Covid-19 : la campagne de rappel vaccinal est lancée

La campagne de rappel vaccinal pour les publics prioritaires est lancée. Après l’ouverture des premiers créneaux de rendez-vous lundi, débutent ce mercredi 1er septembre les injections d’une troisième dose de vaccin contre la Covid-19. Quelles sont les personnes concernées? Quelles modalités ? Où se faire vacciner? Tour d’horizon de la question.

Et de trois ? Alors que l’efficacité des vaccins anti-Covid chute face à la propagation du variant Delta, une troisième dose de vaccin s’est imposée comme une solution de repli pour une partie de la population. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron en avait annoncé le principe le 5 août dernier, confirmant que l’exécutif se préparait à organiser une campagne de rappel vaccinal anti-Covid “à la rentrée“ pour “les plus fragiles et les plus âgés“.

Depuis le lundi 30 août, la prise de rendez-vous en centre de vaccination pour une dose de rappel était ouverte. Les injections, démarrent elles, ce mercredi 1er septembre.

En ce qui concerne la vaccination des résidents des Ehpad et des Unités de Soins de Longue Durée (USLD), cette campagne de rappel se fera directement au sein des établissements. Elle débutera le 13 septembre, comme l’a précisé Jean Castex, le 26 août sur RTL. À partir du 12-13 septembre, redémarrage de la campagne systématique après recueil du consentement pour les ‘troisièmes doses’ dans les Ehpad“, avait annoncé le chef du gouvernement. “Pour tous les plus de 65 ans ou présentant des comorbidités, ils pourront, dès le début du mois de septembre, reprendre rendez-vous pour avoir leur ‘troisième dose“, avait-il ajouté.

Quelles populations sont concernées?

Le gouvernement s’est appuyé sur les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS), qui a préconisé le mercredi 26 août “une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna, ndlr) pour les personnes de 65 ans et plus“, comme les résidents des Ehpad, “ainsi que pour les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19“. Dans les faits, les personnes éligibles à un rappel vaccinal dès ce 1er septembre, sont :

  • Les résidents des EHPAD et des USLD ;
  • les personnes de 65 ans et plus ;
  • les personnes à très haut risque de forme grave. Il s’agit de patients  atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ; de maladies rénales chroniques sévères, dont les dialysés ; transplantés, de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection ;
  • les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave, selon la classification établie par la Haute Autorité de Santé ;
  • les personnes sévèrement immunodéprimées ;
  • et enfin celles ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen.

Quel délai de rappel ?

Pour les quatre premiers groupes de personnes, la Haute Autorité de Santé (ARS) dans son avis du 23 août 2021 recommandent un délai d’au moins 6 mois entre la primo-vaccination complète et l’administration de la dose de rappel. Concrètement, les personnes primo vaccinées qui ont reçu deux doses de vaccin, recevront leur dose de rappel (ou troisième dose) à partir de six mois après la deuxième dose.

Pour les patients sévèrement immunodéprimées, l’administration d’une dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale que la quatrième dose permettrait d’améliorer la réponse immunitaire. Pour les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen, la Haute Autorité de Santé recommande un délai minimal de 4 semaines entre la primo-vaccination et la dose de rappel.

Attention : selon l’ARS,  les patients ayant contracté la Covid-19 postérieurement à leur premier schéma vaccinal ne doivent pas se voir proposer de dose de rappel.

Quel type de vaccin ?

Pour toutes ces populations, ce rappel vaccinal peut être effectué indifféremment avec le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech, le vaccin Spikevax de Moderna. “Les patients ayant bénéficié d’un premier schéma vaccinal avec le vaccin Astra Zeneca ou Janssen doivent également bénéficier d’une dose de rappel avec un vaccin à ARN Messager“, ajoute l’ARS.

Où se faire vacciner?

A l’exception des résidents des EHPAD et des USLD pour lesquels la campagne sera organisée directement au sein des établissements à partir du 13 septembre,  la vaccination est possible auprès des professionnels de santé de ville (médecins, pharmaciens, infirmiers) qui proposent le vaccin Moderna. Mais aussi dans les centres de vaccination où des créneaux sont disponibles. Les rendez-vous peuvent être pris sur la plateforme Doctolib ainsi que sur le site gouvernemental sante.fr ou, par téléphone au numéro dédié à cette campagne de rappel vaccinal pour chaque département.

Publics prioritaires-Lancement campagne vaccination
Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.