Variant anglais : “nous sommes dans une course contre la montre“, prévient Véran

Auditionné ce jeudi par par la Commission des lois du Sénat, le ministre de la Santé, n’a pas écarté l’hypothèse d’un troisième confinement, si la circulation du variant anglais du coronavirus augmentait “de façon sensible“ en France. « C’est une course contre la montre“, a alerté Olivier Véran. “C’est une question de semaines et même de jours“, a précisé le ministre.

Alors qu’il progresse en France selon une dynamique exponentielle, le variant anglais du coronavirus bouleverse toutes les prévisions, et fait aujourd’hui l’objet de toutes les attentions. “Nous traquons ce variant“, a assuré ce jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran, auditionné par les sénateurs sur le projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire. “Tous les laboratoires sont mobilisés pour nous permettre d’avoir des indicateurs de suivi de ce variant anglais“, a  t-il ajouté.

“S’il n’y avait pas eu la menace des nouveaux variants, la situation aurait pu se stabiliser pour les prochaines semaines“, explique à ce sujet Vittoria Colizza, directrice de recherches à l’Inserm, qui vient de publier un rapport de modélisation prenant en compte l’impact du variant apparu en Angleterre. “Malheureusement, ce scénario n’est plus d’actualité, affirme la scientifique. “Il nous faudra prendre des mesures plus strictes dans les prochains jours pour éviter que notre système de soin ne soit totalement débordé.“  En France, ce variant très contagieux, représente à ce stade environ 1,4% du total des contaminations quotidiennes au Covid-19, comme l’a montré une récente enquête menée sur l’ensemble des tests PCR positifs.

La propagation de ce variant “peut être un élément déterminant dans les stratégies de lutte contre l’épidémie, dans les jours, les semaines et les mois à venir“, a prévenu le ministre de la Santé. Un nouveau confinement “deviendrait probablement une nécessité absolue »“ si la circulation du variant du Covid-repéré au Royaume-Uni augmentait  “de façon sensible“ en France, a t-il indiqué devant les sénateurs. “C’est une course contre la montre“ a alerté Olivier Véran. “ Quand je parle d’une course contre la montre, je pèse mes mots“, a-t-il insisté. “Et je parle aussi en jours“…

Samedi dernier, l’Inserm a publié une modélisation qui estime que le variant anglais pourrait devenir “dominant en France entre fin février et mi-mars“. Selon une autre projection de l’Institut Pasteur, la vaccination pourrait cependant permettre de diminuer la charge sur les hôpitaux, même si ce variant se propage.

 

Posted in COVID_19 and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.