Loi de programmation militaire : un budget historique, mais au chiffrage contesté

Adopté en commission le 12 mai, le projet de loi de programmation militaire arrive  à l’Assemblée nationale ce lundi. Un texte crucial dont le chiffrage du budget de 413 milliards d’euros, est toutefois contesté par les groupes d’opposition.

C’est un budget présenté comme “historique“ par le ministère des Armées : 413 milliards d’euros sur sept ans (2024-2030) pour répondre “aux menaces“ actuelles. Après son adoption en commission le 12 mai dernier, le projet de loi de programmation militaire est débattu dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale à partir de ce lundi 22 mai à 16 heures, avant un vote solennel le 6 juin. Malgré des gages donnés aux différents groupes politiques, le texte fait grincer des dents dans les bancs de l’opposition. Principal grief : le chiffrage du budget.Lire la suite

Motion de censure transpartisane : les clés d’un vote qui fait frémir la Macronie

Après le recours du gouvernement au 49-3, deux motions de censure ont été déposées pour faire tomber le gouvernement et empêcher l’adoption de la réforme des retraites. L’une “transpartisane“ et portée par le groupe LIOT, pourrait selon certains “donner des sueurs“ froides au camp Macron. Son adoption est pourtant loin d’être acquise. Encore une fois, le groupe LR et son contingent de 61 députés, jouera le rôle d’arbitre.

Sans majorité à l’Assemblée nationale, le gouvernement a opté jeudi après-midi pour l’utilisation du 49.3, pour faire passer son projet de réforme des retraites. Un passage en force qui a déclenché le dépôt de deux motions de censure qui seront votées dans l’hémicycle ce lundi, à partir de 16 heures. Lire la suite

49-3 : le jeu des motions de censure

Après le recours du gouvernement au 49-3 pour faire voter sa réforme des retraites, les groupes d’opposition unis dans la riposte, vont déposer dans les prochaines heures des motions de censure. Tous les regards se tournent vers le groupe Liot qui a annoncé le dépôt d’une motion transpartisane. Peut-elle changer la donne  Explications.

Cela n’aura échappé à personne : hier était une “folle journée politique“. Une de celle qu’est susceptible de déclencher l’arme constitutionnelle de la Vème république : le 49-3 et son corollaire, la motion de censure. Car les comptes n’étaient pas bons. A quelques heures de la séance à l’Assemblée nationale, la majorité sur laquelle pouvait compter le gouvernement était trop serrée, et se jouait à moins de cinq voix d’écart, selon plusieurs sources parlementaires.Lire la suite

Réforme des retraites : le cap stratégique de la CMP

Sept députés et sept sénateurs réunis en commission mixte paritaire vont tenter de trouver, ce mercredi, un compromis sur le projet de loi de réforme des retraites. Si le camp présidentiel et la droite semblent avoir la main sur cette commission, rien n’est gagné. Quelles sont les points du texte sur lesquels se joue cette CMP ? Quelle peut en être l’issue ? Le spectre d’un 49-3 peut-il refaire surface ? Explications.

 

L’avenir de la réforme des retraites se décidera-t-il ce mercredi 15 mars, en commission mixte paritaire (CMP). Après le vote du texte par le Sénat dans la nuit du 8 au 9 mars, par recours à la procédure du vote bloqué (art. 44.3 de la Constitution), c’est en effet à à huis clos que le destin de la réforme du gouvernement va se jouer. Quatorze parlementaires, sept députés et de sept sénateurs, vont tenter de se mettre d’accord sur un texte commun.Lire la suite

La bataille des retraites s’engage dans l’hémicycle à l’Assemblée nationale

A partir de  ce lundi 6 février et jusqu’au 17 février, la réforme des retraites sera au coeur des travaux de l’Assemblée nationale. Stratégie législative du gouvernement, évolution du texte, amendements déposés, position des différents groupes et alliances possibles pour l’exécutif. Tour d’horizon.

Alors que l’opposition des français ne faiblit pas selon un dernier sondage de l’institut Ifop, l’exécutif entre dans le vif du sujet avec le début de l’examen de son projet de loi de réforme des retraites, en séance, à l’Assemblée, à partir de ce lundi 6 février. Vingt jours et pas un de plus sont prévus pour ces débats en première lecture du texte au Palais Bourbon. Ces derniers doivent s’achever au plus tard le 17 février à minuit. Si le texte n’est pas voté, il sera transmis en l’état au Sénat.Lire la suite

Réforme des retraites : 7000 amendements à “passer au tamis“

Le projet de réforme des retraites du gouvernement arrive ce lundi à l’Assemblée nationale. Plus de 7000 amendements, dont près de 6000 pour la Nupes, ont été déposés en vue de son examen par la commission des affaires sociales. Si la plupart vise à s’opposer en bloc au report de l’âge légal de départ à la retraite, d’autres suggèrent des alternatives au projet de l’exécutif. Le point sur les propositions des différents groupes.

La bataille s’engage au Parlement. A partir de ce lundi 30 janvier l’Assemblée nationale se penche sur la réforme hautement inflammable des retraites. Le projet de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) pour 2023, qui porte cette réforme arrive en commission des affaires sociales. Près de 7 000 amendements, dont plus de 5950 de la Nupes ont été déposés en vue de l’examen du texte. Très précisément 7241 qui compromettent la possibilité pour les députés de mener à bien l’examen du texte dans sa totalité, avant son arrivée dans l’hémicycle, le 6 février prochain.Lire la suite

Chômage, budget, PLFSS, sécurité… : le calendrier de la rentrée parlementaire

A partir de ce lundi 3 octobre, les parlementaires reprennent le chemin de l’Assemblée nationale et du Sénat pour voter les premiers textes de loi de cette nouvelle session ordinaire. Des débats qui promettent d’être animés, compte tenu des dossiers à venir. Le calendrier prévisionnel de cette rentrée parlementaire.

C’est le retour sur les bancs de l’hémicycle pour les parlementaires. Dès ce lundi 3 octobre députés et sénateurs sont invités à reprendre le chemin de l’Assemblée nationale et du Sénat, pour voter les premiers textes de loi de cette nouvelle session ordinaire. Un retour qui s’annonce chargé en raison des nombreux  textes qui les attendent ces prochaines semaines.Lire la suite

Le Parlement adopte définitivement le projet de loi sanitaire

Le Parlement a adopté définitivement ce mardi le projet de loi sanitaire, après un ultime vote favorable du Sénat. Fin du régime d’exception, contrôle sanitaire aux frontières, soignants non-vaccinés…  Ce que va changer ce texte.

C’est fait : le Parlement a adopté définitivement ce mardi 26 juillet le projet de loi sanitaire portant la “fin des régimes d’exception“ contre la Covid-19, par 209 voix pour, 30 contre et 104 abstentions. Une adoption au forceps, après plusieurs jours d’examen, un coup de théâtre à l’Assemblée, des remaniements du texte au Sénat et un accord en commission mixte paritaire (CMP). Le texte voté par les deux chambres va maintenant entrer en vigueur dès sa promulgation. Lire la suite

L’Assemblée poursuit son marathon sur le budget rectificatif 2022

Après une pause dimanche, l’examen du budget rectificatif 2022 reprend ce lundi en fin d’après-midi. Retour sur les mesures déjà adoptées par les députés dans le cadre de ce projet de Loi de Finances Rectificative (PLFR) pour 2022, pendant du “ paquet pouvoir d’achat“.

Les débats sur le projet de loi de finances rectificative pour 2022 permettant le financement des mesures contre l’inflation ont commencé vendredi après-midi dans l’Hémicycle. Après avoir siégé samedi toute la journée pour permettre l’avancement du texte, les députés en reprennent l’examen ce lundi à 17 heures. Le gouvernement espère que les 378 amendements qui n’ont pas été examinés par les élus ce week-end le seront dans la nuit.Lire la suite