Premier conseil des ministres : ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivia Grégoire

Le gouvernement d’Élisabeth Borne, dont la composition a été dévoilée vendredi, s’est réuni pour la première fois ce matin en Conseil des ministres. Olivia Grégoire, la porte-parole de ce nouveau gouvernement, a dressé son premier compte rendu, annonçant notamment l’adoption d’un projet de loi sur le pouvoir d’achat avant les législatives.

C’était pour elle un baptême du feu. Olivia Grégoire a enfilé pour la première fois ce lundi midi ses habits de porte-parole du gouvernement Borne, se prêtant au traditionnel compte rendu du conseil des ministres. “Emmanuel Macron a commencé par rappeler comment le gouvernement était un gouvernement renouvelé. Près de la moitié des ministres le sont pour la première fois (…) Un certain nombre d’entre eux proviennent de la société civile. Ce gouvernement, renouvelé, ressemble aux Français de par les horizons, de par les origines professionnelles et politiques“, a-t-elle indiqué en préambule.

Lire la suite

Revendications, manifestations… A quoi faut-il s’attendre ce 1er mai ?

Une semaine après la victoire d’Emmanuel Macron à la Présidentielle, les syndicats entendent bien faire de ce 1er mai, un “troisième tour social“.  Une intersyndicale – réunissant la CGT, la FSU, Solidaires, l’UNSA – et FO appelle à défiler ce dimanche à Paris pour la défense du pouvoir d’achat et contre la retraite à 65 ans. Entre 100 et 150 points de rassemblement sont prévus dans tout l’hexagone. Les détails.

C’est un 1er mai qui tombe à point nommé. Une semaine après la réélection du président sortant,  syndicats entendent faire de cette fête du travail, un premier rendez-vous du “troisième tour social“ promis par la gauche au soir de la présidentielle. Au rang des principales revendications attendues : l’augmentation des salaires, la justice sociale et environnementale, et surtout, l’opposition à la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron. “On doit reprendre la main et ça commence le 1er mai“, déclare Benoît Teste, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU), un des quatre syndicats qui appellent à manifester ce dimanche. Lire la suite

Charbon, investissements, fermeture des ports : le point sur les sanctions visant l’économie russe

Embargo sur le charbon, nouveaux investissements interdits, ports européens fermés aux navires russes : le point sur les sanctions économiques prises par les Européens et les Américains contre la Russie depuis le 24 février, début du l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

En amorçant des opérations militaires sur le sol ukrainien, la Russie se voit frapper par les Etats-Unis mais aussi l’Europe d’une pluie de sanctions économiques très lourdes.Lire la suite

Ukraine : Jour 2 du sommet européen

Au deuxième jour de leur sommet à Bruxelles sur l’agression militaire russe contre l’Ukraine, les dirigeants européens se concentrent vendredi sur la flambée des prix de l’énergie, exacerbée par le conflit russo-ukrainien.

Après avoir évoqué l’invasion russe de l’Ukraine jusqu’à 1h30 du matin, et avoir écouté le président ukrainien américain Joe Biden et le président Volodymyr Zelensky, les chefs d’état et des gouvernements de l’UE poursuivent leurs discussions aujourd’hui à Bruxelles sur le chapitre le plus épineux : les mesures pour enrayer l’augmentation des prix de l’énergie. Hier soir, ils se sont mis d’accord sur une déclaration où ils réaffirment leur soutien à l’Ukraine et condamnent une nouvelle fois l’action de la Russie. Washington a pour sa part, renforcé son paquet de sanctions à l’encontre de Moscou.Lire la suite

Le doublement du montant des titres-restaurant prolongé jusqu’à fin juin

Nous avons pris la décision de prolonger jusqu’à l’été 2022, jusqu’à fin juin, le doublement du plafond du ticket-restaurant“, maintenu à 38 euros “jusqu’à la fin juin, et ils pourront être utilisés le week-end“, a déclaré Bruno Le Maire ce mardi sur RMC/BFMTV. “Je pense que nos amis restaurateurs le méritent bien“ a estimé le ministre de l’Économie.Lire la suite

Pass vaccinal : le “couac“ en commission mixte paritaire

Alors que députés et sénateurs semblaient sur le point de trouver un compromis, un tweet du patron du groupe LR au Sénat, Bruno Retailleau, a semé la zizanie, faisant vaciller les négociations sur le pass vaccinal en Commission mixte paritaire (CMP), jeudi soir. On vous raconte l’histoire.

Le Sénat avait voté dans la nuit de mercredi à jeudi une version sensiblement modifiée du projet de loi sanitaire. Députés et sénateurs s’étaient donc réunis ce jeudi en début d’après-midi au Palais Bourbon. Objectif : tenter de s’accorder sur une version commune du texte en commission mixte paritaire (CMP). Après quatre heures de réunion, rythmées par plusieurs suspensions et conciliabules, les élus des deux chambres paraissaient sur le point de s’accorder sur un texte commun. Lire la suite

Cinquième vague : les pistes envisagées par l’exécutif

Le ministre de la santé, Olivier Véran, présentera jeudi à la mi-journée lors d’une conférence de presse, de nouvelles mesures pour tenter d’endiguer la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19. Les pistes envisagées par l’exécutif.

Dose de rappel de vaccin, port du masque, passe sanitaire… Le gouvernement engage la riposte contre une cinquième vague de covid, qualifiée désormais de “fulgurante“. “Le constat est sans appel : notre situation épidémique se dégrade très nettement. Il y a quelques jours, je parlais d’un début de vague fulgurante et cela se confirme avec un taux de reproduction du virus, qui est estimé aujourd’hui à 1,6 et qui devrait très probablement continuer à augmenter dans les prochains jours et les prochaines semaines“, a averti ce mercredi, Gabriel Attal à l’issue du Conseil des ministres. Lire la suite

COP 26 : dernière ligne droite

Alors que la vingt-sixième conférence pour le Climat doit s’achever ce vendredi, la présidence britannique a présenté à quelques heures de la fin, un nouveau projet de déclaration finale comportant des avancées. Mais, nombre  sujets restent sur la table lors de cette dernière ligne droite.

Au terme de 15 jours de négociations, la vingt-sixième conférence pour le Climat doit prendre fin ce soir. C’est l’heure des ultimes tractations à Glasgow pour parvenir à un accord. Mais l’adoption d’une déclaration finale pourrait prolonger les débats bien plus tard que prévu. “Il reste beaucoup de travail“ ! indiquait jeudi soir, à la veille de la clôture théorique de la 26e conférence pour le Climat, son président britannique Alok Sharma, préparant les esprits à une prolongation des travaux. Lire la suite

Emmanuel Macron dévoile les contours du nouveau “contrat engagement jeune“

Emmanuel Macron lance ce mardi le contrat “engagement jeune“ promis cet été. La mesure prévoit de proposer aux jeunes sans emploi, ni formation, une allocation de 500 euros par mois en échange de 15 à 20 heures par semaine de formation ou d’accompagnement.

C’était une promesse faite au cours de l’été, dont le lancement avait pris du retard. C’est chose faite depuis ce mardi matin. Via un message sur Facebook, Emmanuel Macron annonce ce mardi 2 novembre, la création au 1er mars 2022 d’un “Contrat engagement jeune“, a destination des moins de 26 ans. Le principe : allouer une aide aux 16-25 ans, sans formation ou emploi,  en échange de 15 à 20 heures de formation ou d’accompagnement par semaine . “Il s’agit d’une mesure simple : de l’engagement, de l’assiduité, de la motivation et un Etat qui vous accompagne“  déclare le chef de l’État sur le réseau social.Lire la suite

Jean Castex annonce le versement d’une “indemnité inflation“ pour 38 millions de français

Invité du 20h de TF1, le Premier ministre Jean Castex, annonce le versement d’une “indemnité inflation“ de 100 euros pour quelque 38 millions de français percevant moins de 2000 euros nets par mois. Une aide ponctuelle qui sera versée pour la majorité d’entre eux au mois de décembre, afin de leur redonner du pouvoir d’achat face à la flambée des prix à la pompe. 

 

Ses annonces étaient particulièrement attendues. Invité du 20h de TF1, ce jeudi, le Premier ministre, Jean Castex, a livré les arbitrages de l’exécutif, pour redonner du pouvoir d’achat aux Français face à la flambée des prix aux stations-service. Après l’annonce d’un bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité, le chef du gouvernement a déjoué les pronostics en annonçant la mise en place d’une “indemnité inflation“. Lire la suite