Port du masque en extérieur, jauges, télétravail : ce qui change ce mercredi 2 février

Fin des jauges, du port du masque en extérieur ou encore du télétravail obligatoire. Les Français regagnent, ce mercredi, un certain nombre de libertés, avant un nouvel assouplissement prévu à la mi-février. Tour d’horizon de ce qu’il est de nouveau possible de faire, et de ce qui reste interdit.

Le Premier ministre, jean Castex, l’avait annoncé le 20 janvier dernier, lors de la présentation du calendrier de levée des restrictions. Après un mois de janvier marqué par le retour de nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre le variant Omicron, ce 2 février marque une première étape vers un retour à une “vie normale“. De premiers allègements voient en effet voir le jour à partir de ce mercredi.

La fin du port du masque en extérieur

Face à la flambée de la cinquième vague, il avait fait son retour dans les rues de nombreuses villes françaises. Notamment à Paris et en Ile-de-France où les préfets avaient revu leur copie, l’imposant de nouveau par arrêté dans certains lieux à forte affluence : marchés, brocantes, vide-greniers, rassemblements…

Dès ce mercredi, le port du masque en extérieur ne sera plus obligatoire, même s’il reste recommandé, notamment lorsque la distanciation sociale ne peut pas être respectée. Cet assouplissement concerne notamment les files d’attente, marchés ou remontées mécaniques. Mais attention, le masque reste néanmoins toujours exigé en intérieur et dans les établissements accueillant du public, tels que les stades.

La levée des jauges

Dès ce mercredi, tous les lieux recevant du public assis vont également de nouveau pouvoir fonctionner en pleine capacité,  sans limitation du nombre de visiteurs admis. Sont concernés par ces allègements,  les équipements sportifs, comme les stades, les établissements culturels (salles de concert, théâtres ou encore musées). Le port du masque y restera toutefois obligatoire. Et la consommation de nourriture y restera interdite.

Depuis le 3 janvier 2022, les événements étaient limités à 2 000 personnes lorsqu’ils se déroulent en intérieur et à 5 000 personnes en extérieur, à l’exception des meetings politiques en raison de la constitution.

Le télétravail recommandé, mais plus obligatoire

Le dernier assouplissement qui entre en vigueur ce 2 février, concerne les entreprises. Après 5 semaines , l’obligation pour les employeurs de mettre en place le télétravail, au moins trois jours par semaine, est levée. Si la mesure reste recommandée, son caractère contraignant disparaît. Les règles sur le port du masque, la distanciation physique, l’aération et la désinfection des locaux, ne sont en revanche pas modifiées.

Ce qui est maintenu

Jean Castex l’a expliqué : cette levée des restrictions se fera en deux étapes. Il faudra donc attendre le 16 février, pour voir l’ensemble des contraintes sanitaires levées. Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, pourront alors rouvrir et les concerts debout seront à nouveau autorisés. La consommation au comptoir sera également possible dans les bars. Tout comme la consommation et la vente de nourriture et de boissons dans les stades, les cinémas ou encore les transports en commun.

Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.