Budget rectificatif 2022 : ce qui a été voté

Après les députés, le Sénat a donné jeudi 4 août son quitus au projet de loi de finances rectificative de 2022, ouvrant ainsi la voie à l’adoption définitive du texte. Un vote dans lequel la droite a laissé sa marque. Zoom sur les mesures à retenir.

C’est chose faite : à l’issue de longs débats, riche en invectives comme en suspensions de séance, le Parlement a adopté définitivement dans la soirée du jeudi 4 août, le dernier projet de loi de cette session parlementaire exceptionnelle. Une heure après son vote par les députés, les sénateurs ont été 233 à se prononcer pour et 97 contre le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2022, validant ainsi définitivement le texte. Lire la suite

Elisabeth Borne à l’épreuve du feu

Elisabeth Borne vit aujourd’hui son baptême du feu devant le Parlement, où elle va prononcer sa déclaration de politique générale, en quête de compromis, face à des oppositions qui lui refusent déjà la confiance. Un exercice d’équilibriste tant sur la forme que sur le fond. Contrairement à la plupart de ses prédécesseurs, la Première ministre n’engagera pas sa responsabilité de son gouvernement.

L’heure du grand oral a sonné pour la Première ministre. Elisabeth Borne, est attendue à 15h à l’Assemblée nationale, pour prononcer sa première déclaration de politique générale devant les députés. Pendant qu’elle prononcera son discours au palais Bourbon, un ministre lira le même texte à la même heure au palais du Luxembourg. La cheffe du gouvernement y prononcera une déclaration propre devant les sénateurs dans la soirée, à 21 heures. Cet exercice qui marque traditionnellement l’entrée en fonction d’un nouveau gouvernement, sera suivi d’un débat devant les deux chambres.Lire la suite

Les 41 ministres et secrétaires d’état du gouvernement Borne 2

C’est par un communiqué que l’Elysée a annoncé ce lundi la composition de la nouvelle équipe autour de la Première ministre. Ce gouvernement Borne 2 compte 41 personnalités, en plus de la cheffe du gouvernement, dont 16 ministres, 15 ministres délégués et 10 secrétaires d’Etat.

L’Élysée a dévoilé en fin de matinée la composition officielle du nouveau gouvernement. En comptant la Première ministre, les 42 membres du gouvernement se répartissent de manière égale entre hommes et femmes, mais ces dernières sont très majoritaires dans les postes de secrétaires d’État, alors qu’on trouve 11 hommes pour 5 femmes parmi les ministres de plein exercice. Voici le détail des entrants, des sortants et des transferts.

  • Olivier Véran quitte le ministère des relations avec le Parlement pour devenir porte-parole de l’exécutif.
  • Il remplace Olivia Grégoire, qui est nommée ministre déléguée chargée de l’artisanat, du commerce, du tourisme et des PME.
  • Franck Riester, jusqu’alors ministre délégué au commerce extérieur et à l’attractivité, devient ministre délégué chargé des relations avec le Parlement.
  • François Braun devient ministre de la santé et de la prévention, en remplacement de Brigitte Bourguignon, battue aux législatives. Il s’agit du président de l’association Samu-Urgences de France, qui a récemment remis à Matignon 41 mesures dans le cadre de la « mission flash » sur les urgences.
  • Christophe Béchu, jusqu’alors ministre délégué aux collectivités territoriales, devient ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, en remplacement d’Amélie de Montchalin, battue aux législatives.
  • Damien Abad, qui fait l’objet d’une enquête préliminaire après la plainte d’une femme pour tentative de viol, quitte le ministère des solidarités. Il est remplacé par Jean-Christophe Combe, jusqu’alors directeur de la Croix-Rouge, pour un ministère « des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées ».
  • Clément Beaune, jusqu’alors ministre délégué chargé de l’Europe, devient ministre délégué chargé des transports. Laurence Boone devient secrétaire d’Etat chargée de l’Europe.
  • Jean-François Carenco, haut fonctionnaire, est nommé ministre délégué des outre-mer auprès du ministère de l’intérieur. Il remplace Yaël Braun-Pivet, devenue présidente de l’Assemblée nationale la semaine dernière.
  • Olivier Klein, le maire de Clichy-sous-Bois, est nommé ministre délégué chargé du logement.
  • Geneviève Darrieussecq devient ministre déléguée chargée des personnes handicapées.
  • Hervé Berville, député des Côtes-d’Armor, est nommé secrétaire d’Etat à la mer, en remplacement de Justine Benin après son échec aux législatives.
  • Caroline Cayeux (Les Républicains), la maire de Beauvais et présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires, est nommée ministre déléguée chargée des collectivités territoriales.
  • Marlène Schiappa, ancienne ministre déléguée chargée de la citoyenneté, revient au gouvernement en tant que secrétaire d’Etat chargée de la vie associative et de l’économie sociale et solidaire.
  • Roland Lescure (Renaissance), député des Français de l’étranger, devient ministre délégué chargé de l’industrie.
  • Jean-Noël Barrot (MoDem), député des Yvelines, devient ministre délégué chargé du numérique.
  • Sarah El Haïry (MoDem), députée de Loire-Atlantique, est nommée secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et du service national universel.
  • La députée de centre droit Agnès Firmin Le Bodo (Horizons) a été nommée ministre déléguée à l’organisation territoriale et aux professions de santé.
  • Le député du Haut-Rhin Olivier Becht a été nommé ministre délégué chargé du commerce extérieur.
  • Dominique Faure devient secrétaire d’Etat chargée de la ruralité.
  • La députée (Renaissance) de Meurthe-et-Moselle, Carole Grandjean, devient ministre déléguée chargée de l’enseignement et de la formation professionnelle.
  • Sonia Backès devient secrétaire d’Etat à la citoyenneté.
  • Patricia Mirallès devient secrétaire d’Etat aux anciens combattants.
  • Bérangère Couillard devient secrétaire d’Etat chargée de l’écologie.
07 04 Communiqué – Nomination du Gouvernement