Calendrier de la présidentielle : les dates-clés à venir

Le calendrier s’accélère. Dans trente-sept jours, le 10 avril prochain, les français seront appelés aux urnes pour élire leur futur président. Mais d’autres étapes sont à venir d’ici sa prise de fonction. Revue de détail des principales dates clés de ce scrutin majeur.


Les prétendants à l’élection présidentielle avaient jusqu’à ce vendredi 4 mars pour obtenir le soutien de de 500 élus. A cette date, à 18 heures, se clôture la période de parrainage ouverte le 27 janvier dernier. Au cours de cette période, tous les élus habilités à parrainer un candidat à l’élection suprême – environ 42 000 – pouvaient transmettre au Conseil constitutionnel leur parrainage.

Selon la loi organique du 15 septembre 2017, les candidats à la Présidentielle ont non seulement l’obligation de disposer des cinq cents signatures, mais aussi de remettre une déclaration de situation patrimoniale et une déclaration d’intérêts et d’activités. Ces dernières devaient elles aussi être déposées au plus tard le 4 mars au Conseil constitutionnel.

7 mars 2022 : publication de la liste définitive des candidats

Onze candidats potentiels sur la ligne de départ

A quelques heures de la clôture de la période de parrainage, ils sont onze à avoir “décroché leur ticket“, pour la course à l’Elysée. Pour l’heure et selon le dernier décompte du Conseil constitutionnel, jeudi 3 mars, les qualifiés sont, dans l’ordre du nombre de signatures déclarées : Valérie Pécresse (2556), Emmanuel Macron (1974), Anne Hidalgo (1387), Jean-Luc Mélenchon (873), Eric Zemmour (721), Yannick Jadot (689),  Jean Lassalle (620), Fabien Roussel (619), Marine Le Pen (603), Nathalie Arthaud (570),et Nicolas Dupont-Aignan (582).

Le verdict lundi à 12 heures

Après une vérification des parrainages, du consentement des candidats parrainés et une réception de leur déclaration de patrimoine et de leur déclaration d’intérêts et d’activité, le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, proclamera officiellement la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle ce lundi 7 mars, à midi.

28 mars 2022 : début de la campagne officielle du 1er tour

La campagne officielle (panneaux d’affichage réservés et campagne audiovisuelle) s’ouvre deux semaines avant le premier tour du scrutin, le lundi 28 mars. Elle est suspendue entre la veille du premier tour et la publication officielle des deux candidats finalistes du second tour. Elle prendra fin la veille du second tour, soit le 9 avril. Durant cette période,  les règles de présence à l’antenne des candidats (télévisions et radios), évoluent. La règle de l’équité du temps de parole qui s’appliquait lors des précédentes élections est remplacée au cours de cette période par la règle de l’égalité du temps de parole entre les candidats.

10 avril 2022 : premier tour de l’élection présidentielle

Les électeurs français sont convoqués le dimanche 10 avril. En Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française, les électeurs votent la veille pour tenir compte du décalage horaire. Des résultats provisoires seront communiqués au cours de la soirée par les médias et les instituts de sondage, à partir de 20 heures, à la fermeture du dernier bureau de vote.  Le ministère de l’Intérieur communiquera quant à lui les résultats par commune, au fil du dépouillement.

La fin de la campagne officielle pour le premier tour est fixée au 9 avril. La diffusion de messages de propagande électorale est interdite dès le 8 avril minuit.

13 avril 2022 : validation du résultat du 1er tour par le Conseil constitutionnel

Au lendemain du premier tour, du lundi 11 avril au mercredi 13 avril, le Conseil constitutionnel procédera la centralisation et à la vérification des résultats, ainsi qu’à l’examen des réclamations Le mercredi 13 avril, il déclarera les résultats du premier tour, et établira la liste officielle des deux candidats du second tour. La campagne pour le second tour de l’élection débutera le 15 avril.

Afin de contrôler les opérations électorales dans les bureaux de vote, le Conseil constitutionnel disposera de près de 2000 délégués sur le terrain.

15-22 avril 2022 : campagne pour le second tour

La campagne officielle pour le second tour de scrutin s’ouvrira le vendredi 15 avril. Elle se terminera le samedi 23 avril. La diffusion de messages de propagande électorale étant interdite dès le 22 avril minuit.

En Guadeloupe, Guyane, Martinique, à Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, en Polynésie française et dans les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain (y compris Hawaï), cette date de clôture est fixée au vendredi 22 avril.

24 avril 2022 : second tour de l’élection présidentielle

Le second tour du scrutin se tiendra le dimanche 24 avril, ou – comme pour le premier tour – la veille, dans certains territoires d’outre-mer. Les estimations seront communiquées dans la soirée par les médias et les résultats partiels seront publiés au fil du dépouillement par le ministère de l’intérieur, avant une proclamation définitive.

27 avril 2022 : validation des résultats de l’élection et proclamation officielle du nouveau président de la République

Au lendemain du second tour, le Conseil constitutionnel procédera aux mêmes opérations de vérification des résultats que lors du premier tour. A l’issue de ce travail, il établira les résultats officiels de l’élection présidentielle, avant que son président, Laurent Fabius, proclame élu le nouveau Président de la République.

13 mai 2022 au plus tard : passation de pouvoirs

Le nouveau président élu doit prendre ses nouvelles fonctions au plus tard le dernier jour du mandat de son prédécesseur (ou de lui-même). Emmanuel Macron ayant pris ses fonctions le 14 mai 2017, et la durée d’un mandat présidentiel étant de cinq ans, la transition interviendra, à l’issue du scrutin, au plus tard le 13 mai 2022.

24 juin 2022 au plus tard : dépôt des comptes de campagne

Les comptes de campagne clôturés doivent être remis au Conseil constitutionnel dans les deux mois suivant l’élection. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques dispose alors de 6 mois à partir du dépôt des comptes, pour en vérifier la validité et déterminer le montant à rembourser aux candidats. Ce montant dépend des résultats obtenus par ces derniers : 47,5 % du plafond de dépenses pour ceux qui ont obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés au premier tour et seulement 4,75 % de ce plafond pour les autres.

Posted in Présidentielle 2022 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.