Castex annonce un confinement pour un mois dans 16 départements, dont l’Ile-de-France

Face à la “troisième vague de l’épidémie“, le gouvernement fait le choix de renforcer l’arsenal de lutte contre le virus. Lors d’une conférence de presse ce jeudi, le Premier ministre a annoncé à compter de vendredi soir minuit, un reconfinement dans 16 départements, dont la région Ile-de-France, les Hauts-de-France et une partie de la Normandie. Le couvre-feu est quant à lui retardé à 19 heures sur l’ensemble du territoire.

Face à la reprise épidémique, le gouvernement a décidé de resserrer encore un peu plus son dispositif de lutte contre le Covid-19, tout en gardant une “approche territorialisée“. “Compte tenu des disparités régionales qui restent aujourd’hui importantes, les mesures territorialisées conservent leur sens“, a, déclaré Jean Castex. “Mais la situation appelle à étendre ces mesures dans d’autres départements : l’Île-de-France, avec 446 de taux d’incidence (+23% en une semaine) et les Hauts-de-France, avec 381 de taux d’incidence. Le pic de la deuxième vague a été atteint voire dépassé dans ces deux départements“, a t-il indiqué.

Lire la suite

Nouvelles restrictions en Ile-de-France : “l’heure est venue“

Un durcissement des mesures sanitaires devrait être annoncé ce soir par le Premier ministre lors de la traditionnelle conférence de presse. Le confinement des deux régions les plus touchés par la Covid, à savoir l’Ile-de-France et les Hauts-de-France, est envisagé. Reste à en définir les modalités, alors que le gouvernement poursuit ses consultations avec les élus locaux. Coulisses d’une décision à venir.

 

L’exécutif prépare maintenant le terrain depuis plusieurs jours. Très présent dans les médias, Jean Castex a dès dimanche soir annoncé sur le réseau social Twitch“un possible confinement de l’Ile-de-France“. S’il est nécessaire, comme on l’a fait ailleurs, nous y procéderons“, avait t-il indiqué au journaliste Samuel Etienne. Un mantra réaffirmé dès le lendemain sur BFMTV. Il me semble que le moment est venu de prendre des dispositions pour l’Ile-de-France, avait indiqué le Premier ministre (…) . “Les données d’un reconfinement de la région sont réunies“, avait t-il affirmé. Lire la suite

Conseil de défense : le reconfinement de l’Ile-de-France sur la table

C’est un conseil de défense sanitaire décisif qui se tient ce mercredi à l’Elysée. Face à la “troisième vague“ de l’épidémie, et une campagne de vaccination retardée par la suspension du vaccin d’AstraZeneca, Emmanuel Macron va devoir trancher, un an jour pour jour après le premier confinement. L’exécutif pourrait envisager un possible confinement de l’Île-de-France.

Comme chaque mercredi, se tient ce matin à l’Elysée, le traditionnel Conseil de défense sanitaire. A la veille de ce conseil décisif, Emmanuel Macron a reçu mardi, une délégation du Conseil scientifique, pour faire le point sur la situation sanitaire. Ce dernier, dans un rapport remis jeudi dernier au gouvernement, défend à nouveau une réaction anticipée face à la reprise épidémique, plutôt qu’une stratégie attentiste. Mais il prône également des mesures mieux proportionnées et ciblées sur des populations spécifiques, dès que la tension retombera.

Deux “comités de liaison parlementaire“ sont aussi prévus en fin de journée, l’un avec les présidents de groupe de l’Assemblée, l’autre avec ceux du Sénat, en visio avec le Premier ministre et le ministre de la Santé. Ces comités ont généralement lieu à la veille de décisions importantes sur la situation sanitaire.

Lire la suite

“La France est entrée dans une forme de troisième vague“ alerte Jean Castex

La France est entrée dans “une forme de troisième vague“ de l’épidémie de coronavirus, “caractérisée par des variants nombreux“, a alerté ce mardi Jean Castex. “L’épidémie joue les prolongations“, a souligné le Premier ministre devant l’Assemblée nationale, un an jour pour jour après qu’Emmanuel Macron ait ordonné le premier confinement.

Jean Castex, “lanceur d’alerte“ lors des questions au gouvernement à l’Assemblée ce mardi. “’L’épidémie joue les prolongations“, a expliqué le Premier ministre devant les députés, un an jour pour jour après l’annonce du premier confinement. La France est entrée dans “une forme de troisième vague“ de l’épidémie de coronavirus, “caractérisée par des variants nombreux“, a-t-il affirmé. “Nous savons que c’est la vaccination massive (…) qui nous permettra d’en sortir“ a insisté le chef du gouvernement.Lire la suite

Restrictions sanitaires : l’exécutif peaufine ses annonces

Lors d’un nouveau conseil sanitaire, l’exécutif va se pencher ce mercredi sur la situation des vingt départements placés sous “surveillance renforcée“. Dans les départements où la situation ne se sera pas améliorée, il reviendra au président de proposer les durcissements qui s’imposent. Plusieurs scénarios sont sur la table.

Le situation se répète : un nouveau conseil de défense sanitaire est prévu ce mercredi matin à l’Elysée, avant des annonces jeudi soir. Alors que des confinements localisés ont été imposés le week-end sur tout le littoral des Alpes-Maritimes et dans la communauté urbaine de Dunkerque, 20 départements placés sous surveillance renforcée, ceux d’Ile-de-France en particulier, vont-ils subir le même sort? Le sujet devrait être tranché aujourd’hui par l’exécutif lors du conseil en fonction à la fois de la situation épidémique et du résultat des concertations menées avec les élus locaux.Lire la suite

Anne Hidalgo opposée à un confinement le week-end dans la capitale

Après la polémique ayant opposé son équipe et des membres de l’exécutif en fin de semaine,  la maire de Paris a redit ce lundi son opposition à toute mesure de confinement le week-end dans la capitale. Lors d’une conférence de presse, Anne Hidalgo a annoncé  un certain nombre de propositions. Détails.

Après avoir réuni ce lundi en fin de matinée les 20 maires d’arrondissement et rencontré dans l’après-midi les autorités préfectorales et sanitaires, Anne Hidalgo a tenu en fin de journée une conférence de presse. La maire de Paris s’est dite une nouvelle fois opposée à la proposition du gouvernement de confiner la capitale et la petite couronne le week-end. “Une proposition que je trouve difficile, dure, voire même inhumaine“, a souligné l’élue. “Le premier enjeu est de réduire la pression sur l’hôpital“, a t-elle poursuivi.Lire la suite

Covid-19 : quelles annonces ce jeudi ?

Jean Castex tient une conférence de presse ce jeudi à 18 h00, au lendemain d’annonces de mesures de confinement à Dunkerque, faisant suite à des annonces similaires lundi, dans les Alpes-Maritimes. Alors que le nombre de contaminations repart à la hausse en France, le Premier ministre ne devrait toutefois pas annoncer de nouvelles mesures restrictives.

Jean Castex prendra la parole ce soir à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire du ministère de la Santé. Faut-il s’attendre à un nouveau “tour de vis“, alors que le nombre de contaminations au Covid-19 est reparti à la hausse ces derniers jours? Atteignant même un niveau préoccupant dans certains départements.Lire la suite

Alpes-Maritimes : les nouvelles mesures de restriction sont tombées

Après un week-end de concertation, les nouvelles mesures de restriction sanitaires dans les Alpes-Maritimes ont été annoncées ce lundi midi par le préfet de région. Ce qu’il faut en retenir.

C’est une “situation très inquiétante“, des services hospitaliers “proches de la saturation“ et un taux d’incidence record qu’a décrit ce lundi midi, le préfet des Alpes-maritimes, Bernard Gonzalez, lors de sa conférence de presse. Le taux d’incidence dans le département est en effet de 600 cas pour 100.000 habitants. “Un chiffre trois fois supérieur à la moyenne nationale“. Face à cette situation critique, et afin de contrer l’expansion du variant britannique du Covid-19, qui représente plus de la moitié des contaminations dans le département, le littoral des Alpes-Maritimes va être mis sous cloche lors des deux prochains week-ends.Lire la suite

Nouveau conseil de défense sanitaire : à quoi s’attendre ?

Ce mercredi 17 février, un nouveau conseil de défense présidé par Emmanuel Macron se tient à l’Elysée, alors que les chiffres sont plutôt stables, voire à la baisse dans le pays, malgré l’émergence des variants. L’occasion pour le gouvernement de faire le point sur sa stratégie qui pour le moment semble porter ses fruits.

Un mois après la généralisation du couvre-feu à 18 h00 et plus de deux semaines après la décision de l’exécutif de ne pas reconfiner, l’explosion des cas de Covid-19 redoutée n’a toujours pas eu lieu, même si la plupart des spécialistes appellent à la prudence. Pour l’heure, le pari risqué d’Emmanuel Macron s’avère validé par les chiffres. Alors que le chef de l’état fait un point sur l’épidémie ce mercredi matin lors d’un nouveau conseil de défense, il ne faut a priori s’attendre à aucune mesure supplémentaire de lutte contre l’épidémie.Lire la suite

Chômage partiel : des conditions d’indemnisation inchangées jusqu’à fin mars

La ministre du travail, Elisabeth Borne, a annoncé ce mardi au micro de BFMTV, le maintien au mois de mars des conditions actuelles d’indemnisation en activité partielle, dont le reste à charge pour les entreprises qui devait augmenter le mois prochain.

Invitée ce 16 février 2021 sur le plateau de la chaîne d’informations, Élisabeth Borne a rassuré ceux qui craignaient de voir leurs aides s’envoler en cette fin de mois de février. “Nous allons prolonger au mois de mars les taux actuels d’activité partielle ; donc effectivement aucun reste à charge pour les secteurs qui sont les plus frappés par la crise et on maintient ce taux de 15% sur le mois de mars pour répondre à l’incertitude qu’on a sur la situation sanitaire, et donc les difficultés que ça peut créer dans certains secteurs“, a précisé la ministre du Travail. Une annonce confirmée par un communiqué du ministère du travail.Lire la suite