Budget 2021 : les annonces de l’exécutif

Le projet de Budget pour 2021 a été présenté ce mardi midi en conseil des ministres. Un budget hors norme, pour une situation économique hors norme, qui va faire exploser la dette publique. Une stratégie assumée par le ministre de l’Economie et des Finances. Retour sur les annonces de Bruno Le Maire à l’issue du conseil des ministres.

Le projet de Budget pour 2021 a été présenté ce mardi midi en conseil des ministres: un budget hors norme en hausse de 43 milliards d’euros. La France prévoit ainsi de lever 260 milliards d’euros de dette à moyen et long terme sur les marchés en 2021, sous l’effet du plan de relance, a annoncé lundi l’Agence France Trésor.Lire la suite

“La République n’admet aucune aventure séparatiste“, déclare Macron

Emmanuel Macron a prononcé un court discours au Panthéon, pour célébrer les 150 ans de la proclamation de la République. Dans une courte allocution, le chef de l’état a rendu hommage aux valeurs républicaines, rappelant les “menaces“ qui pèsent sur la République française, évoquant notamment le séparatisme. Retour sur les temps forts de cette cérémonie.

Le 4 septembre 1870, le député Léon Gambetta proclamait la république française à l’Hôtel de Ville de Paris. Pour l’occasion, 150 plus tard, Emmanuel Macron a prononcé ce vendredi matin au Panthéon, un discours rendant hommage aux valeurs républicaines.

Après avoir rendu hommage à Léon Gambetta, ce “fils d’immigré“, qui a ressuscité la République le 4 septembre 1870, le chef de l’état a mis en garde : “La République n’est pas donnée, jamais acquise, c’est une conquête, elle est toujours à protéger ou à reconquérir. Être français, c’est d’abord aimer passionnément la liberté“. “Etre français,c’est défendre le droit de faire rire, de railler, de caricaturer. (…) Etre français, c’est toujours être du côté des combattants de la liberté », a souligné Emmanuel Macron, alors que se tient actuellement le procès des attentats de janvier 2015.Lire la suite

150 propositions pour réformer en profondeur la société

Réunis lors d’une ultime session de travail ce week-end, les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat remettront leurs propositions à l’exécutif, dimanche soir. Les mesures proposées sont très variées et pour certaines, assez radicales. Pour répondre aux revendications écologiques qui ressortiront de ces travaux, le président de la République étudie plusieurs pistes, dont celle du référendum. Une option qui pourrait relancer son quinquennat. 

Après neuf mois de travaux entrecoupés par des grèves et une crise sanitaire majeure, les 150 Français tirés au sort, composant la convention citoyenne pour le climat, se retrouvent ce vendredi et pour trois jours, afin de mettre un point final à leur rapport. Une ultime session de travail à l’issue de laquelle ils soumettront leurs propositions au gouvernement. Durant ces trois jours, ils vont devoir débattre et parmi les propositions élaborées dans le cadre des cinq groupes de travail (se loger, se déplacer, se nourrir, consommer, produire et travailler), décider de celles qu’ils gardent ou qu’ils écartent. Les participants se prononceront également sur l’opportunité d’un référendum, sur une révision de la Constitution, ainsi que sur les sources de financement de leurs mesures.

Lire la suite

Les titres-restaurant portés à 38 euros à partir de vendredi

Un décret du 10 juin, publié au Journal Officiel ce jeudi, déplafonne à 38 euros à partir du 12 juin, le montant des titres-restaurant. Les paiements en week-end et jours fériés seront également acceptés à partir de cette date et ce, jusqu’à la fin de l’année. Explications.

C’était une annonce du Premier ministre. Le 14 mai dans le cadre de la présentation du plan pour le Tourisme, Edouard Philippe avait annoncé le relèvement du plafond des titres-restaurant de 19 à 38 euros. La mesure annoncée pour le 2 juin, date de réouverture partielle des restaurants, semblait depuis lors oubliée. Ce ne sera pas le cas. Retardée de 10 jours, par l’examen du texte par le Conseil d’Etat, elle sera bien mise en oeuvre, comme le prévoit un décret du 10 juin 2020, publié ce jeudi au Journal officiel. Lire la suite

Voeux du 31 décembre : « Macron attendu au tournant »

Lundi 31 décembre, le chef de l’Etat adressera à 20h00 ses traditionnels vœux aux Français. Message d’apaisement ou signal de fermeté ? La parole du président de la République sera scrutée de près, alors que la mobilisation contre la réforme des retraites s’apprête à battre un record de longévité, en ce 28e jour de grève.

C’est un exercice convenu réputé pour son classicisme, tant sur la forme que sur le fond. Néanmoins, et pour la deuxième année consécutive, les voeux d’Emmanuel Macron revêtent une dimension particulière. Message d’apaisement ou signal de fermeté ? La parole du président de la République sera scrutée de près ce mardi soir, alors que la mobilisation contre la réforme des retraites s’est enlisée. Le ton s’est durci entre la CGT et l’exécutif, et désormais, les regards se tournent vers le discours de vœux. La prise de parole du chef de l’état d’une quinzaine de minutes, pourrait être décisive sur la poursuite de la mobilisation. Elle donnera dans tous les cas le ton pour le début de l’année 2020.Lire la suite

Réforme des retraites : une semaine décisive

Face à la pression de la rue, le président de la République et le Premier ministre accélèrent le rythme. Tout au long de la semaine, se succéderont des échéances cruciales, marquées mercredi 11 décembre par la présentation de l’intégralité du projet de réforme des retraites par Edouard Philippe. Le calendrier d’une semaine décisive.

Le calendrier vient de se resserrer. Mis sous pression par le mouvement social interprofessionnel du jeudi 5 décembre qui a mobilisé 806.000 personnes en France, le gouvernement accélère le « tempo ». Tout au long de la semaine, vont se succéder des rendez-vous décisifs, avant la présentation ce mercredi par le Premier ministre, de l’intégralité du projet du gouvernement visant à mettre en place un système universel en lieu et place des 42 régimes de retraite. Lire la suite

Manifestations du 5 décembre : une mobilisation qui s’annonce très forte

 

Grève massive et manifestations monstres : voici le programme de ce jeudi 5 décembre. Des cortèges défileront un peu partout en France. A Paris, où les gilets jaunes ont appelé à rejoindre la mobilisation de l’intersyndicale, la préfecture de police a annoncé un dispositif renforcé de sécurité. Quelques 6000 policiers et gendarmes déployés, une interdiction de rassemblement dans plusieurs secteurs de la capitale, et une obligation de fermeture pour tous les commerces, débits de boissons et restaurants situés sur le parcours de la manifestation.  

De nombreuses actions sont prévus le 5 décembre contre la réforme des retraites du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a annoncé mardi matin que quelques « 245 rassemblements et manifestations avaient été déclarés dans toute la France » pour la journée de mobilisation de jeudi. Selon une note du renseignement territorial, les autorités s’attendent à une mobilisation de 270 000 personnes en France et un cortège parisien regroupant de 15 000 à 25 000 manifestants.Lire la suite

Grève du 5 décembre : les prévisions de trafic

Comme annoncé par les syndicats, la journée de grève du 5 décembre, sera bien un « jeudi noir ». Lors d’un point presse ce 3 décembre, la SNCF annonce un trafic quasi nul, avec 90% des trains annulés le 5 décembre. Guère mieux à la RATP qui prévoit la fermeture à Paris de 11 lignes de métro et un trafic partiel pour les RER et nul pour la ligne D. Côté aérien, environ 20% des vols seront annulés selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Métros, RER, bus, TGV, intercités… Le détail des prévisions.

SNCF : 90 % des trains annulés

Lors d’un point presse qui s’est tenu ce mardi, la SNCF a fait le point sur le trafic prévu ce jeudi. 90 % des trains sont annulés, et globalement 10 % des trains circuleront dans l’Hexagone. La direction de la communication de la SNCF précise que des disparités s’observeront suivant les territoires.Lire la suite

Violences conjugales : les annonces du gouvernement à l’issue du « Grenelle »

 

Après plus de deux mois et demi de consultation, le Premier ministre a présenté ce matin une série de mesures destinées à répondre au fléau des violences conjugales. Certaines pourront prendre effet immédiatement, quand d’autres nécessitent encore une inscription dans la loi. Levée partielle du secret médical, suspension de l’autorité parentale des pères violents, formations des enseignants à l’égalité… Zoom sur les principales annonces du gouvernement.

Aux côtés de plusieurs ministres et de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, le Premier ministre a clos, ce lundi, le « Grenelle contre les violences conjugales » lancé 3 septembre dernier. Plusieurs des mesures annoncées avaient déjà été dévoilées par le gouvernement au cours des dernières semaines. Édouard Philippe a ainsi confirmé la mise en place du bracelet anti-rapprochement pour le conjoint ou ex-conjoint violent dès 2020, la possibilité de joindre le 3919 24h/24 et 7j/7, la création de 1000 places d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences ou encore la diffusion, dès ce lundi, d’une grille d’évaluation du danger composée de 23 questions dans tous les commissariats et gendarmeries. Le chef du gouvernement a par ailleurs dévoilé de nouvelles mesures.Lire la suite

« Jacques Chirac par ses mots »

A leur arrivée aux Invalides, les visiteurs venus rendre hommage à Jacques Chirac, se sont vus distribuer un livret intitulé « Jacques Chirac par ses mots« , comprenant des extraits de ses discours et de poésie aimés par l’ancien président.

 

Lire la suite