Cérémonie d’hommage national aux Invalides

La France a rendu ce mardi un hommage national,  à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux commandos de Marine tués en libérant des otages au Burkina Faso. Le président de la République, Emmanuel Macron, a prononcé une allocution avant de remettre le titre de Chevaliers de la Légion d’honneur aux deux soldats tués.

La mission était périlleuse », « difficile », mais « nécessaire », a déclaré le chef de l’état, lors de l’hommage rendu aux deux soldats tués au Burkina Faso pour libérer les otages français. Le président de la République a salué deux hommes « morts en héros pour la France ». « Une vie arrêté n’est pas une vie perdue. Une vie donnée, n’est pas une vie perdue. Ce n’est pas un sacrifice, c’est le sens même de l’engagement. »(…) Aujourd’hui par votre mort, vous rentrez dans l’histoire éclatante de notre pays », a t-il ajouté.

Lire la suite

Européennes : le RN continue de « mener la course »

 

A trois semaines des européennes, le Rassemblement National (RN) devance toujours la liste de la majorité selon le baromètre EuroTrack OpinionWay-Tilder pour « Les Echos », publié le jeudi 25 avril. Derrière le duo de tête, la liste Les Républicains franchit la barre symbolique des 10 %. La Gauche qui aborde ce scrutin en ordre éclaté, reste en grande difficulté. Mais l’autre enseignement de ce sondage, est le désintérêt des français pour cette campagne, en hausse de sept points par rapport à la précédente étude réalisée en mars.

A la différence des précédents scrutins européens, où une seule liste caracolait en tête, la République En Marche (LREM) et le Rassemblement national sont depuis plusieurs mois au coude-à-coude. Alors qu’il ne reste plus que trois semaines aux différentes formations pour creuser l’écart, la liste RN emmenée par Jordan Bardella atteindrait 24 %, soit trois points de plus que les intentions de votes destinées aux troupes de Nathalie Loiseau (LREM). Stable, la liste LREM recueille en effet 21% des intentions de vote. Les lignes ne sont pas pour autant figées et le match reste « très ouvert », comme le souligne, Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d’Opinionway.Lire la suite

Allocations, RSA, formation, « zéro charges » : ce qui change au 1er avril

 

Comme chaque année, ce 1er avril apporte son lot de changements : nouveau mode de calcul des APL, légère revalorisation de certaines prestations familiales et du RSA, entrée en piste de nouveaux acteurs de la formation professionnelle, entrée en vigueur du panier de soins « 100% santé »Ce qui bouge sur le plan social.

Un léger coup de pouce pour les allocations

Comme les pensions de retraite de base, les prestations familiales, d’invalidité et les rentes d’accident du travail sont revalorisées de 0,3%, bien en deçà de l’inflation constatée l’an dernier (1,8%). Cette mesure, décidée par le gouvernement et votée par le Parlement, vise à économiser 400 millions d’euros cette année. Elle s’applique à l’ensemble des prestations familiales: allocations familiales, complément familial des familles nombreuses, allocation de soutien familial des parents isolés, prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), allocation de rentrée scolaire.

Lire la suite

Européennes : La République En Marche dévoile son casting

Les 30 premiers membres, sur les 79 qui composeront la liste de la République En Marche (La REM), pour les élections européennes du 26 mai, ont été officiellement présentés ce mardi lors d’une conférence de presse du parti présidentiel .

A deux mois du scrutin, la République en Marche a dévoilé les 30 premiers noms des candidats qui figurent sur sa liste « Renaissance » pour les élections européennes, emmenée par Nathalie Loiseau. Sans surprise, Pascal Canfin, ancien directeur général de l’ONG WWF France prend la deuxième place de la liste. Parmi les suivants figurent la directrice de la Maison de l’Europe à Rennes, Marie-Pierre Vedrenne (MoDem, n°3), le président des Jeunes Agriculteurs (JA) Jérémy Decerle (n°4), la navigatrice Catherine Chabaud  (n°5), la sénatrice Agir Fabienne Keller (n°7) et le journaliste Bernard Guetta (n°8).

Lire la suite

Mesures d’urgence sociales : pas de majoration et de pénalité en cas d’erreur

Dans un communiqué du 1er mars 2019, la Direction de la Sécurité sociale (DSS) annonce la prise de mesures de tolérance à l’égard des entreprises, afin de faciliter la mise en oeuvre des exonération de cotisations sociales applicables depuis le 1er janvier 2019. Les Urssaf sont ainsi appelées à n’appliquer ni majoration, ni pénalité de retard, pour la première partie de l’année 2019.

En ce début d’année, de nombreuses mesures, dont certaines prises en urgence, ont modifié le calcul des prélèvements sur les salaires. Certaines ont pu être préparées bien en amont, comme le prélèvement à la source. D’autres issues de la loi portant mesures d’urgence économiques et sociales publiée en fin d’année pour répondre au mouvement des « gilets jaunes », n’ont pu être anticipées. C’est le cas notamment de l’exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires et de la prime exceptionnelle exonérée de fin d’année. Consciente de l’impréparation des employeurs et des difficultés que peut rencontrer une partie d’entre eux en ce début d’année pour appliquer la réglementation de manière satisfaisante, la DSS entend les accompagner. Dans un communiqué du 1er mars, elle énonce des mesures de tolérance pour le 1er semestre 2019, pour l’application de ces nouvelles dispositions et l’accomplissement des déclarations sociales correspondantes.Lire la suite

Grand débat et programme de travail : les annonces du Premier ministre

Le Premier ministre Edouard Philippe a donné vers 15 heures une conférence de presse à l’issue du séminaire gouvernemental de rentrée. Parmi les points abordés lors de ce point presse, le calendrier et les modalités d’organisation du « grand débat », dont la démission mardi soir de Chantal Jouanno, la présidente de la CNDP. Le chef du gouvernement a également évoqué le programme de travail du gouvernement pour le premier semestre 2019.Lire la suite

Gilets Jaunes : le point sur la situation à 48h de l’Acte IV

Samedi 7 décembre, dans toute la France, et en particulier à Paris, va se jouer le quatrième « opus » d’un mouvement social inédit. Forces de sécurité, position de l’exécutif sur les points de crispation, vote d’une motion de censure contre le gouvernement, instauration de l’état d’urgence…  Le point sur la situation à  48 heures de l’acte IV de la mobilisation des « Gilets Jaunes ».

Sur les réseaux sociaux, des dizaines d’appels ont été lancés pour un acte 4 de la contestation samedi 8 décembre à Paris, et ce malgré le discours du Premier ministre, Edouard Philippe, qui a renouvelé l’appel aux « gilets jaunes » à ne pas se rendre à Paris pour manifester. Parmi eux, un appel au blocage général samedi ou encore un événement intitulé « Acte 4 Paris Insurrection! » qui appelle à bloquer les raffineries et les ports dès mardi, et à manifester samedi dans la capitale. Lire la suite

Crise des « Gilets Jaunes » : Matignon à la manoeuvre

A la recherche d’une sortie de crise, le gouvernement multiplie les annonces. Un communiqué de presse de Matignon publié ce lundi matin les détaille. Consultation des chefs de partis, auditions du ministre de l’Intérieur, réception à Matignon d’une délégation des « gilets jaunes », débats devant le Parlement… Ce qui est prévu.

MISE A JOUR 04.12.18

En réponse à la « grogne » des « gilets jaunes », le Premier ministre, Edouard Philippe a annoncé ce mardi midi lors d’une allocution télévisée, la suspension pour six mois de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier prochain :  la hausse de la taxe carbone sur l’essence, le fioul et le diesel , la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence et la hausse du gazole pour les professionnels.

Lire la suite

La composition du nouveau gouvernement

Treize jours après l’annonce de la démission de Gérard Collomb de son poste de ministre de l’intérieur, l’exécutif a annoncé ce mardi matin dans un communiqué, un large remaniement ministériel. Au final, on compte quatre sortants et de nouvelles personnalités parmi les entrants, notamment secrétaires d’état.

« La messe est dite » :  après deux longues semaines de tractations, et un nouveau retard d’une journée dû aux  inondations dans l’Aude , la nouvelle équipe ministérielle a été enfin dévoilée ce mardi matin. Invitée à commenter le remaniement ministériel, l’Elysée a vanté « une équipe renouvelée », mais « dont le mandat politique reste le même »« Cette équipe gouvernementale va inscrire son action dans la continuité de la politique menée par le gouvernement et du calendrier des réformes pour les mois à venir », ajoute la présidence.Lire la suite