Variant Delta, obligation vaccinale, réformes… : ce qu’Emmanuel Macron pourrait dire ce lundi

C’est une allocution annoncée de longue date, que l’évolution de la situation sanitaire est venue chambouler. Rattrapé par le variant Delta, Emmanuel Macron va s’adresser aux français ce lundi 12 juillet. Pass sanitaire étendu, obligation vaccinale, réformes à venir, jeunesse… Ce que pourrait annoncer le chef de l’état à l’aube d’une probable quatrième vague.

Cela devait être un grand discours de reconstruction au cours duquel le président de la république aurait annoncé les priorités de la fin de son quinquennat. Et puis le Covid s’est réinvité dans la danse, bousculant une fois de plus le calendrier de l’exécutif. Après un conseil stratégique de défense dans la matinée, Emmanuel Macron livrera ce lundi à 20 heures, sa huitième adresse aux Français, lors d’une allocution solennelle depuis l’Elysée.Lire la suite

Nouvelle-Calédonie : un ultime référendum aura lieu le 12 décembre

Au terme d’une semaine de discussions avec les principaux élus calédoniens, le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu a annoncé ce mercredi l’organisation, le 12 décembre, d’un troisième référendum d’autodétermination sur l’indépendance de l’île. Quelle que soit l’issue de cette consultation, une période de transition s’ouvrira jusqu’au 30 juin 2023, pour planifier l’après.

 

Officiellement, rien n’avait été annoncé par l’exécutif. Mais un accord a bel et bien été trouvé mardi entre indépendantistes et loyalistes calédoniens, au bout d’une longue nuit de négociations avec le ministre des Outre-Mer. C’est en tout cas ce que révélaient plusieurs sources, dont Le Monde dans la journée d’hier.Lire la suite

Double réunion de crise chez LR après l’alliance Muselier-LaREM

Les Républicains réunissent ce mardi leur comité stratégique pour étudier le cas de Renaud Muselier, après l’annonce d’un accord avec LaREM pour les régionales en Paca. A la clé, deux questions en suspens. D’abord l’exclusion de LR du président sortant, mais aussi, l’opportunité pour le parti de constituer une nouvelle liste autonome dans la région Sud.  Avec le risque d’avantager in fine la liste d’extrême droite menée par Thierry Mariani.


La nouvelle a fait l’effet d’un tsunami. L’annonce samedi par le Premier ministre, Jean Castex, de l’alliance entre Renaud Muselier et la République En Marche (LaREM) pour les régionales en Paca a été une douche froide pour les responsables des Républicains. La décision a déclenché les foudres du parti qui a convoqué ce mardi, un conseil stratégique qui s’annonce très tendu.Lire la suite

Adieu l’ENA, place à l’ISP

Emmanuel Macron a annoncé jeudi la suppression de la prestigieuse Ecole nationale d’administration (ENA), remplacée par l’Institut du service public (ISP). Simple ravalement de façade ou vraie révolution ? Si les bases de cette nouvelle école reste sensiblement les mêmes, le vrai changement concerne la carrière des hauts fonctionnaires. Ce qui va changer.

C’est en visioconférence et à huis clos, l’occasion de la convention managériale de l’État qu’Emmanuel Macron a révélé jeudi 8 avril les “grands principes“ de sa réforme de la haute fonction publique. Devant quelque 600 hauts fonctionnaires, le chef de l’état a annoncé la suppression de l’Ecole Nationale d’Administration et son remplacement par l’Institut du service public (ISP).Lire la suite

L’imbroglio autour du report des Régionales

Le scrutin des régionales et départementales 2021 va t-il être reporté? Le gouvernement organise cette semaine un débat sur leur tenue devant le Parlement. Mais un questionnaire adressé vendredi aux élus suscite la colère d’une partie de la classe politique. Et ce, alors même que la tenue des scrutins locaux en juin, semblait acquise. Explications.

Maintien ou nouveau report? Le Parlement va devoir trancher cette semaine. La tenue des élections régionales et départementales prévues le 13 et 20 juin, sera en effet au cœur de deux débats suivis d’un vote consultatif au titre de l’article 50-1 de la Constitution, à l’Assemblée nationale, mardi 13 avril, et au Sénat, mercredi 14 avril.Lire la suite

Séparatismes : le projet de loi arrive à l’Assemblée

Quelque 2600 amendements pour un texte clivant, annoncé comme l’un des derniers textes majeurs du quinquennat Macron. Le projet de loi sur les séparatismes arrive aujourd’hui à l’Assemblée. Haine en ligne, instruction en famille, réforme du financement des cultes ou encore polygamie et mariages forcés. Revue de détail des mesures.

C’est un texte qui se veut un marqueur et un tournant régalien du quinquennat Macron. Aussi sulfureux que clivant, le projet de loi contre les séparatismes, rebaptisé, “projet de loi confortant le respect des principes de la République arrive aujourd’hui dans l’hémicycle. Après un prologue d’une cinquantaine d’heures d’auditions, puis autant pour le passage en revue des mesures en commission spéciale, les députés vont débattre de ses mesures à partir de ce lundi et pendant deux semaines. Ce sont quelque 70 articles qui doivent être examinés dans un “temps législatif programmé“ de 40 heures  et 2.650 amendements déposés.Lire la suite

Le “Beauvau de la sécurité“ ouvre ses portes

Le “Beauvau de la sécurité“, grande concertation nationale voulue par Emmanuel Macron est présenté ce lundi aux syndicats de police et représentants de la gendarmerie. Huit chantiers et de nombreux défis sont au programme de ce “débat citoyen“ initié par le chef de l’état.

Après avoir décliné à  les sept péchés capitaux de la police, Gérald Darmanin doit maintenant trouver des solutions. Et les chantiers du “Beauvau de la sécurité“ qui s’ouvre ce lundi, sont nombreux. Les syndicats policiers et représentants de la gendarmerie ont rendez-vous ce lundi, à 15 heures, en visioconférence, avec leur ministre de tutelle, qui leur présentera la feuille de route de ce grand débat national consacré à la police et la gendarmerie. Lire la suite

Sénatoriales 2020 : ce qu’il faut savoir

Comme tous les trois ans, la moitié des sièges du Sénat va être renouvelée, ce dimanche 27 septembre. Quelques 87.000 grands électeurs, principalement les délégués des des conseillers municipaux, sont appelés à élire 172 sénateurs. Les deux tiers sont élus à la proportionnelle, les autres au scrutin majoritaire. Mode d’emploi, enjeux, “points chauds“ : ce qu’il faut savoir sur cette élection atypique.

C’est une élection particulière qui se tient ce 27 septembre. Elle va permettre le renouvellement de la moitié des membres du Sénat, dominé par l’opposition de droite. Cette année, 172 sièges sur 348 sont remis en jeu, dans 59 départements et quatre collectivités d’Outre-mer.Lire la suite

Plan de relance économique : le gouvernement “abat ses cartes“

Le Premier ministre, Jean Castex, a présenté ce jeudi les grands axes du plan de relance de l’économie française. Intitulé “France Relance“, ce plan de 100 milliards d’euros fait la part belle à la transition écologique. Avec une “priorité absolue“, l’emploi, et un objectif “ambitieux“, retrouver en 2022 le “niveau de richesse d’avant la crise“. Explications.

Après le temps de l’urgence, vient le temps des annonces. Ce jeudi, le Premier ministre, Jean Castex, accompagné des ministres de l’Économie, du Travail et de la Transition écologique, a dévoilé les détails du plan de relance de l’économie française, dont on connaissait déjà les grandes lignes. “France Relance« , du nouvel intitulé de ce plan, est ainsi enfin lancé.Lire la suite

Plan de relance : ce que l’on sait déjà

Repoussée d’une semaine par le gouvernement, la présentation du plan de relance aura lieu jeudi 3 septembre. Indépendance, écologie, solidarité et compétences :  quatre grands volets composent ce plan inédit de 100 milliards d’euros, censé relancer une économie française profondément fragilisée par la Covid. Tour d’horizon des annonces déjà connues. 

Reportée pour cause d’urgence liée à la situation sanitaire, l’annonce du plan de relance économique par le gouvernement aura lieu le jeudi 3 septembre. “Il est absolument bouclé“ a précisé le 26 août dernier, le Premier ministre Jean Castex, invité de la matinale de France Inter. “Gouverner, c’est savoir s’adapter aux circonstances“, a t-il justifié.Lire la suite