Déconfinement : ce qui change à partir de ce mercredi

C’est une date aux accents de libertés quasi retrouvées. Ce 30 juin, quatrième et ultime étape du plan de déconfinement, marque la fin d’un certain nombre de restrictions sanitaires. Certaines sont allégées, voire levées, tandis que d’autres, peu nombreuses, persistent. Ce qui change à partir de ce mercredi.

Une nouvelle étape du déconfinement s’ouvre ce mercredi 30 juin. Dernier stade du calendrier de déconfinement fixé par l’exécutif, cette date marque la levée de plusieurs restrictions toujours en vigueur. Mais attention, la fin de celles-ci reste conditionnée à la situation sanitaire.

La propagation inquiétante du variant Delta dans certains territoires pourrait en effet pousser le gouvernement à prolonger les restrictions sanitaires dans les départements les plus touchées. Une option tout à fait envisageable, comme l’a rappelé lundi matin Gabriel Attal au micro de franceinfo. “Si on observe une reprise de l’épidémie importante dans un département, ça peut nous amener à retarder un certain nombre d’allégement de jauges qui n’ont pas encore eu lieu“ a prévenu le porte-parole du gouvernement.  “On regarde très attentivement avec beaucoup de vigilance la situation dans ce département [des Landes] et évidemment partout en France“, a t-il ajouté.

Une condition suspensive qui a pris tout son sens ce mercredi matin. Le département des Landes, le plus touché de France métropolitaine par le Covid-19, a en effet décidé de maintenir les dernières restrictions du confinement jusqu’au 6 juillet inclus, contrairement au reste du pays, a annoncé la préfète. “Le département va rester en phase 3 [du déconfinement] jusqu’au 6 juillet inclus. La situation est stabilisée, avec un taux d’incidence qui oscille autour de 50. Elle n’est pas particulièrement grave, mais elle est particulièrement atypique par rapport au reste de la France“, a précisé Cécile Bigot-Dekeyzer.

La levée des jauges dans les établissements recevant du public

A partir de ce mercredi 30 juin, les limites de jauge sont levées dans les établissements recevant du public : commerces, cinémas, théâtres ou encore musées…. Chacun de ces établissements pourra ainsi accueillir autant de personnes que sa capacité initiale le prévoit. Mais il faudra toujours respecter les gestes barrière,  en particulier le port du masque, et la distanciation physique dans les allées et espaces communs.

Bars, cafés et restaurants

Aucune jauge restreignant la capacité d’accueil n’est imposée désormais aux bars, cafés et restaurants. C’est aussi le retour des grandes tablées, le nombre maximal de convives admis à une même table n’est en effet plus limité. Ces établissements pourront servir des clients en intérieur, à la condition toutefois qu’ils soient en position assise, et sans consommation, ni service au bar. La mise en place d’un protocole sanitaire sera en outre obligatoire, si la situation épidémique l’exige.

Culture et loisirs

Toutes les jauges sont levées pour les lieux culturels (théâtres, salles de spectacles, musées, monuments, expositions, cinémas, bibliothèques, médiathèques, cirques) et de loisirs (casinos, bowlings, salles de jeux, “escape game“, parcs zoologiques, parcs à thème, fêtes foraines). La mesure s’applique également aux foires et salons. Pour tous ces lieux, l’utilisation du pass sanitaire reste obligatoire au-delà de 1000 personnes.

Le retour de tous les concerts et festivals

Ce 30 juin voit la levée des restrictions pour les concerts en extérieur, mais il faut encore respecter une jauge de 75% pour ceux en intérieur. Concernant les festivals avec du public debout, la jauge est fixée à 4 m2 par festivalier. Pour les festivals assis, elle est désormais fixée par le préfet. Un pass sanitaire est par ailleurs exigé à partir de 1 000 spectateurs, qu’il s’agisse de festivals en plein air ou de concerts en salle.

S’agissant du port du masque, ce dernier reste obligatoire lorsque le nombre de spectateurs est inférieur à 1 000, et que l’événement se déroule sans pass sanitaire obligatoire. Au-delà de 1000 participants, et lorsque le pass sanitaire est imposé, le port du masque n’est pas obligatoire, mais reste recommandé.

Réouverture des discothèques à partir du 9 juillet

Fermées depuis mars 2020, les boîtes de nuit ne rouvriront pas à partir de ce 30 juin. Il faudra en effet attendre le 9 juillet pour la réouverture de ces clubs, à qui s’imposera un protocole sanitaire spécifique  :

  • la présentation d’un pass sanitaire (vaccination complète ou résultat négatif d’un test PCR/antigénique de moins de 48 h ou résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois), sera exigé pour entrer dans l’établissement ;
  • le port du masque ne sera pas obligatoire mais il reste toutefois recommandé ;
  • une jauge s’appliquera à ces établissements. Elle sera de 75 % pour les discothèques en intérieur et de 100 % en extérieur ;
  • le téléchargement et l’activation de TousAntiCovid Signal, le cahier de rappel numérique, sera obligatoire.

Ces mesures seront appliquées durant la période estivale. Un point d’étape avec les professionnels des établissements de nuit sera réalisé mi-septembre pour évaluer les évolutions possibles des conditions d’accès aux discothèques.

La levée des jauges pour les établissements sportifs

Pratiquants comme spectateurs seront accueillis sans restrictions dans les établissements sportifs : stades, hippodromes, piscines extérieures et couvertes, arènes, salles de sport, sport “indoor“, mais aussi les écoles de danse. Plus aucune limitation ne s’applique en effet à partir de mercredi, à la pratique de sports en intérieur, comme en extérieur.

Dans le public, la jauge d’accueil passe à 100 %. Le pass sanitaire reste toutefois de rigueur et les préfets ont la possibilité de fixer un plafond maximal de spectateurs. S’agissant des compétitions sportives pour les pratiquants amateurs, ces dernières sont toutefois limitées à 2500 participants et à 4m² par spectateur (pas de limite pour les pratiquants de haut niveau).

La reprise des croisières et la fin des jauges à la montagne

La croisière s’amuse“ redevient un scénario possible. A l’arrêt depuis plusieurs mois, les croisières reprennent du service dès ce mercredi. Le pass sanitaire est toutefois obligatoire à bord, au-delà de 1000 personnes. Les règles concernant le port du masque sont les mêmes qu’à terre : il doit être obligatoirement porté dans tous les espaces publics intérieurs : salles de restauration et de loisirs, couloirs, notamment. Ce 30 juin voit aussi la levée des jauges pour les téléphériques, télécabines et télésièges à la montagne, pour les petits trains touristiques et pour les centres de thalassothérapie.

La levée des restrictions pour les mariages et enterrements

A partir de ce 30 juin, plus aucune limitation ne s’applique aux cérémonies de mariage, et autres fêtes religieuses et civiles. Il n’est en effet plus nécessaire de respecter des jauges et la règle d’un siège sur deux est abandonnée dans les lieux de culte et les mairies. Les fêtes et réception des mariages, baptêmes et autres cérémonies peuvent être organisés sans restriction, en intérieur comme en extérieur. Il en va de même, pour les cocktails, buffets et piste de danse en intérieur. Toute limitation disparaît également pour les cérémonies funéraires en extérieur.

 

 

 

Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.