Les vingt-sept visages de la Commission von der Leyen

Un bon équilibre politique, une parité jusqu’alors jamais atteinte, un benjamin de 29 ans, dix-neuf nouveaux venus et de fortes personnalités. Qui sont les vingt-sept visages de la nouvelle Commission européenne ? Quel est leur parcours, leurs missions ? Tour d’horizon de l’équipe dirigée par l’Allemande Ursula von der Leyen, qui prend ses fonctions dimanche.

Mission accomplie pour Ursula von der Leyen. Mettant fin à des semaines de tractations et d’auditions souvent houleuses, le Parlement européen a approuvé mercredi 27 novembre la nouvelle Commission à une large majorité (461 voix sur 707 votants). Pour obtenir un consensus le plus large, la nouvelle présidente de l’exécutif européen, qui prendra ses fonctions ce dimanche, a procédé jusqu’à la dernière minute à des ajustements. Au final, le résultat est intéressant, avec une Commission plutôt équilibrée. D’abord sur le plan politique, grâce à un triumvirat des trois grands partis. Au sein de cette nouvelle commission, siègeront en effet dix membres du Parti Populaire Européen (PPE) de centre-droit, neuf du groupe des sociaux démocrates (S&D) et six centristes libéraux du groupe Renew Europe (auxquels il faut ajouter un du groupe souverainiste ECR). Lire la suite

Le Parlement européen confirme la commission von der Leyen

Le parlement européen a confirmé ce mercredi Ursula von der Leyen et son équipe de 15 hommes et 11 femmes. La nouvelle commission européenne qui entrera en fonction le 1er décembre, a été approuvée par 461 voix contre 157 et 89 abstentions. Une large victoire, mais qui n’est pas un « blanc seing ». Plusieurs groupes, dont les Verts, ont refusé de signer un « chèque en blanc » à la nouvelle présidente.

La nouvelle équipe dirigeante de l’UE est enfin dans les « starting-blocks ». Mercredi 27 novembre, le collège de commissaires européens, présidé par l’allemande Ursula von der Leyen, a obtenu l’approbation à une large majorité du Parlement à Strasbourg.  Âgée de 61 ans, cette proche d’Angela Merkel est la première femme à accéder à la présidence de la Commission européenne. Investie très largement, par 461 voix « pour », 157 voix « contre » et 89 « abstentions », la nouvelle commission succédera à celle de Jean-Claude Juncker le 1er décembre.

Lire la suite

Brexit : la « course contre la montre » de Boris Johnson

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, va tenter au cours des prochains jours de faire adopter par le parlement britannique les actes législatifs nécessaires à la sortie ordonnée de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne, sous peine de devoir renoncer à sa promesse d’un Brexit le 31 octobre. Vent debout contre une nouvelle prolongation « dommageable », le locataire de Downing street a assuré samedi, qu’il présenterait au Parlement la législation nécessaire à la mise en œuvre de son accord de Brexit. Deux nouveaux votes déterminants à la Chambre des communes ce mardi diront si il est en mesure de gagner son pari. 

Le Brexit, il le veut, il y tient, et le claironne depuis toujours. Brexiter de la première heure, et porte-parole du Leave (partir) pendant la campagne référendaire de 2016, Boris Johnson continue de marteler, la main sur le coeur, que lui seul est capable de « respecter la volonté du peuple« , et de s’élever contre les turpitudes d’un Parlement qui par trois fois a voté contre un accord de sortie. Et pourtant, ce lundi, le Premier ministre britannique n’a pu une nouvelle fois obtenir un vote des députés sur le nouvel accord de sortie négocié avec Bruxelles. En cause cette fois, une règle de 1608 interdisant de solliciter une nouvelle fois le Parlement sur un sujet qu’il a déjà tranché.Lire la suite

Brexit : Londres et l’UE parviennent à un accord

A quelques heures de l’ouverture d’un sommet des vingt-sept , Londres et Bruxelles annoncent être parvenus à un accord sur le Brexit, alors que planait encore hier soir l’ombre d’un échec des négociations. Le Conseil européen a approuvé ce texte, qui doit maintenant être soumis aux parlementaires britanniques, pour ratification.  Et là, rien n’est encore gagné. Outre-Manche, des voix s’élèvent déjà contre l’accord conclu entre l’exécutif britannique et l’Union européenne.

Après d’âpres négociations, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, a annoncé, jeudi 17 octobre dans la matinée, qu’un accord sur le Brexit avait été conclu entre l’Union Européenne (UE) et le Royaume-Uni. Une annonce confirmée dans la foulée par le Premier ministre, Boris Johnson : « Nous avons trouvé un très bon nouvel accord« , a indiqué sur Twitter le chef du gouvernement britannique, qui a ajouté : « Le Parlement doit maintenant organiser le Brexit samedi afin que nous puissions passer à d’autres priorités telles que le coût de la vie, le système de santé, les crimes violents et notre environnement. »

Lire la suite

Conseil européen, rencontre Macron-Markel, discours de la Reine… Une semaine décisive pour le Brexit

 

A un peu plus de deux semaines de la date de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne (UE), Londres joue son va-tout. Le sort du Brexit va se jouer cette semaine, avec d’ultimes et laborieuses tractations entre le Royaume-Uni et l’UE pour tenter de parvenir à un accord de divorce. Discours de la reine, Elisabeth II, rencontre Macron-Merkel, sommet européen..  Ce qui va se jouer dans les prochains jours.

Lire la suite

Climat, Iran, Sahel… : ce qu’il faut savoir sur le discours de Macron à l’ONU

Dans un discours d’une quarantaine de minutes, Emmanuel Macron s’est exprimé mardi depuis la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU. Evoquant pêle-mêle devant ses pairs de nombreux sujets, allant de la crise climatique aux tensions entre l’Iran et les États-Unis, en passant par la lutte contre les inégalités, le président a exhorté les dirigeants mondiaux à avoir « le courage de bâtir la paix » à travers le monde et « le courage de la responsabilité ». Ce qu’il faut retenir du discours du chef de l’état. 

« Nous ne sommes pas au rendez-vous des objectifs qui sont les nôtres en matière de réchauffement climatique« , a déclaré Emmanuel Macron dans un long monologue, en préambule de son allocution à la tribune de la soixante-quatorze nième assemblée générale des Nations Unis, à New York. « Nous avons tout. Nous avons une conscience inédite de nos maux contemporains. Et nous avons un cadre ici même. Mais il nous manque le Courage, le courage de savoir bâtir la paix et le courage de la responsabilité a lancé le président français devant les 60 dirigeants mondiaux réunis pour l’occasion.

Lire la suite

Brexit : « la folle journée »

L’interminable feuilleton du Brexit n’en finit plus de rebondir. Riches en surprises, la journée de lundi a vu se succéder de nouvelles scènes jusque tard dans la nuit. Elles complexifient encore un peu plus la sortie des britanniques de l’Union européenne et signent l’échec définitif du Premier ministre, Boris Johnson. Les cinq « breaking news » de cette folle journée.

Lors d’une dernière session chaotique menée jusqu’au bout de la nuit, les députés britanniques ont ajouté de nouvelles scènes qui resteront dans  les annales politiques du Royaume-Uni.

Lire la suite

Johnson suspend le Parlement britannique : les britanniques montrent leur opposition

Ce mercredi, Boris Johnson a annoncé son intention de suspendre le Parlement la deuxième semaine de septembre et jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit. Une décision qui a suscité un véritable tollé. L’opposition et de nombreux britanniques dénoncent un « coup d’état ». Parallèlement, une petition en ligne sur le site du Parlement britannique a déjà recueilli plus d’un million de signatures. 

C’est un dispositif qui n’avait pas été utilisé depuis plus de 70 ans. Afin de retarder une éventuelle tentative des députés de voter des textes empêchant un Brexit sans accord avec l’Union européenne, le Premier ministre britannique, Boris Johnson a annoncé son intention de suspendre les travaux du Parlement de la mi-septembre au jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines seulement avant la date prévue du Brexit. Une décision prise dans les formes, puisque approuvée par la reine Elisabeth II. Lire la suite

Italie : le président italien charge Giuseppe Conte de former un gouvernement

Le président italien, Sergio Mattarella, a chargé, jeudi 29 août, Giuseppe Conte, démissionnaire depuis l’éclatement de la coalition avec le M5S, de former un nouveau gouvernement de coalition entre le Mouvement 5 Etoiles et le Parti démocrate, a annoncé jeudi 29 août la présidence.

Le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et le Parti démocrate avaient annoncé mercredi un accord en vue de former un nouveau gouvernement de coalition en Italie, avec l’objectif d’éviter des élections anticipées à l’automne. Après plusieurs journées de tractations, le M5S a obtenu du Parti démocrate qu’il accepte de reconduire Giuseppe Conte à la tête de l’exécutif. L’ex Premier ministre avait démissionné le 20 août dernier à la suite de l’éclatement de la coalition formée depuis juin 2018 par le M5S et la Ligue d’extrême droite de Matteo Salvini.

Lire la suite

G7 : ce qu’il faut retenir des déclarations de Macron et Trump

Au sortir de trois jours d’échanges entre les principaux dirigeants de la planète, le président de la République française qui organisait le G7 à Biarritz, et celui des États-Unis, qui l’accueillera l’an prochain, ont évoqué en clôture du sommet les avancées et points de blocage de ce quarante cinquième G7.  Iran, Ukraine-Russie, Climat, taxe sur les gafa…. Ce qu’il faut retenir des déclarations de Macron et de Trump.

Des avancées sur tous les dossiers. Voici en substance ce qu’a annoncé Emmanuel Macron ce lundi 26 août au cours d’une conférence de presse commune avec le président américain, Donald Trump. Les deux chefs d’Etat sont tombés d’accord sur l’intérêt de leurs réunions que tous deux ont décrits, comme très constructives et intéressantes. En introduction de son allocution, le président français a fait part de son intention d’envoyer un « message d’unité » avec « un esprit positif ». « Nous avons tenu à faire cette conférence de presse ensemble […] parce que l’année prochaine ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui organiseront le G7″, a-t-il indiqué, évoquant « un passage de témoins » et expliquant avoir accompli « beaucoup de choses » avec Donald Trump durant « ces deux jours et demi« . Un enthousiasme partagé par le président américain, qui a qualifié ce 45ème G7, de grande réussite.

Lire la suite