Biden fait des annonces sur la limitation des armes à feu

63 jours après le début de sa présidence, le président américain Joe Biden va dévoiler ce jeudi des mesures visant à limiter les armes à feu, notamment pour empêcher la prolifération d’armes intraçables dites “fantômes“, ont indiqué des responsables de la Maison Blanche.

Joe Biden a déclaré ce mardi qu’il ne voulait pas “attendre une minute de plus“, pour lutter contre l’épidémie de violence armée dans le pays. Après 63 jours de mandat, le président américain va dévoiler ce jeudi 8 avril des mesures visant à limiter les armes à feu. Un retard qui a frustré les militants qui souhaitaient que le président tienne son engagement de campagne de prendre des mesures contre la violence armée dès son premier jour au pouvoir. Ces mesures, que M. Biden doit dévoiler aux côtés de son ministre de la Justice Merrick Garland, ne seront que de “premières » étapes“, selon un responsable de la Maison Blanche.

6 mesures annoncées

L’interdiction des “armes fantômes“

Le président américain va annoncer six mesures “pour faire face à l’épidémie sanitaire liée à la violence par arme à feu“, selon les services de la Présidence. Parmi elles, une nouvelle règle visant à “arrêter la prolifération des armes fantômes“, qui sont fabriquées de manière artisanale et n’ont pas de numéro de série.

Plus de 100 démocrates de la Chambre ont écrit à Biden la semaine dernière , l’exhortant à prendre des mesures contre les armes à feu de type assaut dissimulées, qui sont similaires à celle utilisée lors de la fusillade dans le Colorado dans laquelle 10 personnes ont été tuées.

Le retrait temporaire d’une arme à feu

Biden ordonnera également au ministère de la Justice de fournir aux États dans les 60 jours un projet de loi d’alerte qui permettrait aux tribunaux d’ordonner le retrait temporaire des armes à feu d’une personne qui peut constituer un danger pour elle-même ou pour autrui et de publier un rapport complet sur le trafic d’armes à feu, selon la Maison Blanche.

Un soutien fort aux agences impliquées dans la lutte contre les armes à feu

Le 46ème président des Etats-Unis  veut aussi davantage soutenir les agences impliquées dans la lutte contre les violences et demander le premier rapport global sur le trafic d’armes à feu aux États-Unis depuis 2000. Pour cela, il demandera aux cinq agences fédérales de rediriger des fonds pour aider à prévenir la violence communautaire. Le ministère de la Santé et des Services sociaux aidera également à enseigner aux États comment ils peuvent utiliser l’argent de Medicaid pour la prévention de la violence armée.

La nomination d’un défenseur de la limitation des armes à feu, à la tête de l’ATF

Le président doit aussi annoncer la nomination de David Chipman, un défenseur de la limitation des armes à feu, à la tête du “Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives“ (ATF), crucial dans la lutte contre la violence par armes à feu. Chipman, un ancien agent de l’ATF, a récemment été un défenseur de haut niveau du contrôle des armes à feu auprès de Giffords, le groupe de défense du contrôle des armes à feu du nom de l’ancien représentant Gabby Giffords, D-Ariz, qui a reçu une balle dans la tête lors d’une fusillade en 2011.

Le 46e président des Etats-Unis ne devrait en revanche faire aucune annonce de grande mesure visant à durcir la législation sur les armes, comme davantage de vérification des antécédents ou la fin de la vente des fusils souvent utilisés dans les tueries dites de masse.

 

Posted in Etats-Unis and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.