Covid-19 : l’Europe franchit le cap du million de morts

L’Europe a recensé plus d’un million de morts de la Covid-19 depuis sa découverte en Chine en décembre 2019, selon un dernier comptage réalisé lundi par l’AFP à partir de bilans fournis par les autorités de santé. En proportion de la population, les européens, dont la France, sont les plus touchés dans le monde.

Plus d’un million de personnes sont décédées à cause de la Covid-19 en Europe, d’après le comptage réalisé par l’Agence France presse (AFP), ce lundi 12 avril, à partir de bilans fournis par les autorités de santé à 20h30. Les 52 pays et territoires de la région, qui s’étend à l’est, jusqu’à l’Azerbaïdjan et la Russie, totalisent au moins 1.000.288 décès (pour 46.496.560 cas).Lire la suite

Emmanuel Macron s’adresse aux français à 20 heures

 

Emmanuel Macron s’adressera ce mercredi soir aux français, à 20 heures, lors d’une allocution télévisée. Le chef de l’état annoncera de nouvelles mesures de restriction contre la Covid-19. A quoi s’attendre? Le panel de solutions qui s’offrent au président demeure restreint et la décision incertaine. Sa prise de parole et non celle de son Premier ministre, laisse toutefois présager une décision de grande ampleur. Explications.

On l’a appris aux premières heures de la matinée ce mercredi. Après avoir annoncé mardi une prise de parole présidentielle dans les 15 jours, l’Elysée a annoncé ce mercredi matin dans un communiqué, que le président de la République, Emmanuel Macron, s’exprimera ce soir à 20 heures, pour annoncer de nouvelles mesures dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19.Lire la suite

“La France est entrée dans une forme de troisième vague“ alerte Jean Castex

La France est entrée dans “une forme de troisième vague“ de l’épidémie de coronavirus, “caractérisée par des variants nombreux“, a alerté ce mardi Jean Castex. “L’épidémie joue les prolongations“, a souligné le Premier ministre devant l’Assemblée nationale, un an jour pour jour après qu’Emmanuel Macron ait ordonné le premier confinement.

Jean Castex, “lanceur d’alerte“ lors des questions au gouvernement à l’Assemblée ce mardi. “’L’épidémie joue les prolongations“, a expliqué le Premier ministre devant les députés, un an jour pour jour après l’annonce du premier confinement. La France est entrée dans “une forme de troisième vague“ de l’épidémie de coronavirus, “caractérisée par des variants nombreux“, a-t-il affirmé. “Nous savons que c’est la vaccination massive (…) qui nous permettra d’en sortir“ a insisté le chef du gouvernement.Lire la suite

Les frais professionnels engagés en télétravail en 2020 seront exonérés d’impôt

Dans un communiqué publié ce mardi, le ministre de l’Économie annonce que les frais professionnels remboursés en 2020 par les employeurs au titre du télétravail, seront exonérés d’impôt sur le revenu. La mesure s’applique soit aux frais réels, soit aux allocations forfaitaires, mais dans ce dernier cas dans une limite journalière de 2,50 euros indique Bercy.

La lutte contre la propagation de la Covid-19 s’est traduite par un accroissement massif du recours au télétravail à domicile, conduisant un grand nombre de salariés à engager, pour la première fois, des frais professionnels rendus nécessaires par cette organisation inédite du travail“, indiquent les ministres de l’Economie Bruno Le Maire et des Comptes publics Olivier Dussopt dans un communiqué publié ce mardi. Lire la suite

Anne Hidalgo opposée à un confinement le week-end dans la capitale

Après la polémique ayant opposé son équipe et des membres de l’exécutif en fin de semaine,  la maire de Paris a redit ce lundi son opposition à toute mesure de confinement le week-end dans la capitale. Lors d’une conférence de presse, Anne Hidalgo a annoncé  un certain nombre de propositions. Détails.

Après avoir réuni ce lundi en fin de matinée les 20 maires d’arrondissement et rencontré dans l’après-midi les autorités préfectorales et sanitaires, Anne Hidalgo a tenu en fin de journée une conférence de presse. La maire de Paris s’est dite une nouvelle fois opposée à la proposition du gouvernement de confiner la capitale et la petite couronne le week-end. “Une proposition que je trouve difficile, dure, voire même inhumaine“, a souligné l’élue. “Le premier enjeu est de réduire la pression sur l’hôpital“, a t-elle poursuivi.Lire la suite

Alpes-Maritimes : les nouvelles mesures de restriction sont tombées

Après un week-end de concertation, les nouvelles mesures de restriction sanitaires dans les Alpes-Maritimes ont été annoncées ce lundi midi par le préfet de région. Ce qu’il faut en retenir.

C’est une “situation très inquiétante“, des services hospitaliers “proches de la saturation“ et un taux d’incidence record qu’a décrit ce lundi midi, le préfet des Alpes-maritimes, Bernard Gonzalez, lors de sa conférence de presse. Le taux d’incidence dans le département est en effet de 600 cas pour 100.000 habitants. “Un chiffre trois fois supérieur à la moyenne nationale“. Face à cette situation critique, et afin de contrer l’expansion du variant britannique du Covid-19, qui représente plus de la moitié des contaminations dans le département, le littoral des Alpes-Maritimes va être mis sous cloche lors des deux prochains week-ends.Lire la suite

Nouveau conseil de défense sanitaire : à quoi s’attendre ?

Ce mercredi 17 février, un nouveau conseil de défense présidé par Emmanuel Macron se tient à l’Elysée, alors que les chiffres sont plutôt stables, voire à la baisse dans le pays, malgré l’émergence des variants. L’occasion pour le gouvernement de faire le point sur sa stratégie qui pour le moment semble porter ses fruits.

Un mois après la généralisation du couvre-feu à 18 h00 et plus de deux semaines après la décision de l’exécutif de ne pas reconfiner, l’explosion des cas de Covid-19 redoutée n’a toujours pas eu lieu, même si la plupart des spécialistes appellent à la prudence. Pour l’heure, le pari risqué d’Emmanuel Macron s’avère validé par les chiffres. Alors que le chef de l’état fait un point sur l’épidémie ce mercredi matin lors d’un nouveau conseil de défense, il ne faut a priori s’attendre à aucune mesure supplémentaire de lutte contre l’épidémie.Lire la suite

Chômage partiel : des conditions d’indemnisation inchangées jusqu’à fin mars

La ministre du travail, Elisabeth Borne, a annoncé ce mardi au micro de BFMTV, le maintien au mois de mars des conditions actuelles d’indemnisation en activité partielle, dont le reste à charge pour les entreprises qui devait augmenter le mois prochain.

Invitée ce 16 février 2021 sur le plateau de la chaîne d’informations, Élisabeth Borne a rassuré ceux qui craignaient de voir leurs aides s’envoler en cette fin de mois de février. “Nous allons prolonger au mois de mars les taux actuels d’activité partielle ; donc effectivement aucun reste à charge pour les secteurs qui sont les plus frappés par la crise et on maintient ce taux de 15% sur le mois de mars pour répondre à l’incertitude qu’on a sur la situation sanitaire, et donc les difficultés que ça peut créer dans certains secteurs“, a précisé la ministre du Travail. Une annonce confirmée par un communiqué du ministère du travail.Lire la suite

Confinement, vaccination, tests à l’école, vacances … : ce qu’il faut retenir des annonces du Premier ministre

Le gouvernement a tenu ce jeudi une nouvelle conférence de presse sur l’évolution de la situation sanitaire. Jean Castex accompagné de quatre de ses ministres a rendu compte de l’évolution de l’épidémie en France, des mesures prises et de l’avancée de la vaccination. Ce qu’il faut retenir des annonces du premier ministre.

À la veille du lancement des vacances d’hiver pour la zone A, Jean Castex, accompagné d’Olivier Véran, d’Elisabeth Borne, de Gérald Darmanin et d’Agnès Pannier-Runacher, a tenu ce jeudi une conférence de presse afin de faire un point d’étape sur la situation sanitaire liée au Covid-19.  Le Premier ministre a souligné que la situation “reste particulièrement fragile“, avec, chaque jour, 20.000 nouvelles contaminations et 1600 nouvelles hospitalisations en moyenne.Lire la suite

Variant anglais : “nous sommes dans une course contre la montre“, prévient Véran

Auditionné ce jeudi par par la Commission des lois du Sénat, le ministre de la Santé, n’a pas écarté l’hypothèse d’un troisième confinement, si la circulation du variant anglais du coronavirus augmentait “de façon sensible“ en France. « C’est une course contre la montre“, a alerté Olivier Véran. “C’est une question de semaines et même de jours“, a précisé le ministre.

Alors qu’il progresse en France selon une dynamique exponentielle, le variant anglais du coronavirus bouleverse toutes les prévisions, et fait aujourd’hui l’objet de toutes les attentions. “Nous traquons ce variant“, a assuré ce jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran, auditionné par les sénateurs sur le projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire. “Tous les laboratoires sont mobilisés pour nous permettre d’avoir des indicateurs de suivi de ce variant anglais“, a  t-il ajouté. Lire la suite