Pass sanitaire désactivé : qui est concerné ?

Dès demain, samedi 15 janvier, entre 500 000 et 700 000 passes sanitaires pourraient être désactivés faute d’une dose de rappel. Concrètement, que se passe t-il ? Qui est concerné ? Explications.

A compter de ce samedi, tous les adultes vaccinés devront avoir reçu leur dose de rappel dans les 7 mois suivants leur dernière injection de vaccin ou leur dernière infection au Covid-19, faute de quoi ils verront leur passe sanitaire désactivé. Selon des chiffres communiqués par le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 10 janvier sur  franceinfo, entre 500.000 et 700.000 personnes n’ayant pas fait leur rappel de vaccin contre le Covid-19 dans les temps, devraient voir leur précieux sésame désactivé à partir de demain.

Êtes-vous concerné(e) ?

Tous les adultes de plus de 18 ans dont la deuxième dose remonte à plus de 7 mois, doivent justifier d’une troisième injection de vaccin pour conserver leur pass sanitaire à partir de demain. Pour être précis, si vous avez reçu votre seconde dose de sérum avant le 15 juin 2021 et que vous n’avez toujours pas eu votre rappel vaccinal, vous allez voir votre passe désactivé dès ce samedi.

A partir du 15 février, les règles changent. Le délai maximal pour recevoir sa dose de rappel ne sera plus de sept mois, mais de quatre mois au maximum après la dernière injection ou la dernière infection. Autrement dit, si votre dernière injection date d’il y a cinq mois, votre passe sanitaire ne sera pas désactivé le 15 janvier, mais il le sera le 15 février si vous n’avez pas eu votre dose de rappel.

Votre passe ne sera pas immédiatement inactif : l’Assurance maladie indique qu’“une tolérance de sept jours supplémentaires est consentie après la date de fin de validité du passe“. Mais une fois la dose de rappel effectuée, il faudra également compter sept jours avant l’activation du QR code nécessaire pour récupérer votre passe sanitaire. Si vous avez été complètement vacciné entre le 15 juin et le 15 juillet 2021, il faut ajouter 7 mois à la date de votre seconde injection pour connaître la fin de validité de votre pass.

Si vous êtes perdu, le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place un simulateur, MonRappelVaccinCovid , qui devrait vous permettre d’y voir plus clair.  Il suffit d’y entrer votre âge, le nom de votre vaccin et la date de votre dernière injection. La plateforme vous donnera alors la date d’expiration de votre passe.

Peut-on échapper à cette désactivation ?

Si vous n’avez pas reçu votre troisième dose dans le délai imparti, une seule exception peut vous permettre de conserver votre précieux sésame : une contamination par le Covid-19 avant la date butoir du 15 janvier. Mais attention, vous n’êtes pas dispensé d’une dose de rappel pour autant.  Cette dernière doit être réalisée dans un délai de 3 mois minimum et jusqu’à 7 mois après votre infection. Et, il vous faut absolument entrer le certificat prouvant votre infection dans l’application TousAntiCovid. Sans cette preuve, le pass sera aussi suspendu.

 

Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.