Le discours 2.0 de Macron au salon Viva Tech

Emmanuel Macron a inauguré ce jeudi matin à Paris, le salon VivaTech consacré aux nouvelles technologies. Invité à s’exprimer devant le gotha de la « tech », le président de la république a prononcé un discours inaugural très politique, alternant le français et l’anglais. Intelligence artifielle, GAFA, régulation… Retour sur les déclarations du chef de l’état.

Le gouvernement annoncera « à l’automne » des mesures pour « déployer encore davantage l’excellence de la recherche française« , a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution. « Nous avons en quelque sorte construit un terrain de jeu« , a-t-il résumé en évoquant les efforts de la France en matière d’investissements dans l’innovation et de soutien au développement des start-up. Lire la suite

Banlieues : Emmanuel Macron appelle à changer de méthode

Emmanuel Macron a présenté ce mardi une série d’initiatives en faveur des quartiers prioritaires. Non pas un énième « plan banlieues », mais une nouvelle méthode pour combler les inégalités dans les banlieues. Le chef de l’État a demandé aux entreprises de « prendre leur part » dans la lutte contre le chômage qui sévit dans ces quartiers. Ce qu’il faut retenir de ses annonces.

Exit donc l’idée d’un nouveau « plan banlieues ». Devant quelques 600 personnes, habitants et acteurs des banlieues réunis à l’Elysée, Emmanuel Macron a appelé à « changer de méthode » pour sortir de l’« assignation à résidence » les habitants des quartiers défavorisés. Lire la suite

Bilan d’un an de présidence Macron

Il y a un an, le candidat Emmanuel Macron promettait un vaste et ambitieux programme de réformes pendant la première année de son quinquennat. Douze mois plus tard, la « révolution Macron » a t-elle eu lieu ? Dans quelle mesure le neuvième président de la Ve République a t-il tenu ses engagements ? Lesquelles ont été concrétisées, lesquelles sont en passe de l’être ? Lesquelles ont été revus à la baisse ? Emploi, éducation, défense, pouvoir d’achat… Réponse en infographie.Lire la suite

Ce qu’il faut retenir de « l’interview fleuve » de Macron au 13 heures de TF1

Alors que les mouvements de contestation se poursuivent, le chef de l’état est « monté au front  » ce jeudi midi au JT de 13h00 de TF1 . Guerre en Syrie, réforme de la SNCF, retraités et CSG, charges sociales, situation des hôpitaux… Ce qu’il faut retenir des déclarations d’Emmanuel Macron qui a répondu pendant plus d’une heure aux questions de Jean Pierre Pernaud.

Soixante minutes pour convaincre et répondre aux mécontentements qui s’expriment ici et là. À quelques semaines du premier anniversaire de son élection à la tête du pays, Emmanuel Macron était l’invité ce jeudi du journal télévisé de 13h00 de TF1, délocalisé pour l’occasion dans la classe de CE2 de l’école élémentaire de Berd’huis, dans l’Orne. Pour ce premier round qui sera suivi d’une seconde interview dimanche soir sur BFMTV, le chef de l’Etat avait choisi de s’adresser d’abord aux retraités, aux ruraux et aux classes populaires. Lire la suite

Le gouvernement dévoile sa réforme des institutions

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a dévoilé ce mercredi les grandes lignes de la réforme des institutions. Baisse du nombre de parlementaires, proportionnelle aux législatives, fin du cumul des mandats… Ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement.

Jusqu’au dernier moment, les discussions se sont poursuivies côté exécutif comme chez Les Républicains. Le suspense a pris fin ce mercredi vers 16 heures. Après présentation dans la matinée de la réforme des institutions en conseil des ministres, le chef du gouvernement a levé le voile sur la révision constitutionnelle voulue par le président Emmanuel Macron. « Il ne s’agit ni de revenir à la IVe République, ni de passer à la VIe, mais de repasser aux sources de la Ve République » a déclaré le Premier ministre avant de détailler les grandes lignes de la réforme à la presse.Lire la suite

Réformes : Macron garde le « tempo »

Réforme de l’apprentissage, de la formation et de l’assurance chômage, projet de loi PACTE, logement, lutte, contre la fraude fiscale, contre les violences sexuelles… Le gouvernement maintient le rythme soutenu de ses réformes. Sept projets de loi sont prévus pour les huit semaines à venir. Deux réformes majeures, dont celle des institutions, sont toutefois absentes à ce jour de l’agenda. Le point en infographie.

Le Président assume, et le dit lui même, la plupart de ses ministres aussi, et pour cause, à leur yeux « l’état de grâce ne durera pas ». Depuis l’Inde où il effectuait une visite d’état au début du mois, le chef de l’état a prévenu « Ca ne s’arrêtera pas aux cents jours, ça ne s’arrêtera ni demain, ni le mois prochain, ni dans trois mois. »Lire la suite

Le plan d’Emmanuel Macron pour la langue française

Emmanuel Macron a présenté, ce mardi 20 mars à l’Académie française, une trentaine de mesures pour renforcer « la place et le rôle » de la langue française et du plurilinguisme dans le monde, devant quelques 300 jeunes, lycéens ou étudiants. Les déclarations clés du chef de l’état.

Après un long plaidoyer sur la langue française, le président de la République a commencé son discours par un hommage à « ces héros bien particuliers qu’on appelle les profs de français  » « Nous ne relèverons ce défi que si nous arrivons à faire lever une génération de militants et de héros : les professeurs de français. A chaque fois que nous avons décidé de fermer une classe ou de se priver d’un professeur, la langue française a reculé. »

En guise d’annonces, le Président a fixé l’objectif de doubler le nombre d’élèves dans les lycées français à l’étranger, qui accueillent actuellement près de 350.000 jeunes dans 500 établissements à travers le monde.

Lire la suite

Lutte contre le racisme et l’antisémitisme : les annonces du gouvernement

Lutte contre la haine sur internet, protection des victimes, accompagnement des enseignants… Edouard Philippe a présenté, ce lundi, le nouveau plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Retour sur les annonces du Premier ministre.

Annoncé depuis des mois, ce deuxième plan (2018-2020) fait suite à un premier dispositif lancé dans un contexte de déferlement d’actes antisémites et anti-musulmans après la vague d’attentats de janvier 2015. Il comporte quatre axes de réforme, avec une priorité, la lutte contre les contenus illicites sur « la toile ». Le gouvernement affichant sa volonté de mettre un terme aux contenus offensants et illégaux sur internet, comme l’avait annoncé début mars par Emmanuel Macron lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).Lire la suite

Réforme de la SNCF : la « bataille du rail » est engagée

Dix jours après le rapport Spinetta, Edouard Philippe, a dévoilé ce lundi les grandes lignes de sa réforme du rail. Sans surprise, le Premier ministre a confirmé la fin programmée des embauches avec le statut de cheminots et le recours aux ordonnances. Jouant l’apaisement, le chef du gouvernement a également annoncé la non privatisation de la SNCF et la sanctuarisation des petites lignes.

La bataille du rail a commencé : réforme du statut des cheminots, recours aux ordonnances, ouverture à la concurrence : le gouvernement ne s’interdit rien pour réformer la première entreprise publique française. Côté syndicats, on se dit prêts au « bras de fer ». Et les annonces ce lundi du Premier ministre sur le devenir de la SNCF risque de mettre de « l’huile sur le feu ».Lire la suite

Vitesse, alcool, téléphone au volant … les annonces d’Edouard Philippe

A l’issue d’un comité interministériel à Matignon, le Premier ministre, Édouard Philippe, a présenté ce mardi le plan du Gouvernement en matière de sécurité routière Une série de mesures pour faire reculer le nombre de morts sur les routes françaises, reparti à la hausse en 2016.  Retour sur les annonces « phare » du gouvernement.

Matignon a annoncé ce mardi une série de 18 « mesures choc » pour faire chuter la mortalité sur les routes françaises. Avec à la clé de ce plan de prévention routière, plusieurs objectifs : « faire baisser la vitesse sur les routes« , « lutter contre l’alcool et la consommation de produits stupéfiants » et « l‘utilisation de téléphones portables au volant« , et « renforcer la sécurité des piétons« . Parmi ces annonces, la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur les routes secondaires, les plus meurtrières. Mais pas seulement, le gouvernement ayant décidé d’activer d’autres leviers pour réduire la mortalité.  Lire la suite