Vaccination covid : pour tous les adultes dès le 31 mai

Initialement prévue le 15 juin la vaccination pour tous est avancée de deux semaines. A partir du 31 mai, elle sera ouverte à tous les français adultes, a annoncé ce jeudi Jean Castex. Dès lundi prochain, toutes les personnes exerçant des professions prioritaires y seront également éligibles.

Après avoir franchi le week-end dernier le cap des 20 millions de primo-vaccinés, le gouvernement entend bien donner une nouvelle fois un coup d’accélérateur à la vaccination. Objectif : s’assurer une couverture vaccinale suffisante contre le Covid avant l’été. A partir de la fin du mois, les vannes de la vaccination contre le virus seront grandes ouvertes. Dès ce lundi, quelques 7 millions de personnes jugées prioritaires vont devenir éligibles, sans plus aucune restriction. Une semaine après, le lundi 31 mai, ce sera le tour de tous les adultes,  avec deux semaines d’avance sur le calendrier initial fixé au 15 juin.

Une dose pour tous à partir du 31 mai

L’annonce a été faite par le Premier ministre ce jeudi, lors d’un déplacement dans le centre de vaccination de Gagny (93). Dès le 31 mai, avec 15 jours d’avance sur le calendrier initial, “la vaccination sera ouverte à l’ensemble des Françaises et des Français majeur(e)s“.Vacciner toujours davantage, encore : après avoir passé avec succès le seuil des 20 millions de primo-vaccinés samedi dernier, nous avons déjà un million et demi de personnes de plus, et donc le gouvernement a décidé, à la demande du président de la République, d’accélérer encore“, a expliqué le chef du gouvernement.

Un objectif de 30 millions de primo-vaccinés au 15 juin

L’objectif est bien de remporter le pari de 30 millions de primo-vaccinés le 15 juin (date initialement retenue pour ouvrir la vaccination à tous les 18-49 ans), soit 10 millions de plus en un mois. “C’est une accélération forte permise aussi par le fait que nous allons recevoir beaucoup de doses d’ici la fin du mois de juin“, a souligné hier Jean Castex. La France devait en effet recevoir une livraison de 16 millions de doses en mai, puis de 32 millions en juin.

Selon les derniers chiffres communiqués mardi soir par le ministère de la Santé, 21.094.191 premières injections de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en France et 9.121.804 personnes sont pleinement vaccinées, ayant reçu soit une dose du vaccin Johnson & Johnson, soit deux doses des autres sérums.

Sans surprise, la proportion de personnes vaccinées est bien plus importante chez les personnes les plus âgées, comme le montre l’infographie ci-dessous.

Pour autant, la vaccination stagne chez les seniors. 79,02% des personnes âgées de 75 ans et plus ont ainsi reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et 63,76% sont complètement vaccinés contre le Covid-19. Plus d’un Français sur cinq (20,98%)  faisant partie de cette tranche d’âge, la plus à risque, n’a toutefois encore reçu aucune injection. A contrario, chez les quadra (40-49 ans), la couverture de la vaccination est en forte hausse depuis une dizaine de jours dans le pays. 14,8% des quarantenaires avaient reçu une première dose le 8 mai dernier, ils étaient 22,2% lundi soir.

Les professions prioritaires éligibles dès lundi, sans restriction

Le deuxième assouplissement dans le calendrier vaccinal concerne les professionnels prioritaires, dans le secteur public ou privé. Enseignants, policiers, gendarmes, caissières ou encore conducteurs de bus…, seront éligibles dès lundi à la vaccination, sans limite d’âge, a annoncé Jean Castex. Ces derniers peuvent dès ce vendredi 21 mai, réserver un créneau de vaccination sur sante.fr ou sur les sites de prise de rendez-vous en ligne.

Un appel d’air de 7 millions de personnes

Cette arrivée en force des “deuxièmes lignes“ de l’économie dans la campagne vaccinale, représente un véritable défi. Un appel d’air de 7 quelques millions de personnes, comme le souligne Matignon dans un communiqué.

Jusqu’à présent, des créneaux en centres de vaccination étaient réservés à ces professionnels. Pour les premiers (professions de santé, pompiers et aides à domicile),  depuis le début de l’année, pour les seconds, enseignants, autres personnels éducatifs et les forces de l’ordre, depuis avril. Mais sans déroger au plancher d’âge, fixé depuis cette période de 55 à 59 ans.

Parmi ces professions prioritaires, figurent notamment les enseignants et “agents au contact des élèves“, les professionnels de la petite enfance, les assistants familiaux, les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse, protection de l’enfance, de l’hébergement d’urgence, les policiers nationaux et municipaux, gendarmes, les agents de sécurité, surveillants pénitentiaires, les militaires en opération Sentinelle et les douaniers de la branche surveillance.

A partir du 24 mai, cette liste évolue et intégrera de nouvelles professions : assistants familiaux, personnels de bord de ferry et de navette fluviale, salariés de centres de traitements et égoutiers, opérateurs sur les stations de traitement d’eau potable et d’eaux usées et les agents d’entretien des réseaux d’eau potable et d’assainissement, buralistes, salariés et chefs d’entreprise du secteur des hôtels, cafés et restaurants, personnels de la restauration collective, salariés de l’évènementiel, salariés et professeurs des salles de sports, gens de mer et personnels des compagnies maritimes et aériennes voyageant vers des pays à risque.

 Après ce nouvel élargissement dans la stratégie vaccinale, les jeunes âgés de 16 à 18 ans pourraient à leur tour être éligibles “courant juin“, à la vaccination. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi, le “Monsieur vaccin“ du gouvernement, le professeur Alain Fischer.

Posted in COVID_19 and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.