Les vingt-sept visages de la Commission von der Leyen

Un bon équilibre politique, une parité jusqu’alors jamais atteinte, un benjamin de 29 ans, dix-neuf nouveaux venus et de fortes personnalités. Qui sont les vingt-sept visages de la nouvelle Commission européenne ? Quel est leur parcours, leurs missions ? Tour d’horizon de l’équipe dirigée par l’Allemande Ursula von der Leyen, qui prend ses fonctions dimanche.

Mission accomplie pour Ursula von der Leyen. Mettant fin à des semaines de tractations et d’auditions souvent houleuses, le Parlement européen a approuvé mercredi 27 novembre la nouvelle Commission à une large majorité (461 voix sur 707 votants). Pour obtenir un consensus le plus large, la nouvelle présidente de l’exécutif européen, qui prendra ses fonctions ce dimanche, a procédé jusqu’à la dernière minute à des ajustements. Au final, le résultat est intéressant, avec une Commission plutôt équilibrée. D’abord sur le plan politique, grâce à un triumvirat des trois grands partis. Au sein de cette nouvelle commission, siègeront en effet dix membres du Parti Populaire Européen (PPE) de centre-droit, neuf du groupe des sociaux démocrates (S&D) et six centristes libéraux du groupe Renew Europe (auxquels il faut ajouter un du groupe souverainiste ECR). Lire la suite

Syrie : Russie, Turquie, France et Allemagne appellent à une solution politique

 

Les présidents Erdogan, Poutine et Macron et la chancelière allemande, Angela Merkel, étaient réunis samedi ce 27 octobre à Istanbul. Les quatre chefs d’États se sont accordés sur l’importance d’un cessez-le-feu durable dans la province d’Idleb, et ont appelé à établir un Comité constitutionnel avant la fin de l’année.

La Turquie, la Russie, la France et l’Allemagne ont appelé, ce samedi 27 octobre, à l’établir « avant la fin de l’année » un Comité constitutionnel censé élaborer une nouvelle loi fondamentale en Syrie, et à faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire. Les dirigeants des quatre pays aspirent  » à l’établissement et à [une première] réunion à Genève avant la fin de l’année du Comité constitutionnel, si les circonstances le permettent », ainsi qu’à « assurer l’accès rapide, sûr et sans restrictions des organisations humanitaires à travers la Syrie », selon la déclaration finale adoptée à l’issue du sommet.Lire la suite