Confinement, vaccination, tests à l’école, vacances … : ce qu’il faut retenir des annonces du Premier ministre

Le gouvernement a tenu ce jeudi une nouvelle conférence de presse sur l’évolution de la situation sanitaire. Jean Castex accompagné de quatre de ses ministres a rendu compte de l’évolution de l’épidémie en France, des mesures prises et de l’avancée de la vaccination. Ce qu’il faut retenir des annonces du premier ministre.

À la veille du lancement des vacances d’hiver pour la zone A, Jean Castex, accompagné d’Olivier Véran, d’Elisabeth Borne, de Gérald Darmanin et d’Agnès Pannier-Runacher, a tenu ce jeudi une conférence de presse afin de faire un point d’étape sur la situation sanitaire liée au Covid-19.  Le Premier ministre a souligné que la situation “reste particulièrement fragile“, avec, chaque jour, 20.000 nouvelles contaminations et 1600 nouvelles hospitalisations en moyenne.

Contrairement à nos voisins européens “nous n’avons pas connu de nouvelle vague épidémique d’ampleur“ s’est toutefois félicité le chef du gouvernement. “Les chiffres sont élevés mais relativement stables. La circulation du virus n’a pas augmenté. Cela s’explique par la stratégie que nous avons adoptée ces derniers mois“, a t-il indiqué.  Le nombre de Français contaminé par des variants est toutefois “passé de 3,3% à 14% » entre le 8 janvier et aujourd’hui“, a précisé Jean Castex.

Pas de reconfinement sauf “en tout dernier recours“

Un nouveau confinement ne peut s’envisager qu’en tout dernier recours » et « la situation ne le justifie pas à ce jour », a indiqué le chef du gouvernement. “Notre taux d’incidence est élevé mais il reste très inférieur à ce qu’il était en octobre dernier alors même que nous dépistons toujours autant“, a t-il ajouté, tout en prévenant que l’exécutif n’hésiterait “pas à prendre [ses] responsabilités“ en cas de “dégradation forte et rapide“ des indicateurs sanitaires.

 Les déplacements entre régions autorisés pendant les vacances

A la veille du début des vacances de février, le Premier ministre a aussi invité à “la plus grande prudence“ afin d’éviter les contagions. Il a confirmé que le gouvernement a “choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions“ pendant cette période. En cas de nouveau confinement décidé pendant les vacances scolaires, les français en déplacement seront autorisés à regagner leur domicile, a précisé le Premier ministre. Jean Castex a toutefois appelé les français “à la plus grande prudence“.

1,7 million de rendez-vous de vaccination supplémentaires ouverts d’ici la semaine prochaine

Le premier ministre a affirmé qu’1,7 million de rendez-vous supplémentaires seront ouverts prochainement : 500.000 dès demain, pour la fin du mois de février, et 1,2 million dès le milieu de la semaine prochaine, pour une première injection au mois de mars. Le Premier ministre a annoncé que “l’objectif de quatre millions de personnes ayant reçu leur première injection“ de vaccin sera atteint “d’ici la fin du mois de février“.

Jean Castex a également annoncé que les premières doses du vaccin AstraZeneca affectées aux établissements de santé, devraient être “livrées d’ici la fin de la semaine“. Elles seront administrées dès ce samedi aux soignants.

Des tests salivaires déployés dans les écoles au retour des vacances scolaires

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que des tests salivaires vont être déployés dans les établissements scolaires après les vacances de février. Un avis de la Haute autorité de santé est attendu d’ici 10 jours afin de valider les prélèvements salivaire dans les écoles, moins désagréables pour les enfants. “Au retour des vacances, nous espérons réaliser plusieurs centaines de milliers de tests par prélèvement salivaire“, a soutenu le ministre.

Télétravailler partout devient impératif

Le Premier ministre a également mis l’accent sur le télétravail. “Télétravailler partout où c’est possible devient impératif. Or, depuis la fin de l’année, le recours au télétravail s’est réduit (…) Il y a encore trop d’entreprises où le télétravail serait possible, mais il n’existe pas du tout ou à des niveaux très faibles“, a-t-il regretté.

Elisabeth Borne, a elle aussi appelé à se “mobiliser sans délais.“ “Je demande à chaque entreprise de se mobiliser sur les deux priorités suivantes. La première, c’est de réduire la part des salariés qui ne télétravaillent pas du tout », a annoncé la ministre du Travail. “La deuxième priorité, c’est que les salariés qui télétravaillent aujourd’hui 1, 2 ou 3 jours par semaine fassent au moins un jour de télétravail en plus chaque semaine“, a t-elle ajouté.

 

Posted in COVID_19 and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.