Biden promet de “sortir les États-Unis des ténèbres“

Après avoir accepté l’investiture du parti démocrate pour l’élection du 3 novembre, Joe Biden a solennellement promis jeudi en clôture de la convention démocrate, de tourner la page de “la peur“ et des “divisions“ s’engageant à sortir l’Amérique “des ténèbres“. S’affichant en rupture totale avec le président actuel, il s’est positionné en champion d’une famille démocrate unie qui espère faire de Trump, le président d’un seul mandat. 

C’est une prise de parole mûrie par toute une vie. Sans aucun doute, la plus importante d’une longue carrière publique démarrée il y a presque un demi-siècle. Dans un discours rythmé et enlevé d’à peine 25 minutes, faisant mentir ses opposants qui le disent sur le déclin, l’ancien vice-président de Barack Obama a plaidé pour une “Amérique généreuse et forte“. Sans entrer dans les détails de son programme, le septuagénaire a promis de représenter tous ses concitoyens sans exception. “Bien que je sois un candidat démocrate, je serai un président américain“, a-t-il assuré, soucieux d’attirer les votes du camp progressiste comme du camp centriste.

Après avoir officiellement accepté la nomination présidentielle du parti démocrate, Joe Biden s’est lancé dans un vibrant réquisitoire contre le président sortant, sans prononcer une seule fois le nom l’actuel locataire de la Maison blanche. Mais  nul doute : Donald Trump était clairement désigné comme l’adversaire, et la source de tous les maux dont souffre l’Amérique.

Notre président actuel a failli à son devoir le plus élémentaire envers la nation. Il n’a pas réussi à nous protéger. Il n’a pas réussi à protéger l’Amérique. Et mes compatriotes américains, c’est impardonnable“, a déclaré Joe Biden en préliminaire de son réquisitoire. 

Biden appelle la nation à « mettre fin à l’obscurité »

L’actuel président a drapé l’Amérique dans les ténèbres bien trop longtemps“,  a déclaré M. Biden dans une ouverture qui visait Donald Trump.“Trop de colère. Trop de peur. Trop de divisions. Ici et maintenant, je vous en donne ma parole : si vous me faites confiance, si vous me confiez la présidence, je m’appuierai sur ce que nous avons de meilleur et non de pire. Je serai un allié de la lumière, et non des ténèbres“, a déclaré le candidat démocrate.

Unis, nous pouvons vaincre cette époque sombre en Amérique“, a-t-il ajouté. Et de conclure : “C’est notre moment. C’est notre mission de faire en sorte que l’histoire puisse dire que la fin de ce chapitre d’obscurité a commencé ici ce soir, lorsque l’amour, l’espoir et la lumière se sont unis dans la bataille pour l’âme de la nation. Et c’est une bataille que nous allons gagner ensemble“.

Si le président actuel est réélu, “il sera ce qu’il est depuis quatre ans“. Est-ce que c’est l’Amérique que vous voulez pour vous, pour votre famille, vos enfants?“,  a demandé Joe Biden. “Je vois les choses différemment-généreuse forte, altruiste et humble-, c’est une Amérique que nous pouvons reconstruire ensemble“, a t-il plaidé.

“La personne est sur le bulletin de vote, la compassion est sur le bulletin de vote, la décence, la science, la démocratie. Ils sont tous sur le bulletin de vote. … Et le choix est on ne peut plus clair“, a indiqué Joe Biden à l’attention des électeurs américains.

“L’Amérique est dans une tempête parfaite de crises“

Evoquant à la suite, la pandémie de coronavirus, la crise économique croissante, l’appel à la justice raciale et les menaces du changement climatique, l’ancien vice-président a constaté : “Aujourd’hui, l’histoire nous a livrés à l’un des moments les plus difficiles que l’Amérique ait jamais connu“. “Quatre crises historiques, toutes en même temps. Une tempête parfaite“,  “La question pour nous est simple“, a déclaré M. Biden. “Sommes-nous prêts? Je pense que nous le sommes“, a t-il affirmé.

Coronavirus : “il n’y aura pas de miracle“

La crise sanitaire a été l’occasion pour Joe Biden de se démarquer de son rival en donnant libre cours à son empathie lorsqu’il a évoqué la vie de ceux qui ont été emportés par le coronavirus.  Dans un discours ciselé, il a promis une rupture nette par rapport au président Trump sur la gestion de la pandémie du COVID-19.“ Le président continue à nous dire que le virus va disparaître. Il continue à espérer un miracle“, a-t-il tempêté. “Je vais lui apprendre quelque chose : il n’y aura pas de miracle.“ “ Notre économie ne retrouvera jamais sa vigueur tant que nous n’aurons pas affronté ce virus“, a-t-il martelé.

Le candidat a promis la mise en place d’une stratégie nationale au “premier jour“ de son mandat pour endiguer la pandémie de coronavirus. “Si je deviens votre président, dès le premier jour, nous mettrons en place la stratégie nationale que j’expose depuis le mois de mars“ a t-il promis à la tribune de la convention démocrate américaine.

Dans une sévère condamnation de Donald Trump, Joe Biden a indiqué à ce titre, qu’ il déploierait des tests rapides pour le virus, fabriquerait des équipements de protection individuelle aux États-Unis “afin que nous ne serions plus jamais à la merci de la Chine ou d’autres pays étrangers“ . Il s’est également engagé à imposer un “mandat national de porter un masque“. “En bref, nous ferons ce que nous aurions dû faire depuis le tout début“, a conclu Biden.  “Notre président actuel a failli à son devoir le plus élémentaire. … C’est impardonnable“.

Un plan économique axé sur “l’emploi, la dignité, le respect et la communauté“

Sans le détailler, Joe Biden a vanté son plan “reconstruire en mieux“. Il viserait à injecter des dépenses de relance dans l’économie américaine, pour créer des emplois syndicaux dans les énergies propres et la fabrication, ainsi que dans ce que sa campagne a appelé “l’économie de la prestation de soins“. “Je n’ai jamais oublié les leçons de mon père. C’est pourquoi mon plan économique est axé sur l’emploi, la dignité, le respect et la communauté“, a déclaré le candidat.“ Et oui, nous allons faire plus que féliciter nos travailleurs essentiels. Nous allons enfin les payer“, a-t-il affirmé.

« Protéger l’Amérique de toutes les attaques“

“Le temps des flirts avec les dictateurs, est révolu“

Je vous fais la promesse de protéger l’Amérique de toutes les attaques, visibles et invisibles, toujours, sans exception, à chaque fois”, a déclaré Joe Biden, promettant que “l’Amérique ne fermera pas les yeux“,  si la Russie propose des primes sur les têtes des soldats américains. “Je ne tolérerai pas non plus l’ingérence étrangère dans notre exercice démocratique le plus sacré, le vote“ a ajouté le candidat. “Et je défendrai toujours nos valeurs de droits humains et de dignité. Je travaillerai avec un objectif commun pour un monde plus sûr, plus pacifique et plus prospère.“

 A propos de la haine raciale : “Nous pouvons retrouver la lumière“

Joe Biden a fustigé les commentaires racistes du président américain, qualifiant ses commentaires sur les suprémacistes blancs et les contre-manifestants à Charlottesville de “réveil pour nous en tant que pays, et pour moi, un appel à l’action.“ Évoquant le meurtre de George Floyd, l’ancien vice président s’est aussi demandé si “nous serons la génération qui effacera enfin la tache du racisme de notre histoire nationale“. “Je pense que nous sommes à la hauteur. Je pense que nous sommes prêts“, a-t-il affirmé en reconnaissant qu’il “était difficile de ressentir de l’espoir en ce moment“.

Peut-être le meurtre de George Floyd était-il un point de rupture. Peut-être que John Lewis a inspiré l’inspiration, mais quelle que soit la façon dont cela s’est produit – et peu importe ce qui s’est passé – l’Amérique est prête, selon les mots de John, à déposer enfin le lourd fardeau de la haine“, puis le dur travail de déracinement. notre racisme systémique“, a ajouté Joe Biden.

Que l’Histoire puisse dire qu’à cet instant l’Amérique est sortie des ténèbres et que ce soir l’amour et l’espoir se sont alliés pour se battre pour l’âme de notre pays. Une bataille que nous remporterons, ensemble, je vous le promets“, a terminé Joe Biden.

Retrouvez l’intégralité du discours du candidat démocrate

En vidéo 

La retranscription

Posted in Elections américaines and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *