Plan de relance européen : les points clés d’un accord historique

Au terme d’un sommet marathon, les vingt-sept dirigeants de l’union Européenne sont arrivés dans la nuit à un accord sur un plan de relance à 750 milliards d’euros. Une enveloppe « hors normes » destinée à relancer les économies du bloc, qu’il a fallut négocier de haute lutte. Financé pour la première fois par un emprunt commun redistribué sous forme de subventions  aux pays membres les plus touchés, ce plan est adossé au budget à long terme de l’UE. Les points clés. 


« Historique ». Le mot est dans toutes les bouches ce mardi matin. Après quatre jours et quatre nuits de sommet, les vingt-sept dirigeants européens ont trouvé à l’aube un accord liant un plan massif de relance de 750 milliards d’euros, au budget à long terme de l’UE (2021-2027).

« Le plan de relance fondé sur cette solidarité européenne, c’est un changement historique de notre Europe et de notre zone euro » a déclaré Emmanuel Macron.  « C’est la première fois que nous mettons en place cette capacité budgétaire commune, à ce niveau-là ». « Je suis convaincu que ce plan, ce budget sont de nature à répondre aux défis sanitaires, économiques et sociaux qui sont aujourd’hui devant nous dans chacun de nos pays », a ajouté le président français.Continue reading

Un plan de relance européen au « parfum fédéraliste »

Le Parlement européen va devoir trancher vendredi 19 juin sur sa vision du plan de relance post Covid-19. Un art de la synthèse délicat, alors que les quatre pays dits « frugaux » s’opposent au projet d’endettement commun ébauché par l’axe Paris-Berlin. Au coeur des discussions, la solidarité européenne, défendue par le plan « Next Generation EU » de la commission européenne et, inspiré par l’axe Paris-Berlin.

Vendredi 19 juin, les vingt-sept se réuniront par vidéoconférence pour discuter du projet de fonds de relance de l’Union Européenne présenté le 27 mai au Parlement, par la commission européenne. Le Président du Parlement, David Sassoli, a déclaré à propos de ce plan  : « Il est clair pour le Parlement qu’il n’y a pas de retour en arrière par rapport au niveau d’ambition exprimé dans le paquet de la Commission. Ce qui sera décidé dans les prochaines semaines aura un impact sur la vie des gens pour les décennies à venir. Nous fixerons des priorités afin que l’aide soit dirigée là où elle est le plus nécessaire et qu’elle ait le plus grand impact pour les citoyens européens. »Continue reading

Coronavirus : Bruxelles pointe l’impréparation de la France

La commission européenne pointe des lacunes dans la préparation de la France à la pandémie de coronavirus, et lui demande de « renforcer la résilience » de son système de santé, dans des recommandations publiées ce mercredi. Les premières depuis le début la crise liée au Covid-19.  

Alors que le Premier ministre français Édouard Philippe a estimé que l’Union européenne n’avait pas ”été à la hauteur de la crise” du coronavirus, Bruxelles « épingle » ce mercredi la France sur sa non préparation à la crise sanitaire. Dans des recommandations publiées ce jour, la commission européenne pointe « des lacunes » dans ce domaine et lui demande de « renforcer la résilience » de son système de santé.Continue reading

Un conseil européen crucial sur la relance de l’UE

Les Vingt-Sept se réunissent ce jeudi 23 avril pour tenter de sauver l’économie européenne à coups de milliards d’euros. Si les états membres de l’UE semblent s’accorder sur la nécessité d’un plan de relance de grande ampleur, les modalités pour y parvenir sont loin de faire l’unanimité. Entre partisans des « coronabonds » et défenseurs d’emprunts adossés au budget européen, plusieurs visions s’affrontent.

Après un accord de l’Eurogroupe le 10 avril dernier qui a permis de dessiner des mesures d’urgence, le plus dur commence pour les vingt-sept : trouver un accord sur un plan de relance de plusieurs centaines de milliards d’euros pour sortir l’Europe de la récession liée à la pandémie de Covid 19. Les dirigeants des états membres de l’Union Européenne (UE) se retrouvent une nouvelle fois ce jeudi par visioconférence à partir de 15 heures  (13h GMT). Unanimes sur la nécessité d’un plan de relance massif, les chefs d’Etat et de gouvernements doivent désormais trouver un consensus sur sur la forme que pourrait revêtir ce plan et les moyens engagés.Continue reading

Le Parlement européen confirme la commission von der Leyen

Le parlement européen a confirmé ce mercredi Ursula von der Leyen et son équipe de 15 hommes et 11 femmes. La nouvelle commission européenne qui entrera en fonction le 1er décembre, a été approuvée par 461 voix contre 157 et 89 abstentions. Une large victoire, mais qui n’est pas un « blanc seing ». Plusieurs groupes, dont les Verts, ont refusé de signer un « chèque en blanc » à la nouvelle présidente.

La nouvelle équipe dirigeante de l’UE est enfin dans les « starting-blocks ». Mercredi 27 novembre, le collège de commissaires européens, présidé par l’allemande Ursula von der Leyen, a obtenu l’approbation à une large majorité du Parlement à Strasbourg.  Âgée de 61 ans, cette proche d’Angela Merkel est la première femme à accéder à la présidence de la Commission européenne. Investie très largement, par 461 voix « pour », 157 voix « contre » et 89 « abstentions », la nouvelle commission succédera à celle de Jean-Claude Juncker le 1er décembre.

Continue reading

Brexit : Londres et l’UE parviennent à un accord

A quelques heures de l’ouverture d’un sommet des vingt-sept , Londres et Bruxelles annoncent être parvenus à un accord sur le Brexit, alors que planait encore hier soir l’ombre d’un échec des négociations. Le Conseil européen a approuvé ce texte, qui doit maintenant être soumis aux parlementaires britanniques, pour ratification.  Et là, rien n’est encore gagné. Outre-Manche, des voix s’élèvent déjà contre l’accord conclu entre l’exécutif britannique et l’Union européenne.

Après d’âpres négociations, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, a annoncé, jeudi 17 octobre dans la matinée, qu’un accord sur le Brexit avait été conclu entre l’Union Européenne (UE) et le Royaume-Uni. Une annonce confirmée dans la foulée par le Premier ministre, Boris Johnson : « Nous avons trouvé un très bon nouvel accord« , a indiqué sur Twitter le chef du gouvernement britannique, qui a ajouté : « Le Parlement doit maintenant organiser le Brexit samedi afin que nous puissions passer à d’autres priorités telles que le coût de la vie, le système de santé, les crimes violents et notre environnement. »

Continue reading

Présidence de la Commission européenne : l’impossible équation

Désignée à la tête de la commission européenne par les dirigeants de l’UE, après d’âpres négociations, Ursula Von Der Leyen, doit maintenant être adoubée par le Parlement européen. Or, à ce stade, rien n’est encore gagné pour la ministre allemande de la Défense. Seules les voix des conservateurs de son propre camp lui semblent acquises. Mais elles ne seront pas suffisantes

Le suspense pourrait perdurer jusqu’au vote final, mardi à 18 heures. Voire dans le scénario le plus extrême, jusqu’au mois de septembre. La candidate allemande prononcera, mardi à 9 heures, un discours décisif pour son avenir et censé convaincre une majorité de l’assemblée. Les députés se concerteront ensuite sur sa candidature, puis procèderont à vote à bulletin secret en fin de journée. Sans certitude toutefois quant au résultat final.  Continue reading