Déconfinement, commerces, loisirs, culture, cultes, voyages … : les principales annonces de Jean Castex

Lors d’une conférence de presse dans la matinée, Jean Castex a “mis en musique“ les annonces d’Emmanuel Macron sur la sortie progressive du confinement. Commerces, fêtes de fin d’année, culture, activités sportives et de plein air…. Ce qu’il faut retenir des mesures détaillées par le Premier ministre.

Après les annonces Emmanuel Macron, place à l’explication de texte de Jean Castex, qui a détaillé ce jeudi les mesures d’allègement du confinement annoncées par le président lors de son allocution aux français, mardi soir. “Les premiers résultats sont là, grâce à vos efforts. La pression épidémique reste forte mais elle se réduit, plus en France que dans les autres pays européen“, s’est réjoui le chef du gouvernement. “ Il y a actuellement en France 17 000 nouveaux cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours et le taux de reproduction du virus est tombé à 0,65, soit l’un des niveaux les plus bas d’Europe“, a-t-il précisé.

Jean Castex a toutefois rappelé qu’il était “prématuré de parler de déconfinement“ et qu’il était ““indispensable de ne pas baisser la garde“. “Ces chiffres, pour encourageants qu’ils soient, restent encore fragiles“, a affirmé le locataire de Matignon. Le Premier ministre est ensuite entré dans le vif du sujet, énumérant les mesures prises secteur par secteur.

Ce qui va rouvrir et être autorisé le 28 novembre

Une réouverture de tous les commerces et assimilées

Compte tenu des échanges très fructueux avec les professionnels et de l’évolution des courbes épidémiques, l’ensemble des commerces fermés, quelques soient leurs tailles, pourront rouvrir“, a confirmé le Premier ministre, qui a par ailleurs précisé que “les mesures de fermeture de certains rayons des grandes surfaces seront levées.“ Cette réouverture devra se faire dans le respect d’un “protocole sanitaire renforcé“ qu’a détaillé le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, Alain Griset.

La jauge est portée à 8 mètres carrés par client. Cette règle s’applique à la surface de vente totale a confirmé M. Griset. Les rayonnages n’entrant plus dans les calculs. Cette jauge devra être appliquée avec bon sens, a indiqué le ministre : une personne qui entre avec son enfant dans un magasin comptera ainsi pour une personne.

Les commerces de plus de 400 mètres carré devront par ailleurs établir un comptage, indiquer le sens de circulation et aérer régulièrement. Du gel hydroalcoolique devra aussi être mis à disposition des clients à l’entrée des commerces“ a détaillé Alain Griset. Il est enfin recommandé d’indiquer un sens de circulation dans les commerces.

Les commerçants pourront également étendre leurs horaires d’ouverture jusqu’à 21 heures, et des dérogations seront possibles pour ouvrir le dimanche

Une reprise des cours de conduite et des visites immobilières

Les auto-écoles pourront reprendre leurs activités de formation dès le 28 novembre, mais la préparation aux épreuves théoriques devra se faire à distance, a annoncé le Premier ministre. Les activités immobilières pourront elles aussi reprendre. Les visites de logements seront ainsi autorisées “pour les professionnels comme les particuliers, là encore dans le respect du protocole sanitaire applicable“, a indiqué M. Castex qui a précisé que les services à domicile pouvaient eux aussi reprendre.

Des sports de plein air à nouveau autorisés

Après avoir averti que l’assouplissement des sorties, autorisées dans un rayon de 20 km pendant une durée de trois heures à partir du 28 novembre, “ne doit pas servir à rendre visite à des amis“, le Premier ministre a indiqué : “en revanche, les activités individuelles de plein air sont autorisées. Vous pourrez pratiquer l’athlétisme, l’équitation, le golf. Il sera autorisé de pêcher et de chasser.

Une réouverture des lieux de culte

La réouverture des lieux de culte se fera bien ce samedi a indiqué Jean Castex. Le Premier ministre a précisé que la jauge, d’abord limitée à 30 personnes, évoluera  progressivement à échéance du 15 décembre, et pourra devenir une jauge “en fonction de la capacité globale d’accueil“. “Les discussions se poursuivent avec les autorités religieuses“, a précisé le Premier ministre.

Un redémarrage des lieux culturels le 15 décembre

A partir du 15 décembre, les musées, cinémas, salles de théâtre pourront rouvrir. “Ce seront les mêmes protocoles que ceux qui étaient appliqués pendant la période de couvre-feu“, a précisé la ministre de la culture, Roselyne Bachelot.  A noter que les commerces culturels (disquaires, galeries d’art; salles de vente rouvriront) pourront eux rouvrir à partir de samedi.

Un couvre-feu sera maintenu à 21 heures. Toutefois, une “tolérance“ sera appliquée pour que les spectateurs dont la séance se termine à cette heure, puissent rentrer chez eux. Le billet de spectacle ou de cinéma vaudra ainsi justificatif, a expliqué Me Bachelot. Les conservatoires et les écoles de musique pourront eux aussi rouvrir ce 15 décembre, et proposer des cours, hormis dans des disciplines comme le chant, “malheureusement trop risquées en termes de propagation du virus.

Ce qui reste fermé et/ou interdit

Des bars et restaurants fermés jusqu’au 20 janvier

“Il s’agit d’une décision extrêmement difficile à prendre, mais elle est nécessaire“, a déclaré Jean Castex précisant que ces lieux “symbolisent la convivialité et surtout, un art de vivre à la française“. “La période de l’année où nous nous retrouvons ne nous permet pas, comme on l’a fait au printemps ou à l’été dernier, de recourir aux terrasses“, a précisé le premier ministre.

S’agissant des discothèques, le Premier ministre a indiqué : “Elles demeurent fermées depuis un temps certain. Je pense que tout le monde en comprend les raisons (…) Hélas l’heure n’est pas à leur réouverture mais elles seront pleinement bénéficiaires du fond de solidarité rénové dont j’ai annoncé les contours (allégement fiscal ou des charges et désormais une versement mensuel de 20% de leur chiffre d’affaires de 2019 ou 10 000 euros, ndlr)” a confié Jean Castex.

Pas de ski à Noël

Concernant les stations de sport d’hiver, Jean Castex a expliqué que “ la situation ne nous permet pas d’envisager leur réouverture“ pour les vacances de Noël. “Il ne serait pas prudent de laisser se rassembler des flux importants de population“, a t-il justifié.

Toutefois, les Français pourront se rendre à la montagne dans les stations “mais toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public“ a précisé le Premier ministre. Le chef du gouvernement a indiqué que des  discussions sont en cours en vue “d’indemniser les pertes de recettes occasionnées par cette décision“ et afin de “préparer au mieux la période suivante, à partir de janvier“ si la situation sanitaire s’améliore, a t-il indiqué.

Et la liberté de déplacement ?

Le couvre-feu levé à titre dérogatoire pour Noël et le jour de l’an

Jean Castex a confirmé que le couvre-feu serait levé à titre dérogatoire le 24 et le 31 décembre pour permettre de retrouver ses proches. Sans préciser à ce titre quel serait le régime applicable le 25 décembre. “Il est impératif que vous limitiez le nombre de personnes à table et évitiez les rassemblements trop nombreux“, a-t-il affirmé, avant d’ajouter : “Le 20 janvier, nous pourrons envisager de lever le couvre-feu” s’il n’y a pas de rebond épidémique.

Des déplacements inter-régions et à l’étranger autorisés, mais…

A compter du 15 décembre, il sera possible de se déplacer librement entre les différentes régions. Un test négatif de moins de 72 heures sera toutefois exigé pour les déplacements vers les territoires ultramarins. Les déplacements vers l’étranger, eux, seront possibles “mais il sera indispensable de se tenir informé avant tout déplacement de la situation sanitaire dans le pays de destination“, selon le Premier ministre.

La stratégie vaccinale présentée la semaine prochaine

Le gouvernement français présentera plus en détail la semaine prochaine sa stratégie de vaccination contre le coronavirus et pourrait lancer sa campagne de vaccination dès fin décembre, début janvier “dans le meilleur des cas“, ont annoncé le Premier ministre et son ministre de la Santé, Olivier Véran.

Si cela doit prendre la forme de testing de masse dans certaines municipalités, cela se fera“, a expliqué Olivier Véran. “Nous attendons les recommandations de la haute autorité sanitaire“ pour savoir quelles populations viser en premier dans le cadre d’une campagne de vaccination, a encore précisé le ministre de la santé.

Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *