Assemblée nationale : quels sont les groupes politiques de la XVIème législature ?

On connaît désormais la composition officielle des groupes parlementaires à l’Assemblée, pour cette XVIème législature. Le journal officiel publié ce mercredi en dénombre dix. Soit autant qu’à la fin de la précédente législature. Détails.

Après l’élection de leur nouvelle présidente, Yaël Braun-Pivet, mardi 28 juin, les nouveaux députés de la XVIème législature, avaient jusqu’à 18 heures hier, pour déposer leurs déclarations politiques, accompagnées de la liste de leurs membres. Le Journal officiel publié ce mercredi, détaille la composition des dix groupes parlementaires de l’Hémicycle, qui scelle la recomposition de l’Assemblée nationale et le bouleversement du rapport de force dans l’hémicycle. La nouvelle Assemblée comporte dix groupes politiques, égalant le record de la précédente mandature.

La majorité présidentielle

La majorité et ses alliés compte un total de 250 députés répartis dans trois groupes. Le groupe Renaissance (ex La République En Marche), fort de 168 membres et 4 apparentés, est le plus important. Parmi ses membres, on y retrouve plusieurs figures du gouvernement, à commencer par la première ministre, Elisabeth Borne, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ou encore le ministre délégué en charge de l’Europe, Clément Beaune. Tous ont vocation à être remplacées par leurs suppléants. Avec les 48 membres du groupe Démocrate (MoDem et Indépendants), ainsi que les 28 membres d’Horizons et les deux apparentés, le parti présidentiel est à 49 sièges de la majorité absolue.

Les oppositions

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), qui rassemble les quatre grands partis de gauche compte, quant à elle, 151 députés. Parmi les partis qui se revendiquant de cet intergroupe (chacun ayant accolé le nom de l’intergroupe à son intitulé de groupe), La France Insoumise compte 75 députés, les socialistes, 31, les écologistes 23, et le groupe de la gauche démocrate et républicaine, réunissant les communistes et les ultramarins, 22 membres.

A droite de l’hémicycle, Les Républicains, qui comptaient 101 membres à la fin de la précédente législature, forment désormais un groupe comptant 59 membres et 3 apparentés. Quant au Rassemblement National dont les élus n’étaient pas en nombre suffisant, pour former un groupe en 2017 (moins de 15 députés), il devient un des deux grands groupes de l’opposition, avec 88 membres et un apparenté.

Reste le groupe Liberté, indépendants, outre-mer et territoires (Liot), qui prend le relais de Libertés et Territoires, avec 16 membres. Une poignée de députés non membres d’un groupe, siègeront enfin comme non-inscrits. C’est le cas notamment du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan.

Posted in Elections 2022, Legislatives 2022 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.