nouveau souverain Charles III : ce qui est attendu dans les prochains jours.

Le déroulé des prochains jours, préparé depuis les années 1960 et supervisé par la souveraine elle-même, doit encore être confirmé par le palais. Mais les grandes lignes en sont déjà connues.Lire la suite

Les 41 ministres et secrétaires d’état du gouvernement Borne 2

C’est par un communiqué que l’Elysée a annoncé ce lundi la composition de la nouvelle équipe autour de la Première ministre. Ce gouvernement Borne 2 compte 41 personnalités, en plus de la cheffe du gouvernement, dont 16 ministres, 15 ministres délégués et 10 secrétaires d’Etat.

L’Élysée a dévoilé en fin de matinée la composition officielle du nouveau gouvernement. En comptant la Première ministre, les 42 membres du gouvernement se répartissent de manière égale entre hommes et femmes, mais ces dernières sont très majoritaires dans les postes de secrétaires d’État, alors qu’on trouve 11 hommes pour 5 femmes parmi les ministres de plein exercice. Voici le détail des entrants, des sortants et des transferts.

  • Olivier Véran quitte le ministère des relations avec le Parlement pour devenir porte-parole de l’exécutif.
  • Il remplace Olivia Grégoire, qui est nommée ministre déléguée chargée de l’artisanat, du commerce, du tourisme et des PME.
  • Franck Riester, jusqu’alors ministre délégué au commerce extérieur et à l’attractivité, devient ministre délégué chargé des relations avec le Parlement.
  • François Braun devient ministre de la santé et de la prévention, en remplacement de Brigitte Bourguignon, battue aux législatives. Il s’agit du président de l’association Samu-Urgences de France, qui a récemment remis à Matignon 41 mesures dans le cadre de la « mission flash » sur les urgences.
  • Christophe Béchu, jusqu’alors ministre délégué aux collectivités territoriales, devient ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, en remplacement d’Amélie de Montchalin, battue aux législatives.
  • Damien Abad, qui fait l’objet d’une enquête préliminaire après la plainte d’une femme pour tentative de viol, quitte le ministère des solidarités. Il est remplacé par Jean-Christophe Combe, jusqu’alors directeur de la Croix-Rouge, pour un ministère « des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées ».
  • Clément Beaune, jusqu’alors ministre délégué chargé de l’Europe, devient ministre délégué chargé des transports. Laurence Boone devient secrétaire d’Etat chargée de l’Europe.
  • Jean-François Carenco, haut fonctionnaire, est nommé ministre délégué des outre-mer auprès du ministère de l’intérieur. Il remplace Yaël Braun-Pivet, devenue présidente de l’Assemblée nationale la semaine dernière.
  • Olivier Klein, le maire de Clichy-sous-Bois, est nommé ministre délégué chargé du logement.
  • Geneviève Darrieussecq devient ministre déléguée chargée des personnes handicapées.
  • Hervé Berville, député des Côtes-d’Armor, est nommé secrétaire d’Etat à la mer, en remplacement de Justine Benin après son échec aux législatives.
  • Caroline Cayeux (Les Républicains), la maire de Beauvais et présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires, est nommée ministre déléguée chargée des collectivités territoriales.
  • Marlène Schiappa, ancienne ministre déléguée chargée de la citoyenneté, revient au gouvernement en tant que secrétaire d’Etat chargée de la vie associative et de l’économie sociale et solidaire.
  • Roland Lescure (Renaissance), député des Français de l’étranger, devient ministre délégué chargé de l’industrie.
  • Jean-Noël Barrot (MoDem), député des Yvelines, devient ministre délégué chargé du numérique.
  • Sarah El Haïry (MoDem), députée de Loire-Atlantique, est nommée secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et du service national universel.
  • La députée de centre droit Agnès Firmin Le Bodo (Horizons) a été nommée ministre déléguée à l’organisation territoriale et aux professions de santé.
  • Le député du Haut-Rhin Olivier Becht a été nommé ministre délégué chargé du commerce extérieur.
  • Dominique Faure devient secrétaire d’Etat chargée de la ruralité.
  • La députée (Renaissance) de Meurthe-et-Moselle, Carole Grandjean, devient ministre déléguée chargée de l’enseignement et de la formation professionnelle.
  • Sonia Backès devient secrétaire d’Etat à la citoyenneté.
  • Patricia Mirallès devient secrétaire d’Etat aux anciens combattants.
  • Bérangère Couillard devient secrétaire d’Etat chargée de l’écologie.
07 04 Communiqué – Nomination du Gouvernement

Premier conseil des ministres : ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivia Grégoire

Le gouvernement d’Élisabeth Borne, dont la composition a été dévoilée vendredi, s’est réuni pour la première fois ce matin en Conseil des ministres. Olivia Grégoire, la porte-parole de ce nouveau gouvernement, a dressé son premier compte rendu, annonçant notamment l’adoption d’un projet de loi sur le pouvoir d’achat avant les législatives.

C’était pour elle un baptême du feu. Olivia Grégoire a enfilé pour la première fois ce lundi midi ses habits de porte-parole du gouvernement Borne, se prêtant au traditionnel compte rendu du conseil des ministres. “Emmanuel Macron a commencé par rappeler comment le gouvernement était un gouvernement renouvelé. Près de la moitié des ministres le sont pour la première fois (…) Un certain nombre d’entre eux proviennent de la société civile. Ce gouvernement, renouvelé, ressemble aux Français de par les horizons, de par les origines professionnelles et politiques“, a-t-elle indiqué en préambule.

Lire la suite

Ukraine : Jour 2 du sommet européen

Au deuxième jour de leur sommet à Bruxelles sur l’agression militaire russe contre l’Ukraine, les dirigeants européens se concentrent vendredi sur la flambée des prix de l’énergie, exacerbée par le conflit russo-ukrainien.

Après avoir évoqué l’invasion russe de l’Ukraine jusqu’à 1h30 du matin, et avoir écouté le président ukrainien américain Joe Biden et le président Volodymyr Zelensky, les chefs d’état et des gouvernements de l’UE poursuivent leurs discussions aujourd’hui à Bruxelles sur le chapitre le plus épineux : les mesures pour enrayer l’augmentation des prix de l’énergie. Hier soir, ils se sont mis d’accord sur une déclaration où ils réaffirment leur soutien à l’Ukraine et condamnent une nouvelle fois l’action de la Russie. Washington a pour sa part, renforcé son paquet de sanctions à l’encontre de Moscou.Lire la suite

“On n’en parle pas, mais…“

A force d’être repoussée, la déclaration de candidature d’Emmanuel Macron ressemble à un tour de “passe-passe“ : on la pense imminente, mais elle s’évapore lorsqu’on s’en approche. Et pourtant “le maître des horloges“ à qui le contexte international profite, ne pourra pas continuer à jouer éternellement contre la montre.

Si le conflit Ukraine-Russie accapare l’agenda du président de la République, il n’en finit pas non plus de bousculer les plans du futur candidat Macron. Hier soir, plusieurs rouages de la campagne  assuraient que les options sur un évènement au cours du week-end, n’étaient, à ce stade, plus d’actualité, en raison de la situation sur le front ukrainien. Comprendre : il n’y aura pas de meeting d’ici à dimanche, à Marseille ou ailleurs, des images de liesse étant inenvisageables au sixième jour d’un conflit dont personne ne peut prévoir l’issue. Un peu plus tôt dans la journée, l’équipe de campagne avait d’ailleurs fait savoir que le grand raout imaginé à Marseille, samedi 5 mars, n’aurait finalement pas lieu.Lire la suite

Le doublement du montant des titres-restaurant prolongé jusqu’à fin juin

Nous avons pris la décision de prolonger jusqu’à l’été 2022, jusqu’à fin juin, le doublement du plafond du ticket-restaurant“, maintenu à 38 euros “jusqu’à la fin juin, et ils pourront être utilisés le week-end“, a déclaré Bruno Le Maire ce mardi sur RMC/BFMTV. “Je pense que nos amis restaurateurs le méritent bien“ a estimé le ministre de l’Économie.Lire la suite

Présidentielle 2022 : 5086 parrainages validés

Le Conseil constitutionnel a validé ce mardi 8 février, 3017 nouveaux parrainages. Après Emmanuel Macron, Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, obtiennent à leur tour les 500 parrainages. Les candidats à l’élection présidentielle, qui se tiendra en avril prochain, ont jusqu’au 4 mars prochain pour obtenir le soutien nécessaire de 500 élus.

5086, c’est  le nombre total de parrainages de candidats validés par le Conseil constitutionnel depuis le 1er février 2022. Ce mardi à 17 heures, l’instance a validé  3017 nouveaux parrainages.  Après Emmanuel Macron jeudi 3 février, c’est au tour de la candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, et de celle du parti socialiste, Anne Hidalgo de passer le seuil fatidique des 500 signatures requises pour se présenter à l’élection présidentielle. Des chiffres qui doivent encore recevoir une validation définitive, les parrainages devant provenir d’au moins 30 départements différents.Lire la suite