Rappel vaccinal pour tous, durée de validité des tests, retour du masque en intérieur.. Ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran

Rappel vaccinal élargi dès ce samedi à tous les adultes de plus de 18 ans, pass sanitaire invalide au bout de 7 mois à défaut de 3ème dose, durée des tests réduite à 24 heures, port du masque obligatoire partout à l’intérieur… Tour d’horizon des mesures de l’exécutif, dévoilées ce jeudi lors d’une conférence de presse par les ministres de la Santé et de l’Éducation nationale.

Quelle stratégie face à la 5ème vague ? Après avoir acté mercredi en Conseil de défense sanitaire, trois grandes orientations, le ministre de la Santé, Olivier Véran  a détaillé ce jeudi aux côtés de Jean Michel Blanquer, les mesures arrêtées par l’exécutif pour freiner la nouvelle vague épidémique.

Pas de confinement, couvre-feu ou de fermetures envisagés

 “La France connaît à son tour une cinquième vague, qui sera sans conteste, plus forte et plus longue que celle survenue cet été“, a déclaré en préambule le ministre de la Santé. Si préoccupante soit-elle, la situation épidémiologique actuelle ne justifie pas de “recourir aux outils les plus contraignants“ appliquées par le passé. Il n’y aura donc “ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitation de déplacement“, a assuré Olivier Véran.

Le rappel vaccinal ouvert à tous les adultes de plus de 18 ans, cinq mois après la dernière dose

Dès ce samedi 27 novembre, “le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection“, et non plus 6 mois après la vaccination complète, a annoncé Olivier Véran, suivant ainsi l’avis délivré lundi par la Haute Autorité de Santé (HAS). La mesure concerne selon le ministre de la Santé, quelque 25 millions de français, “ dont 6 millions ont déjà reçu leur rappel“. Pour rappel, cette troisième dose, était jusqu’à présent ouverte aux plus de 65 ans, aux personnes à risque et aux soignants.

Interrogé sur les stocks de vaccins, le ministre a assuré : “Nous avons assez de vaccins“, avec actuellement 25 millions de doses à ARN messager stockées.

Le passe sanitaire conditionné à l’injection d’une dose de rappel

Français âgés de 18 à 64 ans

A compter du 15 janvier, le passe sanitaire de tous les les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si leur rappel n’a pas été fait dans les sept mois après l’infection ou la dernière injection. Concrètement, “une fois que vous êtes à cinq mois de votre dernière injection, vous aurez deux mois pour recevoir votre rappel et ainsi conserver le bénéfice de votre passe sanitaire“, a expliqué Olivier Véran. Selon le ministre, une alerte via l’appli TousAntiCovid sera envoyée à ceux qui l’ont téléchargée lorsque leur passe sanitaire arrivera bientôt à expiration.

Français de plus de 65 ans

Pour ces derniers la logique est la même : leur passe ne sera plus actif,  s’ils n’ont pas reçu une dose de rappel de vaccin, au maximum sept mois après la précédente. Seule change la date limite de l’obligation. Pour ces seniors, elle est fixée au 15 décembre.

La durée des tests réduite à 24 heures

A compter de ce lundi, la durée de validité des tests PCR et antigéniques qui donnent accès au passe sanitaire sera réduite à 24 heures (contre 72 heures puis 48 heures depuis son lancement), a annoncé le ministre de la Santé. “Ce qui veut dire que très concrètement, si vous n’êtes pas vacciné(e), et que vous souhaitez bénéficier du passe sanitaire, vous devrez donc vous faire tester tous les jours à vos frais, sauf si vous êtes symptomatique avec une ordonnance de votre médecin, ou reconnu(e) cas contact“, a précisé Olivier Véran.

Le masque à nouveau obligatoire en intérieur

“Nous devons nous ressaisir“ sur les gestes barrières, a martelé Olivier Véran, avant d’annoncer le retour du masque obligatoire dans tous les espaces clos. A compter de ce vendredi, “un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur  dans les lieux recevant du public, y compris les lieux où le passe sanitaire est réclamé“, a précisé le ministre. Les préfets pourront rendre obligatoire le port du masque pour des événements en extérieur, tels que par exemple “les marchés de Noël“, qui seront soumis au passe sanitaire ou, “des brocantes“ a ajouté Olivier Véran.

Une ouverture éventuelle de la vaccination pour les 5-11 ans, mais pas avant 2022

Le ministre de la Santé a indiqué que la France réfléchissait à ouvrir la vaccination contre le Covid-19 au enfants âgés de 5 à 11 ans. Une réflexion qui intervient alors que l‘Agence Européenne des médicaments a approuvé le vaccin « Corminaty“ de  Pfizer pour cette tranche d’âge. L’exécutif va donc consulter le Comité consultatif national d’éthique, et la Haute autorité de santé, avant de se prononcer sur cette possibilité. Si une telle décision était prise, elle “ne commencerait pas avant le début de l’année 2022“, a précisé Olivier Véran

Plus de fermeture de classe dès le premier cas de Covid dans le primaire

Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce jeudi qu’ “Il n’y aura plus de fermetures systématiques de classes en école primaire dès le premier cas de Covid-19 mais un dépistage systématique de tous les élèves. “Autrement dit, seuls les élèves présentant un test négatif pourront revenir en classe“, a t-il expliqué.“Ces tests pourront être réalisés par les responsables légaux“, a déclaré le ministre.

 

Posted in COVID_19 and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.