Chômage partiel : des conditions d’indemnisation inchangées jusqu’à fin mars

La ministre du travail, Elisabeth Borne, a annoncé ce mardi au micro de BFMTV, le maintien au mois de mars des conditions actuelles d’indemnisation en activité partielle, dont le reste à charge pour les entreprises qui devait augmenter le mois prochain.

Invitée ce 16 février 2021 sur le plateau de la chaîne d’informations, Élisabeth Borne a rassuré ceux qui craignaient de voir leurs aides s’envoler en cette fin de mois de février. “Nous allons prolonger au mois de mars les taux actuels d’activité partielle ; donc effectivement aucun reste à charge pour les secteurs qui sont les plus frappés par la crise et on maintient ce taux de 15% sur le mois de mars pour répondre à l’incertitude qu’on a sur la situation sanitaire, et donc les difficultés que ça peut créer dans certains secteurs“, a précisé la ministre du Travail. Une annonce confirmée par un communiqué du ministère du travail.Lire la suite

Jeunes diplômés : une aide à la recherche du premier emploi

 

Dès la rentrée, quelques 126.000 jeunes diplômés d’origine modeste pourront bénéficier d’un soutien financier de l’État lors de la recherche de leur premier emploi. L’ARPE, l’aide financière accordée, sera versée pendant une période de quatre mois suivant la fin des études, afin d’aider le jeune à s’insérer sur le marché du travail.

La mesure annoncée  le 11 avril dernier aux organisations de lycéens et d’étudiants opposants à la réforme du travail, puis confirmée le 28 juillet par le premier ministre, a été depuis lors adoptée dans le cadre du vote définitif de la loi travail par l’Assemblée, le 21 juillet 2016.
MISE A JOUR- 9 août 2016- Publié le jour même de la publication de la loi travail au journal officiel, un décret n° 2016-1089 , précise les conditions et modalités d’attribution de l’aide ainsi que la liste des diplômes à finalité professionnelle de l’enseignement supérieur y ouvrant droit.

Lire la suite

Inondations : une aide d’urgence pour les travailleurs indépendants

 

Face à l’ampleur des intempéries qui ont frappé de nombreux départements en France, le RSI active un dispositif d’urgence pour aider les artisans, commerçants et professions libérales sinistrés actifs ou, retraités ayant une carrière majoritairement au sein du régime.

Les chefs d’entreprise actifs assurés du régime social des indépendants (RSI) ou les retraités (dont la carrière a été majoritairement au RSI), dont l’activité ou la situation matérielle a été affectée par les intempéries et inondations du mois de mai, peuvent prétendre à des aides.

Lire la suite

Aide au redémarrage de l’activité : un coup de pouce jusqu’à 10.000 euros

 

Après la mise en place de mesures d’urgence, Bercy vient présenter les modalités de l’aide exceptionnelle qui sera allouée aux entreprises dont l’activité a été durablement affectée par les récentes inondations. Concentrée sur les PME, cette aide pourra atteindre 3.000 euros, voire 10.000 euros pour les entreprises dont l’existence même est en jeu.

Le gouvernement avait indiqué souhaiter venir en aide aux entreprises durement touchées début juin par les intempéries. C’est chose faite. Lire la suite

Flottes de vélos : des précisions sur le coup de pouce fiscal aux sociétés

 

Les sociétés qui s’équipent d’une flotte de vélos pour leurs salariés vont pouvoir défiscaliser jusqu’à 25% de leurs investissements en deux roues et de certains frais. Un décret publié ce jour précise les modalités de cette réduction d’impôt.

Ultime marque des pouvoirs publics en faveur de la petite reine, la mise à disposition des salariés d’une flotte de vélos permet désormais aux sociétés de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 25% des frais engagés.

Lire la suite

Aide aux publics en difficulté : la PSDE est lancée

Prestation suivi dans l’emplo
La « prestation de suivi dans l’emploi » (PSDE)  expérimentée depuis le 1er novembre, devrait bénéficier à quelques 8.000 demandeurs d’emploi. Côté employeur, le dispositif ouvre droit à une aide financière au terme d’une période d’accompagnement de 3 mois.

L’expérimentation de la nouvelle PSDE aura lieu entre le 1er novembre 2015 et le 30 juin 2016, date à laquelle la mesure sera pérennisée si elle fait ses preuves. Elle sera mise en œuvre dans la France entière pour les salariés relevant du secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE).

Lire la suite

Flottes de vélos : l’acquisition par les entreprises sera bien défiscalisée

.

L’Assemblée nationale a rétabli ce vendredi, avec l’aval du gouvernement, la disposition de la loi sur la transition énergétique qui favorisait l’achat de flottes de vélos par les entreprises. Mesure qui avait été initialement supprimée dans le projet de budget 2016.

La loi sur la transition énergétique, votée cet été, prévoyait la défiscalisation des achats de flottes de vélos à hauteur de 25%, par les entreprises les mettant à disposition de leur salariés pour les trajets domicile-travail.

Lire la suite

Des précisions sur l’aide « 1er salarié »

.

Dans un jeu de questions-réponses publié sur son site Internet, le ministère du travail apporte des précisions sur l’aide 1er salarié, ouverte aux PME et TPE depuis le 9 juin 2015 et pour une durée d’un an. Mode d’emploi du dispositif.

Annoncée le 9 juin 2015 par le Premier ministre et entérinée au JO par un décret publié le 4 juillet, l’aide à l’embauche du 1er salarié est destinée aux PME et aux très petites entreprises.

Lire la suite

Flop et fin des emplois francs

Emplois francs

Lancée en 2013 pour une durée de trois ans, l’expérimentation « emplois francs » prend fin de manière anticipée, victime de son peu de succès. Un décret publié au JO du 4 juillet abroge le dispositif.

La mesure censée doper l’emploi de jeunes chômeurs résidant en zone urbaine sensible dans l’une des 163 communes concernées n’a jamais vraiment convaincue. Malgré un assouplissement des conditions d’accès et une multiplication par deux de l’aide fiscale, seuls 280 emplois francs ont été signés en 2014, très loin des 5.000 contrats attendus.

Un décret publié au journal officiel du 4 juillet confirme la fin à l’expérimentation, annoncée par les pouvoirs publics lors de la présentation de la loi de finances pour 2015.

Contrat « Starter », c’est parti

Contrat starter

Lancé le 14 avril dernier, le contrat “starter” est dirigé vers les jeunes de moins de 30 ans, sans emploi et connaissant des difficultés particulières d’insertion. A la clé pour les entreprises qui recrutent par ce biais, une aide financière régionale fixée à 45% du SMIC horaire brut.

Énième outil en direction des jeunes décrocheurs, non qualifiés et sans emploi, le CIE « Starter » vient s’ajouter à la panoplie des contrats d’insertion aidés. Mais à la différence de la plupart des dispositifs existants qui ciblent les moins de 26 ans, ce nouveau contrat est ouvert aux jeunes de moins de 30 ans.

Lire la suite