Covid-19 : quelles annonces ce jeudi ?

Jean Castex tient une conférence de presse ce jeudi à 18 h00, au lendemain d’annonces de mesures de confinement à Dunkerque, faisant suite à des annonces similaires lundi, dans les Alpes-Maritimes. Alors que le nombre de contaminations repart à la hausse en France, le Premier ministre ne devrait toutefois pas annoncer de nouvelles mesures restrictives.

Jean Castex prendra la parole ce soir à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire du ministère de la Santé. Faut-il s’attendre à un nouveau “tour de vis“, alors que le nombre de contaminations au Covid-19 est reparti à la hausse ces derniers jours? Atteignant même un niveau préoccupant dans certains départements.

Pas d’annonce fracassante au programme

Après les Alpes-Maritimes lundi, et Dunkerque et ses environs hier, pour lesquels ont été annoncées un confinement le week-end couplé à de nouvelles restrictions, le Premier ministre ne devrait pas élargir ce soir les mesures restrictives à d’autres territoires.

Le chef du gouvernement devrait très vraisemblablement détailler la situation sanitaire dans la “dizaine de départements“ où la situation “flambe“, comme l’a concédé mercredi Gabriel Attal, hier, à l’issue du Conseil des ministres. Des arbitrages doivent encore être rendus dans la journée, de façon informelle, entre les têtes de l’exécutif.

Trois options sont sur la table. La moins radicale consisterait à égrener la liste des départements visés, assortie de quelques détails sur la situation sanitaire. L’hypothèse médiane serait de demander aux préfets des départements concernés de réunir leurs élus locaux pour faire le point. Enfin, la plus radicale serait de demander aux préfets des départements concernés, de réunir leurs élus locaux pour proposer des mesures de gestion, plus clairement, de restriction, d’ici à ce week-end.  Cette option semble toutefois la moins probable, à ce stade.

La carte rouge des départements

La situation dans la lutte contre le Covid-19 “se dégrade“ et “est très préoccupante dans une dizaine de départements“, a déclaré ce mercredi Gabriel Attal qui a mis en garde les français à l’issue du Conseil des ministres. “Nous l’avions montré la semaine dernière en Moselle (avec un renforcement des contrôles aux frontières, NDLR), nous l’avons montré ce week-end dans les Alpes-Maritimes : dès que la situation l’impose, nous n’hésitons pas à prendre des mesures et des décisions rapides et fortes, mais pour des décisions efficaces“, a souligné le le porte-parole de l’exécutif.

Sont principalement concernés certains départements dans lesquels l’incidence dépasse 250 cas pour 100 000 habitants. Dans les faits, se situent en zone rouge : en Ile-de-France : Paris, le Val-de-Marne, l’Essonne, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne et le Val-d’Oise. Dans les Hauts-de-France : l’Oise, la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord. La Moselle, dans l’Est. Enfin en PACA les Alpes-Maritimes, le Var et les Bouches-du-Rhône.

 

Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.